View profile

REVUE DE PRESSE BD & CARICATURE Zébra - n°11

REVUE DE PRESSE BD & CARICATURE Zébra - n°11
By Zébra • Issue #11 • View online
1er Mai 2021

Une de "La Baïonnette" par Gus Bofa.
Une de "La Baïonnette" par Gus Bofa.
Ras la casquette des toubibs !
Les auteurs satiriques français n'épargnent pas les médecins et la médecine, cette science approximative qui ne fait pas des miracles. Plusieurs siècles après Molière, Jules Romains redit dans “Knock ou le Triomphe de la Médecine” la complicité entre le patient crédule et le médecin charlatan, prescripteur de pilules bleues à remonter le moral des gogos.
Mentionnons aussi Alphonse Allais, qui fait preuve d'un scepticisme ironique, cela d'autant plus qu'il était fils de pharmacien et avait étudié les potions de près.
Blaise Cendrars, lui, en a surtout après la psychiatrie et les psychiatres, qui se mettent volontiers au service des régimes totalitaires, inventant pour eux des manières de torturer inédites (on n'arrête pas le progrès !).
Gustave Blanchot alias Gus Bofa sait de quoi il parle : il revint de la Grande guerre salement amoché. Il se venge dans “Chez les toubibs” (1917) de la médecine militaire dite “hospitalière”, particulièrement brutale, en la décrivant comme une “double peine” pour le soldat.
En Allemagne on caricature beaucoup moins les toubibs ; il ne faudrait pas grand-chose pour qu'on les applaudisse ; le titre de “docteur” a dans ces contrées un prestige inébranlable.
Lipanda par Bazil (Eds Bang), 2020.
Lipanda par Bazil (Eds Bang), 2020.
Bazil parodie Hergé
“Lipanda”, par Bazil, est une parodie anticolonialiste de “Tintin au Congo” ; les héros sont rebaptisés “Pimpin et Mildiou” ; cette BD nous ramène au temps de l'islamogauchisme triomphant, quand on arborait encore des tee-shirts à l'effigie de “Che Guevara” au lycée.
Après des années de critiques et de reproches souvent excessifs faits à Hergé, voire idiots (dessiner les Congolais avec des lèvres trop épaisses), on a basculé dans l'excès inverse puisque les “Aventures de Tintin” sont comparées à “L'Odyssée” par des thésards distraits (contrairement à Tintin, Ulysse n'a pas l'esprit aventureux), ou encore à “La Recherche du Temps perdu” (Raphaël Enthoven) ce qui est moins inexact.
“Tintin au Congo” représente une formule désuète du colonialisme, tout comme le colonialisme français “laïc” de Jules Ferry ; mais le colonialisme a survécu à ses vieux prétextes ; il est même devenu antiraciste et démocratique, comme dans la formule impérialiste soviétique ou chinoise.
Lipanda, de Bazil | L’Anticapitaliste
Mensuel d'heroïc-fantasy italien "1984"
Mensuel d'heroïc-fantasy italien "1984"
Hommage incongru à Orwell
Parmi les hommages incongrus à Georges Orwell, on peut citer ce mensuel de BD italien de la fin des années 70 publiant des BD d’“héroïc fantasy”, intulé sobrement “1984”.
La sobriété s'arrête là, car pour le reste les couvertures en couleur de ce magazine (qui persista quelques années) flattent sans vergogne le goût des lecteurs pour les belles carrosseries aux formes féminines.
La pornographie fait partie des genres littéraires autorisés dans le régime de Big Brother. G. Orwell rejoint sur ce point son compatriote et ancien professeur Aldous Huxley qui dépeignait la “liberté sexuelle” comme “la liberté qui reste permise quand toutes les autres ont disparu”.
1984 (1978-1992) - Tebeosfera
Baudelaire et sa maîtresse Jeanne Duval vus par Yslaire.
Baudelaire et sa maîtresse Jeanne Duval vus par Yslaire.
Mademoiselle Baudelaire !?
Le poète romantique misogyne vu à travers le regard de sa maîtresse créole, Jeanne Duval : voilà l'idée du bédéaste Yslaire pour célébrer le bicentenaire de la naissance de Baudelaire en 1821 par un album intitulé “Mademoiselle Baudelaire”.
C'est sans doute prendre le risque d'inventer un Baudelaire qui n'a jamais existé, car Jeanne Duval était muette, n'ayant pas besoin de causer pour séduire.
A quoi cette ravissante idiote (c'est Baudelaire qui le dit) de Jeanne Duval pensait-elle en se mettant à la colle avec Charles Baudelaire ? A son héritage ? Pas sûr, car la mère de Baudelaire privait son fils de cet héritage paternel, disant ainsi agir pour son bien. Baudelaire était peut-être tout à fait charmant en privé, mais savait bien qu'on ne fait pas de la littérature en trempant sa plume dans l'eau de rose - tout au plus du journalisme ou du feuilleton pour les dames ou les enfants.
Du point de vue du poète, Jeanne Duval représentait la tentation, au même titre que l'opium ou l'absinthe, voire l'art qui le fascina dès son plus jeune âge. Dans ses poèmes Baudelaire met le plus souvent ses propres souillures, l'aspiration à la mort qui les résume ; “sympathy for the Devil”, certes, mais sympathie dont Baudelaire ne fait pas un cantique moderne.
C'est le bourgeois qui est “satanique” selon Baudelaire, non le “dandy” qu'il était, en proie à ses démons mais luttant contre eux, au contraire du bourgeois qui mène une vie de cochon de naissance à trépas, sans se poser de questions. Et, dans sa misogynie radicale, Baudelaire assimile la femme au bourgeois. George Sand en particulier est sa bête noire. Parce que “la femme Sand” (ainsi la désigne-t-il) ne se contente pas de penser : elle conçoit une religion nouvelle, haïe par Baudelaire entre toutes : le socialisme.
Yslaire se demande pourquoi Baudelaire a conservé un parfum de soufre ? Le “dandysme” de Baudelaire, ne serait-ce qu'en raison de son individualisme, est peu conforme à l'esprit du temps, dominé depuis le XXe siècle par une sorte de cléricalisme socialiste.
Itw Yslaire sur RFI.
Caricature Ph. Delestre
Caricature Ph. Delestre
Philippe Delestre, caricaturiste à “L'Est républicain” a récemment pris sa retraite, mais continue de dessiner et diffuser ses dessins sur les réseaux sociaux.
Caricature par Zombi pour le webzine BD & caricature Zébra.
Fanzine Zébra
Did you enjoy this issue?
Zébra
By Zébra

Revue de presse BD & caricature Zébra hebdomadaire

In order to unsubscribe, click here.
If you were forwarded this newsletter and you like it, you can subscribe here.
Powered by Revue
Fanzine BD & Caricature Zébra : http://fanzine.hautetfort.com