Voir le profil

Nouvelles Frontières - Numéro #3

A tous je vous souhaite une année pleine d'aventures et de découvertes. Comme chaque année, vous aure
Hors Programme
Nouvelles Frontières - Numéro #3
Par Matthieu Chereau • Numéro #3 • Consulter en ligne
A tous je vous souhaite une année pleine d'aventures et de découvertes. Comme chaque année, vous aurez le nez dans le guidon, mais tâcherez de maintenir la tête légérement au-dessus pour avoir l'esprit libre et garder ce petit temps d'avance si crucial dans nos métiers.
Certains d'entre vous me feront remarquer qu'il est tout aussi crucial pour nos enfants. Oui, c'est tout le sujet de cette lettre et plus largement d'une publication Medium que je lance ce mois-ci : Nouvelles Frontiéres. L'objectif : regrouper quelque part tout ce qui touche de prés ou de loin à l'avenir de nos enfants. J'en profite pour renommer cette lettre, dont le titre si futile, n'était qu'une invitation de plus à noyer nos questions dans l'alcool 🍷🍸🍹 !
En ces premiers jours de janvier, vos boîtes débordent de mails de voeux, je serai donc clément avec vous, en me concentrant sur une seule idée.

1 - Des pédagogies nouvelles pour une société nouvelle
J'ai enfin pu regarder ce documentaire que j'évoquais le mois derniers. J'ai compris en le regardant que l'école n'est pas simplement un laboratoire où s'inventent des méthodes d'apprentissage, mais que toute pédagogie contient en elle une conception de l'homme et un projet de société. Ce fut le cas de ces pédagogies qui toutes à leur maniére voulurent entre les deux guerres faire grandir des enfants libres et épanouis, et ainsi oeuvrer à un monde plus pacifique.
Je vous recommande cette lettre (ou devrais-je dire leçon) que le directeur de cette prestigieuse école New Yorkaise adresse aux parents d'élèves. Pour faire court : il regrette de devoir élever des gosses de riches, obnubilés par leur seule réussite, repliés sur eux-mêmes et étroits d'esprits. Il rappelle la nécéssité pour cette classe d'élite, sinon de rendre des comptes, du moins de rendre service au reste de la société.
Intéressant de voir en quoi cela rejoint ce qu'on peut lire chez nous au même moment, notamment sous la plume d'un Emmanuel Todd, qui déclarait il y a peu : «La crétinisation des mieux éduqués est extraordinaire».
Alors que les bons parents que nous sommes voient simplement dans l'école une solution pour donner à nos enfants toutes les chances, on oublie que choisir l'école c'est choisir les valeurs que nous transmettons à nos enfants. C'est influer sur la vision qu'ils auront du monde et sur le rôle qu'ils seront susceptible d'y jouer. Choisir l'école de nos enfants, c'est - en quelque sorte - voter pour la société que nous voulons demain.
Bonne semaine à tous !
PS : Belle rencontre pour Forbes avec Laurent Alexandre (L'auteur de La Guerre des Intelligences). On parle Education bien sûr, ici :)
Et en contre-point, l'émission de Finkielkraut qui reçoit également Laurent Alexandre, où vous saurez enfin (si ce n'est pas déjà le cas), si vous êtes plutôt transhumanistes ou bioconservateurs, ce qui peut vous aider dans le choix de l'école ;-)

Avez-vous aimé ce numéro ?
Matthieu Chereau

Hors-programme ? Parce que nul ne sait de quoi demain sera fait, que l'avenir de nos enfants se joue en partie en dehors de l'école, et que l'école elle-même revoit ses méthodes et ses programmes.

Chaque semaine, je traite d'une idée en quelques liens pour voir comment aujourd'hui nous pouvons préparer nos enfants à demain.

Si vous ne voulez plus recevoir les prochaines mises à jour, vous pouvez vous désabonner ici.
Si on vous a fait suivre cette lettre d'information et que vous l'aimez, vous pouvez vous y abonner ici.
Propulsé par Revue