Voir le profil

Nouvelles Frontières - Numéro #7 - Tous égaux face aux medias ?

Bonjour à tous, Par deux fois cette semaine, j'ai eu vent de comptes sociaux bridés ou supprimés. En
Hors Programme
Nouvelles Frontières - Numéro #7 - Tous égaux face aux medias ?
Par Matthieu Chereau • Numéro #7 • Consulter en ligne
Bonjour à tous,
Par deux fois cette semaine, j'ai eu vent de comptes sociaux bridés ou supprimés. En cause les croyances religieuses ou opinions politiques exprimées. Il faut croire que les YouTube, Facebook & Co, pressés de mettre un peu d'ordre chez eux, en mettent un peu trop, quitte à supprimer tout ce qui de prés ou de loin crée la polémique.
En y réfléchissant, je me dis que cela préfigure un monde étrange, où les enfants accéderaient à une multitude de contenus, y compris ceux qu'ils ne doivent pas voir, et où les adultes n'accéderaient plus à aucun qui n'irait pas dans le sens d'une pensée unique ou molle. Explications.

Une foule de contenus étranges pour les enfants
“You don’t need to spend much time on YouTube to see that the videos produced for kids are weird. Millions of views go to Kinder Surprise egg un-wrappings, nursery rhymes overlaid on footage from video games, and anything starring other children. Many of them hijack key search terms, such as "Peppa Pig” and “Paw Patrol”, in order to play automatically after official content.“
Et le problème n'est pas prés d'être résolu. Bien au contraire.
Google frequently misses problems on its platforms, whether it’s YouTube, Google News, or search. "This is part of a much larger story that’s coming out with fake news,” says Frank Pasquale, professor of law at the University of Maryland. 
Moins de contenus engagés pour les adultes
Sarah T Roberts, a UCLA assistant professor of information studies, said: “[The disclosure] shows in no uncertain terms the great power these platforms have in terms of shaping people’s information consumption and how people formulate their points of view – and how important it is to understand the internal mechanisms at play.”
Ces chartes de modération et les algorithmes qui les appliquent remodèlent de maniére insidieuse mais efficace la maniére dont on s'informe, dont on communique et dont on pense.
Tous égaux face aux media ?
Personne ne l'a jamais été. Il fut un temps où certains y avaient accès, d'autres non. Aujourd'hui, l'accès pose encore question dans les pays en voie de développement (Facebook y travaille). Dans les sociétés occidentales, l'enjeu est ailleurs : dans les usages des médias, leur lecture (plus ou moins critique) et bien entendu leur choix.
Aujourd'hui les suggestions que nous faisons à nos enfants en matiére de media ne sont plus neutres. De l'application de messaging aux services de vidéo. Ces choix font partie intégrante d'un habitus que nous transmettons, comme nos grands-parents recommandaient à nos parents de lire Le Figaro plutôt que l'Humanité, ou inversement. 
Les média sociaux et les plateformes de contenus sont plus mainstream que jamais. C'est le signe d'une adoption massive. Mais aussi le début d'une ségmentation croissante, entre un grand public qui subit - la perte de choix et de liberté notamment, et les autres.
Sur une touche plus joyeuse, et pour ouvrir nos enfants précisément à plus de choix, dans la joie !
Je suis heureux de vous présenter les anniversaires que Cheery a concocté avec son réseau de professionnels. Je vous annonçais le lancement il y a un mois, à présent le service référence déjà sur l'Ile de France et Bordeaux environ 40 animateurs.
Avez-vous aimé ce numéro ?
Matthieu Chereau

Hors-programme ? Parce que nul ne sait de quoi demain sera fait, que l'avenir de nos enfants se joue en partie en dehors de l'école, et que l'école elle-même revoit ses méthodes et ses programmes.

Chaque semaine, je traite d'une idée en quelques liens pour voir comment aujourd'hui nous pouvons préparer nos enfants à demain.

Si vous ne voulez plus recevoir les prochaines mises à jour, vous pouvez vous désabonner ici.
Si on vous a fait suivre cette lettre d'information et que vous l'aimez, vous pouvez vous y abonner ici.
Propulsé par Revue