Wool Stories #59

Revue
 
Bonsoir à tous, J'espère que vous allez bien ! Je suis heureuse de vous retrouver cette semaine, pour
 
7 mars · Numéro #66 · Consulter en ligne
In the wool for love
Bonsoir à tous,
J'espère que vous allez bien ! Je suis heureuse de vous retrouver cette semaine, pour partager avec vous une belle nouvelle Wool Interview, au sein de laquelle vous allez être gâtées si vous êtes à la recherche d'inspiration pour vos prochains tricots. Et je vous présente également un projet solidaire pour lequel la formidable communauté du tricot est mobilisée depuis la semaine dernière et pour longtemps ! Bonne lecture.

Notre Wool Interviewée de la semaine est une lectrice des Wool Stories et lorsqu'en janvier, je vous demandais vos avis sur l'évolution de ces rendez-vous, elle avait pris le temps d'échanger avec moi, ce qui a été pour moi l'occasion de découvrir son activité tricot… et de vous la présenter ce soir ! Vous le verrez, notre Wool Interviewée a super bien joué le jeu de lister sa knit list… J'ai découvert avec elles certains modèles et tutos, très très canons. Allez, zou on y va, on dit bienvenue à Lolita !
Je m'appelle Lolita, j'ai 26 ans, je suis tricoteuse/ crocheteuse et ai créé ma marque de vêtements tricotés Not Lab en 2013. Ma mère avait commencé à m'apprendre le tricot quand j'avais 10-12 ans, mais je n'étais pas assez patiente et préférais retourner dans mes livres… J'ai repris en essayant durant ma seconde année de BTS design de mode, à l'aide de tutos et à force de persévérance j'ai fini mes premières pièces. Depuis je tricote tous les jours que ce soit pour ma marque ou pour moi, dès que j'ai un instant je tricote :) Je crois que le tricot me permet de profiter plus du temps présent et me met parfois dans un état quasi méditatif, cela me donne l'agréable sensation d'utiliser mon temps à 100% lorsque je tricote dans les transports, en salle d'attente ou devant un film. Ce que j'aime aussi dans le tricot c'est la possibilité de choisir exactement la couleur, la matière et la taille ce qui en fait une pièce réfléchie et chérie.
Combien de pièces as-tu déjà tricoté ?
Alors, je vais compter… Entre ma production pour Not Lab et mes tricots persos j'ai dû tricoter entre 250 et 300 pièces, ça fait un peu peur de voir les chiffres, je n'avais encore jamais fait le calcul !
La liste complète des projets tricot que tu souhaites réaliser.
Ah, la liste est longue ! Après avoir fini mes encours, et en dehors des créations pour ma marque, voilà mes futurs projets :
Tout d'abord, le pull Robin d'Helga Isager et le pull Mungoche de Rosa Pomar
Le pull Parisienne et le Sweet pants d'Alice Hammer.
Et si j'ai le niveau un jour… Le pull Pearls d'Helga Isager :)
Évidemment je ne me mets pas trop de pression, je sais que ces envies peuvent changer et il n'y a là que des projets personnels auxquels vont s'ajouter les projets à offrir ! 
Si tu ne pouvais en tricoter plus qu'un seul et ce, durant toute ta vie, quel serait ton point de tricot préféré ?
Le point Jersey je pense, il est réversible et satisferait mon envie tenace du 2 en 1 dans le tricot (veste-gilet, écharpe-plaid, portable devant-dos… ^^)
Le tricot, c'est une histoire de partage et de transmission. As-tu transmis le virus à quelqu'un ?
Oui je pense que j'ai bien contaminé quelques amies et collègues lors de petits cours de tricot, et j'adore car maintenant elles viennent me voir pour demander un conseil et me montrer leur projets en cours et leurs envies !
Je me rends compte que je suis avide de partage sur ce sujet et entre Ravelry que j'ai redécouvert il y a quelques mois et bientôt des “tricothé” je vais pouvoir partager encore plus :)
Quelle est ta marque et ta matière préférée de laine ?
Pour la matière, je dirais laine mérinos, une valeur sûre !
Pour les marques je me contenterais de trois : 
Tu organises un diner exceptionnel qui réunit tes idoles tricoteurs, qui convies-tu à ta table ?
J'inviterais mon arrière grand-mère si c'était possible et des tricoteurs que j'aime beaucoup comme Caroline et Astrid de Biches et Bûches, Alice Hammer, Isabell Kraemer, la teinturière indépendante Karolien Van de Gaer de Studiomeez, Aimée de La Bien Aimée et Bintou nappyknitterEt enfin toi, Bernie :)
Pour quelle personne célèbre souhaiterais-tu tricoter une pièce ?
Ah, j'ai peur de ne pas faire dans l'originalité en disant un beau pull bleu marine pour Ryan Gosling !
L'enveloppe vient d'être décachetée et ton nom vient d'être proclamé… au moment de ton discours, qui remercies-tu ?
Haha ! Si je pouvais parler avec la boule que j'aurais certainement dans la gorge, je dirais merci à ma mère, ma tante, ma grand-mère et arrière grand-mère qui m'ont transmis le gène créatif.
Les professionnels qui m'on encouragés à passer de l'accessoire au vêtement et m'ont ensuite beaucoup aidé à organiser un mini défilé pour présenter ma première collection. Aux premières boutiques qui m'ont fait confiance et continuent.
Et surtout mon amoureux, mes proches et amis qui supportent mes pelotes partout et mon dégainage de tricot intempestif !
Merci à Lolita pour sa Wool Interview et toutes ses inspirations tricot qui vont nous obliger à allonger encore plus notre liste tricot !
Nous continuons à te suivre sur Instagram et sur ton site :)
Rien n'est plus beau et plus fort que lorsqu'on oeuvre ensemble… 
Il y a quelques jours, j'ai reçu un message d'une maman qui m'a beaucoup ému. Il s'agit de Lili, tricoteuse connue sous le pseudo The banyan tree, qui vient de mettre sur pied un projet solidaire d'une belle envergure pour soutenir une cause qui lui tient tout particulièrement à coeur. En effet, sa petite fille prénommée Gaïa et âgée de deux ans, est atteinte d'une maladie génétique rare, dont l'un des symptômes incurable est la dysplasie fibreuse des os.
Maman courageuse et déterminée à améliorer les choses, Lili a créé non pas une mais deux associations pour sa petite Gaïa : la première pour aider sa famille au quotidien et la deuxième pour récolter des fonds pour la recherche. 
Et Lili a eu une brillante idée : associer le monde du tricot, en France et plus loin, à son combat. Cette communauté qu'elle connait si bien et dont elle connait les valeurs de partage et d'entraide. 
Elle a ainsi imaginé L'Echeveau Solidaire qui a été officiellement lancé la semaine dernière autour d'un premier grand challenge : chaque mois, un designer tricot mettra à disposition de L'Echeveau Solidaire un patron de tricot exclusif, et l'ensemble des bénéfices de la vente des patrons reviennent à l'association pendant un mois. Pour le lancement du projet, c'est MarGueNée qui propose le pull Izuku. Vous pouvez acheter le patron en ligne sur Ravelry !
Lili m'a envoyé de belles photos du pull pour mieux vous le montrer et vous motiver on l'espère…
Ainsi donc, mois après mois, nous allons découvrir quel Designer a imaginé un modèle pour le projet de l'Echeveau Solidaire et je crois fort au combat collaboratif, j'ouvrirai donc tous les mois les Wool Stories à Lili pour qu'elle continue à nous tenir au courant de ses projets.
Comme je crains de manquer de mots justes pour vous présenter tout ce projet et car Lili est bien évidemment la mieux à même de nous renseigner, je vous invite à découvrir :
  • Sa vidéo où elle présente la création du projet
  • Le site Internet qui présente en détail toutes les actions et l'organisation
  • Le compte Instagram de L'Echeveau Solidaire où Lili a l'intelligence d'utiliser ce media pour nous en apprendre plus sur les maladies rares.
J'espère que nous serons de plus en plus nombreux à accompagner l'Echeveau Solidaire… si vous participez au projet, faites-moi signe !
Je vous souhaite une belle semaine. Bon tricot !
Je vous embrasse.
Bernie 
Avez-vous aimé ce numéro ?
Si vous ne voulez plus recevoir les prochaines mises à jour, vous pouvez vous désabonner ici.
Propulsé par Revue