Voir le profil

Hors Programme - Nos enfants nous haïront, sauf si... #22

Bonjour à tous, Je participais il y a quelques jours à une table ronde. Le sujet de mon livre étant d
Hors Programme
Hors Programme - Nos enfants nous haïront, sauf si... #22
Par Matthieu Chereau • Numéro #22 • Consulter en ligne
Bonjour à tous,
Je participais il y a quelques jours à une table ronde. Le sujet de mon livre étant demain, les discussions tournent souvent autour des grandes tendances à venir. C'est la solution de facilité : tout le monde se fait plaisir, et personne ne prend de risques. Mais se concentrer sur le futur de la sorte n'est guère suffisant. Si demain est vendeur, c'est aujourd'hui qui est intéressant et qui, à plus d'un titre, reste méconnu.
Il faudrait donc faire l'inverse : non pas considérer demain avec les yeux d'aujourd'hui, mais regarder aujourd'hui avec les yeux de demain. Pourquoi et comment ? C'est le sujet de la lettre aujourd'hui.

Nos enfants nous haïront, sauf si...
Il est fort possible que nos enfants nous haïssent, explique Tim Kreider dans un article récent, et les raisons ne manqueraient pas : avoir rendu la terre inhabitable, avoir causé la disparition de centaine de milliers d'espèces, mais également avoir traité de façon éhontée les animaux et d'une certaine manière nos prochains… les arguments de Kreider sont nombreux et convaincants.
Mais le plus surprenant dans cet article n'est pas l'inventaire de ces maux, aujourd'hui à la fois connus et entretenus. L'auteur fait remarquer qu'après tout chaque génération regarde la précédente avec dédain et parfois avec haine. Nos enfants n'échapperons pas à la règle et jugerons avec mépris des manières de faire qui nous paraissent communes.
Si les maux et les manières douteuses d'aujourd'hui sont connues, pourquoi ne pas précisément les mettre en lumière pour faire évoluer la vision de nos enfants, et mieux accompagner la transition d'une génération et d'un monde à l'autre ?
A un moment dans l'article, Kreider écrit :
“Sometimes the world looks like one vast, uncontrolled Stanford Prison Experiment.
C'est un peu le sentiment que j'ai eu en découvrant les travaux de Jean Twenge. En voyant que nous et nos enfants étions l'objet d'une grande expérimentation. Si j'en parle dans le livre, c'est qu'il me semble intéressant, en tant que parent, d'avoir ce regard critique vis-à-vis de la société dans laquelle on vit : à la fois pour ne pas prendre part aux expérimentations ou aux comportements les plus douteux, et pour transmettre à nos enfants une vision critique qui leur permettra de préparer le monde de demain - que l'on souhaite tous meilleur.
Je vous recommande la lecture de cet article de Kreider, un auteur que je ne connaissais pas, mais qui je dois dire m'a tapé dans l'oeil. Dépassez son titre qui n'est guère vendeur. Vous y trouverez une grande subtilité, une certaine sagesse et l'occasion de voir aujourd'hui avec un regard résolument neuf !
Excellent dimanche à tous,
Matthieu
Avez-vous aimé ce numéro ?
Matthieu Chereau

Hors-programme ? Parce que nul ne sait de quoi demain sera fait, que l'avenir de nos enfants se joue en partie en dehors de l'école, et que l'école elle-même revoit ses méthodes et ses programmes.

Chaque semaine, je traite d'une idée en quelques liens pour voir comment aujourd'hui nous pouvons préparer nos enfants à demain.

Si vous ne voulez plus recevoir les prochaines mises à jour, vous pouvez vous désabonner ici.
Si on vous a fait suivre cette lettre d'information et que vous l'aimez, vous pouvez vous y abonner ici.
Propulsé par Revue