REVUE DE PRESSE BD & CARICATURE Zébra n°60

#60・
REVUE DE PRESSE BD & CARICATURE Zébra
33

subscribers

68

issues

Subscribe to our newsletter

By subscribing, you agree with Revue’s Terms of Service and Privacy Policy and understand that REVUE DE PRESSE BD & CARICATURE Zébra will receive your email address.

REVUE DE PRESSE BD & CARICATURE Zébra n°60
By Zébra • Issue #60 • View online
16 Avril 2022

Une de "Charlie-Hebdo" (13 avril) par Riss.
Une de "Charlie-Hebdo" (13 avril) par Riss.
Morne campagne
Vivement que la campagne électorale s'achève ! “Charlie-Hebdo” retrouvera peut-être un peu d'inspiration ?
La satire est décidément peu compatible avec les slogans et les promesses électorales en tous genres, que les candidats doivent débiter avec conviction pour espérer l'emporter.
Du temps de Molière et Louis XIV, on préférait les ballets aux campagnes électorales, et le roi dansait au lieu de pérorer.
par Isabelle Dautresme & Bast (éd. Futuropolis, 2022).
par Isabelle Dautresme & Bast (éd. Futuropolis, 2022).
Illustrer les bas-fonds
Un peu à la manière des romans d’Emile Zola, Isabelle Dautresme & Bast se font un devoir d'illustrer les bas-fonds de la société française, en l'occurrence le quartier des mineurs de la prison de Fresne. La visite d'une prison pour mineurs en dit plus long sur la société qu'un long discours sociologique.
Accusé d'avoir participé au viol collectif d'une jeune fille, Ben N'Kanté, lycéen de dix-sept ans, est incarcéré à Fresne en “préventive”, en attendant la conclusion de l'enquête de police.
Le système judiciaire est présenté dans cette BD comme étant une machine peu souple. La bonne volonté de tel éducateur ou magistrat tentant de démêler le vrai du faux (tandis que l'enquête suit son cours), ou évaluant les chances du prévenu de s'amender, compense difficilement la lourdeur administrative.
Le prévenu mineur est prévenu par ses codétenus et l'institution qu'il a intérêt à faire profil bas s'il veut éviter d'être incarcéré à l'étage supérieur, avec les “majeurs”, ce qui revient à plonger plus profond encore.
L'intelligence du mineur en détention est sa meilleure carte ; mais on n'est pas sérieux quand on a 17 piges.
Illustration pour "Huckleberry Finn" (Mark Twain, 1885), ouvrage réputé le plus censuré de la littérature nord-américaine.
Illustration pour "Huckleberry Finn" (Mark Twain, 1885), ouvrage réputé le plus censuré de la littérature nord-américaine.
Censure à l'américaine
Le “politiquement correct” à l'américaine est un mode de censure typiquement démocratique ; en comparaison du mode français républicain ou “jacobin”, il est beaucoup moins étatique ; en effet le pouvoir de censure se répartit aux Etats-Unis entre des sortes d'associations de consommateurs féministes ou antiféministes, pro-avortement ou antiavortement, démocrates ou républicaines…
Ce type de censure a un effet discret “en amont”, car beaucoup d'éditeurs redoutent d'affronter ces lobbys et leurs avocats ; les réseaux sociaux eux-mêmes cherchent à se prémunir contre des actions en justice.
Depuis plusieurs années les censeurs des camps opposés s'affrontent aux Etats-Unis, et leurs affrontements ont des répercussions sur le plan électoral, à l'échelle locale ou nationale. “Le Figaro” (15 avril) publie sur le sujet le témoignage intéressant d'un professeur d'Histoire de Pennsylvanie, Jonathan Zimmerman :
“Même si je suis démocrate, je dois reconnaître que les deux côtés rivalisent d'intolérance. Les personnes qui dénoncent la censure de Toni Morrison sont les mêmes qui réclament l'interdiction de Huckleberry Finn (…). Ces censeurs des deux bords ont en commun la peur. Nous en sommes à un moment de notre histoire où nous avons peur les uns des autres. L'acrimonie et la mauvaise foi de part et d'autre sont telles qu'on ne reconnaît même plus de légitimité au camp opposé.”
"Les Danseurs russes" (1899) par Degas.
"Les Danseurs russes" (1899) par Degas.
Danse guerrière ?
A la dénazification de Poutine, la “National Gallery” de Londres a cru bon de répliquer en dérussifiant un pastel d’Edgar Degas exposé dans ce musée ; sous la pression d'une militante régionaliste ukrainienne, il est devenu “Les Danseurs ukrainiens”
Bien sûr le peintre ne pensait pas à mal en faisant le choix du titre, puisque l'Ukraine était alors une province de l'empire russe (et de l'empire austro-hongrois à l'Ouest).
"Danseurs russes" rebaptisé "Danseurs ukrainiens"
par Ghilas Aïnouche ("L'Avant Garde", Alger).
par Ghilas Aïnouche ("L'Avant Garde", Alger).
Presse papier
Le caricaturiste algérien Ghilas Aïnouche fait preuve d'ironie vis-à-vis de la presse papier, menacée de disparition dans son pays.
Caricature par Sié (compte Twitter).
Caricature par Sié (compte Twitter).
Pompier pyromane
E. Macron dans les traces de F. Mitterrand ?
Une par Zombi (pastiche d'une affiche de "Mai 68").
Une par Zombi (pastiche d'une affiche de "Mai 68").
Zébra n°100 est paru (avril) !
Did you enjoy this issue?
Zébra
By Zébra

Revue de presse BD & caricature Zébra hebdomadaire

In order to unsubscribe, click here.
If you were forwarded this newsletter and you like it, you can subscribe here.
Powered by Revue
Fanzine BD & Caricature Zébra : http://fanzine.hautetfort.com