Voir le profil

Hors Programme - Julianne et vous đŸ‘©â€đŸŠ° #31

Bonjour Ă  tous, C’est l’histoire de Carole White, une femme au foyer aisĂ©e dans le Los Angeles des an
Hors Programme
Hors Programme - Julianne et vous đŸ‘©â€đŸŠ° #31
Par Matthieu Chereau • NumĂ©ro #31 • Consulter en ligne
Bonjour Ă  tous,
C’est l’histoire de Carole White, une femme au foyer aisĂ©e dans le Los Angeles des annĂ©es 80, qui peu Ă  peu sombre dans la paranoĂŻa et la depression, voyant dans chaque situation un risque d’intoxication. Elle finira dans un centre de traitement new age - enfermĂ©e, suspectant la sociĂ©tĂ© entiĂšre de conspirer Ă  l’empoisonner. 
Safe est un film qui m’habite, auquel je repense rĂ©guliĂšrement. Un peu parce que Julianne Moore y tient le rĂŽle principal (entre nous, j’ai toujours eu un faible pour elle), surtout pour le sujet qu'il traite : la paranoĂŻa, plus ou moins justifiĂ©e, vis-Ă -vis des pollutions qui nous entourent.
C’est de cela que je vous parle aujourd’hui Ă  l’occasion d’un livre et d’une Ă©tude qui, de façon concomitante, non seulement alimentent cette paranoĂŻa, mais la justifie plus que jamais.

A l'Ă©cole đŸ«
Ayant vĂ©cu 20 ans Ă  Paris et Ă©tant cycliste, j’ai toujours Ă©tĂ© sensible au sujet de pollution, sans pour autant ĂȘtre obnubilĂ© par lui. Puis, j’ai eu des enfants. A la crĂšche ou Ă  l’école, les pics de pollution Ă©taient annoncĂ©s ou pas. Pour pallier Ă  ça, je me suis mis Ă  vĂ©rifier les niveaux de pollution rĂ©guliĂšrement, pour savoir quoi faire sur le chemin de l’école et au besoin transmettre des indications Ă  l’école.
Ensuite est venu le moment oĂč j’ai rĂ©alisĂ© que le problĂšme se posait aussi Ă  proximité des Ă©coles. C’est ce que rappelle et dĂ©montre l’importante Ă©tude rĂ©alisĂ©e par Respire parue ces jours-ci, de façon malheureusement Ă©loquente.
J’en suis progressivement venu Ă  rĂ©aliser que la pollution Ă©tait aussi Ă  l’intĂ©rieur. Aussi et surtout, puisque la classe, c’est toute la journĂ©e et toute la semaine. Et lĂ , tout derniĂšrement, j’ai appris les incidences de cette pollution, non seulement sur la santĂ© de nos enfants, mais aussi sur leurs fonctions cognitives !
Demain, comme Carol White dans Safe, vous irez faire votre premiĂšre visite d’école avec Plume dans la main. Vous le ferez en douce, pour n’incommoder personne ou ne pas passer pour un fou ou une folle. Vous le ferez en vous disant que c’est triste d’en arriver lĂ , en vous demandant mĂȘme ce que cela peut bien changer, si d’aventure vous choisissez tout de mĂȘme cette Ă©cole. 
Ma position : ça peut changer leur regard sur le sujet, les produits qu’ils utilisent pour la construction des lieux et leur entretien. Leur comprĂ©hension aussi de ce qu’est une pollution, et de ce que cela change pour la santĂ© des enfants mais aussi des professionnels qui les accompagnent. Et s'il leur faut un document en plus pour les convaincre, n'hĂ©sitez pas Ă  partager ce rapport de la Commission EuropĂ©enne qui pointe Ă  la fois les problĂšmes et les bonnes pratiques.
A la maison 🏡
Bien sĂ»r Ă  la maison c’est pareil. On se renseigne. On sait dĂ©jĂ  pour la nourriture et les produit d’entretiens. On tombe des nues en dĂ©couvrant l’impact des retardateurs de flamme sur les enfants ou en prenant connaissance du livre d'un pĂ©diatre amĂ©ricain sur les perturbateurs endocriniens (Ă  lire sur ce lien aussi des conseils utiles).
Peu Ă  peu, on consomme un peu diffĂ©remment, on adopte de nouveaux gestes. On s’équipe, en se dotant par exemple d’un purificateur. Bref on met en place une stratĂ©gie, comme jamais on ne l’avait fait jusque lĂ .  
On se dit que cette stratĂ©gie pourrait en partie ĂȘtre appliquĂ©e Ă  la classe, de façon raisonnĂ©e et mĂ©thodique. Qu'Ă  fortiori quand la maison, c'est la classe, il faut le faire.
Dans la voiture 🚙
Si vous prenez la voiture tous les jours, il est probable qu’aprĂšs l’école et la maison ce soit lĂ  que vos enfants passent le plus de temps. Sans parler des week-ends et des vacances. Alors oui, je me suis Ă©quipĂ© d'un purificateur d'air de voiture ! Est-ce vraiment efficace ? Je ne sais pas. Mais c’est Ă  ce jour la seule solution qui existe Ă  ce problĂšme bien rĂ©el.

En bons parents pragmatiques, vous avez notĂ© tous les conseils et toutes les Ă©tudes. Maintenant vous savez, ce qu’au moins aujourd’hui les chercheurs savent. 
Vous songez alors Ă  Carol White dans son ensemble blanc immaculĂ© et vous dites ce matin, en regardant votre cafĂ© ou tout au fond de votre couette, Carol n’était pas folle, elle Ă©tait visionnaire ! đŸ˜‰đŸ˜·
Bon dimanche Ă  tous,
Matthieu
Si vous avez aimé cette lettre, plus longue que prévue et qui porte sur un sujet qui me tient à coeur, merci de la partager largement autour de vous.
PS : je reviens tout juste du premier salon Libsco oĂč j'ai trouvĂ© une trĂšs belle Ă©nergie et des gens passionnants. Le succĂšs Ă©vident de l'Ă©vĂ©nement permet d'ores et dĂ©jĂ  d'envisager la suite, Ă  plus grande Ă©chelle.
PPS : j'ai été sensible à vos réponses cette semaine, notamment sur la valorisation des compétences socio-émotionnelles au sein de l'Education Nationale. Les programmes novateurs en effet ne manquent pas. La pédagogie de la coopération par exemple gagne du terrain un peu partout. Les classes coopératives illustrent cette tendance. Merci de prendre la peine de partager vos avis et retours d'expérience avec moi.
Avez-vous aimé ce numéro ?
Matthieu Chereau

Hors-programme ? Parce que nul ne sait de quoi demain sera fait, que l'avenir de nos enfants se joue en partie en dehors de l'Ă©cole, et que l'Ă©cole elle-mĂȘme revoit ses mĂ©thodes et ses programmes.

Chaque semaine, je traite d'une idée en quelques liens pour voir comment aujourd'hui nous pouvons préparer nos enfants à demain.

Tweet     Partager
Si vous ne voulez plus recevoir les prochaines mises à jour, vous pouvez vous désabonner ici.
Si on vous a fait suivre cette lettre d'information et que vous l'aimez, vous pouvez vous y abonner ici.
Propulsé par Revue