View profile

REVUE DE PRESSE BD & CARICATURE Zébra n°55

REVUE DE PRESSE BD & CARICATURE Zébra n°55
By Zébra • Issue #55 • View online
12 Mars 2022

Winston Smith regarde passer un convoi de prisonniers faits par l'armée, au cours de la guerre que se livrent les blocs opposés ("1984", adaptation de Fido Nesti).
Winston Smith regarde passer un convoi de prisonniers faits par l'armée, au cours de la guerre que se livrent les blocs opposés ("1984", adaptation de Fido Nesti).
Orwell et la Guerre froide
La Guerre froide est seulement évoquée en filigrane dans la satire de Georges Orwell (“1984”) ; l'auteur préfère se concentrer sur la manière dont les élites politiques transforment les citoyens d'Océania en une masse laborieuse docile.
La guerre “extérieure” que se livrent les “blocs” rivaux qui se partagent le monde n'est pour Orwell que le prolongement d'un mal qui les ronge intérieurement. Bien qu'elle soit reléguée au second plan, cette guerre froide sans fin est aussi un indicateur de la fragilité du pouvoir de Big Brother, qui règne à travers le parti socialiste anglais sur Océania. Contrairement à A. Huxley (“Brave New World”), G. Orwell montre que la mondialisation heureuse est un leurre technocratique, comme l'était la domination de la race aryenne sur les autres “espèces”, ou la fraternisation communiste entre les peuples.
G. Orwell insiste sur le fait que les citoyens d'Océania ne savent rien de cette guerre extérieure, si ce n'est qu'elle est nécessaire car l'ennemi est haïssable… selon la propagande.
Caricature signée Juin pour "Charlie-Hebdo", se moquant de la "preuve par l'image".
Caricature signée Juin pour "Charlie-Hebdo", se moquant de la "preuve par l'image".
L'Humour noir de "Charlie-Hebdo"
A la suite d'un édito pontifiant de Riss, s'efforçant de démontrer que ceux qui n'aiment pas l'Europe n'aiment pas la démocratie, “Charlie-Hebdo” (12 mars) fait tout de même preuve d'un peu d'humour noir. Faire rire des massacres ou des malheurs des réfugiés ukrainiens n'est pas chose aisée - seul le “pathos” est toléré en période de guerre, ainsi que la haine ça va de soi.
Certains traits d'humour noir à propos des immigrés massacrés en mer par la politique économique européenne ont pu, précédemment, faire scandale ou être mal interprétés. Le nouveau statut ambigu de “Charlie-Hebdo” ne lui facilite pas la tâche, au contraire ; mariage de la carpe et du lapin, le mariage de la moraline et de la satire.
En Kiosque (1)
Le “hors-série” de la revue “Les trésors de la culture” consacré à l'histoire de la BD laissera les spécialistes du genre sur leur faim ; néanmoins sa série d'articles courts consacrés à des feuilletons-phares, des personnages de BD emblématiques ou des moments-clefs de l'évolution de la bande-dessinée, dont la vitalité fut liée à celle de la presse du XXe siècle, constitue un bon résumé historique. Les érudits qui ont rédigé ce numéro l'ont bien rempli sans être “étouffants”.
Au sommaire, par exemple : “Christophe, créateur du genre en France” ; “La BD américaine” ; “Benjamin Rabier invente Tintin”, “Tintin, héros gaulliste”, “Spirou, le rêve des jeudi”…
Dessin de Une de "Bastille" (mars 2022) par Alice Dès.
Dessin de Une de "Bastille" (mars 2022) par Alice Dès.
En Kiosque (2)
“Bastille” est un nouveau magazine, disponible en kiosque depuis quelques mois. Particularité : il publie pas mal de dessins satiriques, d'un humour plus feutré que la caricature “coup de poing” prônée par F. Cavanna, mais qui peut cependant être aussi subversif.
Du coup, on pense immanquablement au “New-Yorker”, toujours vivant, mais qui en dehors des dessins est assez rébarbatif.
Dans l'ours du mois de mars signent les humoristes Quentin Schwab, Julien Phoque, Dorothée de Monfreid, Cambon, Charlie Poppins…
Bastille Magazine
Caricature par Bob Moran.
Caricature par Bob Moran.
Moraline... au pays de Shakespeare !
Dans cette revue de presse, nous montrions lors d'une précédente édition que la guerre en Ukraine a transformé certains caricaturistes français en fabricants d'images pieuses. Le Royaume-Uni, longtemps réputé royaume de la satire et de l'humour, n'est pas en reste. Plusieurs caricaturistes se sont fait un devoir de peindre le président ukrainien Vladimir Zélinski comme une sorte d'archange Gabriel, capable (en théorie) de terrasser le dragon Poutine.
Le caricaturiste anglais Bob Moran proteste ici contre cette mode, tout en établissant un lien entre la moraline et les nouvelles technologies.
Caricature par Zombi pour le fanzine Zébra.
Caricature par Zombi pour le fanzine Zébra.
Did you enjoy this issue?
Zébra
By Zébra

Revue de presse BD & caricature Zébra hebdomadaire

In order to unsubscribe, click here.
If you were forwarded this newsletter and you like it, you can subscribe here.
Powered by Revue
Fanzine BD & Caricature Zébra : http://fanzine.hautetfort.com