Voir le profil

Hors Programme - Des écoles...sans classes ! #16

"Enseigner à vivre" écrivait Edgar Morin il y a 4 ans, en guise d'introduction à son manifeste pour r
Hors Programme
Hors Programme - Des écoles...sans classes ! #16
Par Matthieu Chereau • Numéro #16 • Consulter en ligne
“Enseigner à vivre” écrivait Edgar Morin il y a 4 ans, en guise d'introduction à son manifeste pour réformer l'éducation. De plus en plus de personnes se penchent aujourd'hui à ce qu'impliquerait d'enseigner à vivre demain. Les exemples ne manquent pas. Cette semaine, on se penche sur eux.

🚌 Des écoles hors-les-murs
Puisque demain, il faudra changer et peut-être bouger, contraint par la crise climatique, autant se préparer aujourd'hui. Les écoles touchées dans le monde par des tempêtes, des inondations ou dernièrement des incendies sont déjà légions.
Une école a pris les devant, en partant du principe que pour mieux apprendre à être en mouvement, mieux valait apprendre en mouvement. Circulos offre ainsi à ses étudiants la possibilité d'apprendre dans des espaces de co-working ou chez des partenaires amis de l'écoles. L'école est ainsi plus en prise avec la communauté locale, auquelle elle participe et qui en retour la fait grandir.
🎒 Un réseau au service des élèves
A Pittsburgh, Remake Learning met en relation des élèves avec des acteurs publics, économiques et associatifs de la ville, pour les assister sur des question d'enseignement ou de mentorat. L'école s'ouvre ainsi au reste de la société. Les élèves sont mobiles et ont l'opportunité d'avoir d'emblée une vision large et plus profonde de la société qu'ils s'apprêtent à rejoindre. Ils apprennent et déjà ils participent. Cela change tout d'un point de vue social et politique.
🌳 Apprendre à vivre demain, comme hier !
Je suis trés sensible à ancrer les apprentissages au coeur de la société, dans le réel, plutôt qu'entre 4 murs, devant un tableau. Ces exemples m'évoquent un superbe documentaire que je vous recommande : L'autre connexion. Il raconte une école dans la forêt, au fin fond de la Colombie Britannique, sur une île. On y voit des enfants évoluer librement, et autour d'eux des adultes de toutes les générations qui les accompagnent. On grandit ainsi en communauté, les transmissions se font naturellement. Ca n'est ni l'école, ni la famille, et en même temps un peu des deux à la fois. A cela s'ajoute la forêt, qui vient ajouter un peu de poésie et rend le tout - pour nous citadins - irréel.
Bonne fin de week-end à tous,
Matthieu
PS : Vous aimez les Maternelles ? Rendez-vous pour ceux qui le peuvent lundi matin vers 9h. J'y parle avec Benjamin Muller de “Préparons nos enfants à demain” !
Avez-vous aimé ce numéro ?
Matthieu Chereau

Hors-programme ? Parce que nul ne sait de quoi demain sera fait, que l'avenir de nos enfants se joue en partie en dehors de l'école, et que l'école elle-même revoit ses méthodes et ses programmes.

Chaque semaine, je traite d'une idée en quelques liens pour voir comment aujourd'hui nous pouvons préparer nos enfants à demain.

Si vous ne voulez plus recevoir les prochaines mises à jour, vous pouvez vous désabonner ici.
Si on vous a fait suivre cette lettre d'information et que vous l'aimez, vous pouvez vous y abonner ici.
Propulsé par Revue