Voir le profil

Hors Programme - Nos enfants sur les media sociaux #15

Bonjour à tous, Il ne vous aura peut-être pas échappé que la newsletter change de nom. Hors-programme
Hors Programme
Hors Programme - Nos enfants sur les media sociaux #15
Par Matthieu Chereau • Numéro #15 • Consulter en ligne
Bonjour à tous,
Il ne vous aura peut-être pas échappé que la newsletter change de nom. Hors-programme : parce que nul ne sait de quoi demain sera fait, que l'avenir de nos enfants se joue en large partie en dehors de l'école, et que l'école elle-même revoit ses programmes et ses méthodes.
Outre cette lettre, j’aborderai tout ce qui relève du « hors-programme » dans des articles sur Medium et dans des ebooks illustrés. Le premier est consacré aux 3 rapports de nos enfants aux machines, j'espère que vous apprécierez le format. Le second paraîtra dans quelques semaines et sera consacré à ce que j’appelle dans mon livre les compétences rebelles.

Eduquer aux media sociaux : grands axes, nouveautés, (fausses ?) solutions
Aujourd’hui je voudrais vous parler d’éducation aux media sociaux. On distingue dans ce domaine essentiellement 3 axes : éveil de l'esprit critique vis-à-vis des informations qui s'y trouvent, sensibilisation aux diverses formes de violences et de harcèlement et enfin bonnes pratiques pour se prémunir d’usages trop addictifs.
J’apprécie beaucoup l’initiative de Radio France présentée cette semaine à Educatec-Educatice sur le sujet des Fake News. L’enjeu est d’offrir aux plus jeunes une radio d’information adaptée, permettant de mettre en perspective cette information, mais aussi le cas échéant d’en produire d’autres. L’enfant critique peut ainsi devenir producteur, percevoir de façon d’autant plus fine un contenu qu’il comprend comment il a été conçu. Au-delà de cette initiative, le CLEMI offre énormément de ressources, malheureusement pas assez mises en avant. Je vous invite à les découvrir.
Pour éduquer aux diverses formes de violences en ligne, j’ai découvert récemment ce jeu lancé par Google. L’enjeu est de transmettre aux enfants les bonnes pratiques : soutenir les personnes abusées, dénoncer les mauvais comportements, etc. Pour bien faire le choses, j’ai passé un palier et décroché mon premier brevet !
Mon sentiment au terme de ce test : tout dans ce jeu est lent, ennuyeux et caricatural. Est-ce ainsi que j’ai envie de transmettre les bonnes pratiques à mes enfants ? Peut-être n’est-ce qu’une mise en bouche à compléter par des discussions et des démonstrations. Peut-être est-ce le stricte minimum pour des enfants qui précisément n’ont pas la chance d’être accompagnés. Il ne faudrait pas toutefois que des parents s’en remettent à ces jeux pour ne pas faire leur part. Les parents, et les institutions. Car c’est de façon croissante le sujet sur les matières hors-programme dans le digital : les institutions - larguées - sont trop heureuses de déléguer le travail de formation aux grands acteurs du digital, Google en tête. Ce n’est ni bien ni mal, sauf si l'on passe subrepticement de la formation à l'éducation, et que cette délégation de service public cela se fait à l’aveugle. A cet égard, la menace est réelle.
Les outils pédagogiques d'éducation au numérique se multiplient. En soi, c’est une excellente nouvelle. Néanmoins cela requiert de la part des parents que nous sommes un discernement croissant.
Bonne journée à tous,
Matthieu
PS : Je parle débrouillardise cette semaine dans Usbek & Rica, et explique à mon humble avis comment utiliser notre portable quand notre enfant nous pose une question dans Femme Actuelle.
PPS : “Préparons nos enfants à demain” est déjà en rupture de stock sur Amazon ! Pas de problème, il est encore disponible à la FNAC.
Avez-vous aimé ce numéro ?
Matthieu Chereau

Hors-programme ? Parce que nul ne sait de quoi demain sera fait, que l'avenir de nos enfants se joue en partie en dehors de l'école, et que l'école elle-même revoit ses méthodes et ses programmes.

Chaque semaine, je traite d'une idée en quelques liens pour voir comment aujourd'hui nous pouvons préparer nos enfants à demain.

Si vous ne voulez plus recevoir les prochaines mises à jour, vous pouvez vous désabonner ici.
Si on vous a fait suivre cette lettre d'information et que vous l'aimez, vous pouvez vous y abonner ici.
Propulsé par Revue