View profile

REVUE DE PRESSE BD & CARICATURE Zébra n°57

REVUE DE PRESSE BD & CARICATURE Zébra n°57
By Zébra • Issue #57 • View online
27 Mars 2022

Par Voutch
Par Voutch
Voutch et la guerre
Le caricaturiste Voutch est un des meilleurs observateurs et caricaturistes de la guerre économique et de ses acteurs : dirigeant d'entreprise, cadre supérieur, banquier…
Si elle est plus feutrée, la guerre économique n'est pas moins violente et meurtrière que son prolongement en tenue de combat, la guerre “officielle”.
Quelques dessins satiriques de Voutch visent toutefois les soldats de l'armée régulière, comme le dessin ci-dessus extrait du recueil “Le Doute est partout” (éd. Le Cherche midi, 2007).
La Grosse Bertha, vue par Jean Veber (1864-1928)
La Grosse Bertha, vue par Jean Veber (1864-1928)
Dessins du front
Deux journaux satiriques français au moins portent le nom d'un canon ; outre “La Grosse Bertha”, réagissant à la guerre coloniale en Irak (1991), on peut citer encore “Le Crapouillot”, surnom d'une sorte de mortier tirant en cloche dans la tranchée d'en face, journal satirique fondé pendant la Grande guerre.
Le soleil se couche, je t’écris de ma tranchée, le champ de bataille est couvert de morts, que de bons camarades tués mais les boches ne bougent plus. Nous avons arrêté leur contre-attaque, hier j’ai tenu 2 heures la mitrailleuse, je les voyais courir, tomber, et se disperser. Nous sommes fatigués et très difficilement ravitaillés. Nous avons faim et soif.”
Ainsi le sous-officier Jean Veber, héros de la guerre 1914-1918, engagé volontaire à 50 ans, décrivait les combats acharnés entre soldats français et allemands auxquels il prenait part. Habile dessinateur, il dessinait ces scènes cauchemardesques pendant ses permissions. Certains de ces dessins ne sont pas dénués d'humour, comme le dessin ci-dessus où le canon allemand à longue portée surnommé “Grosse Bertha” est caricaturé.
Dessins de Jean Veber
ElyZée, par F. Boudjellal et F. Durpaire.
ElyZée, par F. Boudjellal et F. Durpaire.
E. Zemmour (mal) visé
Opportunistes, les éditeurs de BD profitent des campagnes électorales, présidentielles surtout, pour publier des albums sur tel ou tel candidat, le plus souvent fastidieux et bâclés ; ces albums constituent du matériel de campagne électorale et dévaluent la caricature.
Farid Boudjellal est un spécialiste de ce genre de pamphlet hâtif. Ayant déjà auparavant planché sur Marine Le Pen, il a choisi de viser cette fois plutôt E. Zemmour. Dans sa précipitation, le pamphlétaire a confondu la bobine d'un conseiller d'E. Zemmour avec celle d'un élu local breton (Finistère) ; mal lui en a pris, car l'élu outré (du bord opposé) a porté plainte.
Dessin de dédicace signé Tardi.
Dessin de dédicace signé Tardi.
Chères dédicaces
Le torchon brûle entre les auteurs et les éditeurs de BD depuis quelques années déjà, voire quelques lustres, les premiers reprochant aux seconds de leur presser le citron tant qu'ils peuvent.
Les auteurs viennent d'obtenir comme une compensation la rémunération de leurs séances de dédicaces lors de festivals. Il est vrai que les festivals de la bande dessinée ou du livre s'organisent autour de ce rituel, qui donne l'occasion au lecteur de rencontrer le dessinateur ou l'auteur qu'il admire.
Peut-être la méthode de l'éditeur poitevin FLBLB, consistant à doubler les droits d'auteur des livres vendus lors des salons, est-elle une méthode à la fois plus commerciale et plus équitable ?
Auteurs et autrices vont être rémunérés pour leurs dédicaces
Le dernier Zébra (mars) est paru...
Did you enjoy this issue?
Zébra
By Zébra

Revue de presse BD & caricature Zébra hebdomadaire

In order to unsubscribe, click here.
If you were forwarded this newsletter and you like it, you can subscribe here.
Powered by Revue
Fanzine BD & Caricature Zébra : http://fanzine.hautetfort.com