Voir le profil

Le Doomscrolleur, numéro 1 (8/3/22): introduction

Ivan Gaudé
Ivan Gaudé
Bienvenue dans ce numéro “1”, qui sert d'introduction.
J’ai la conviction que l’invasion brutale de l’Ukraine par l’armée russe est un événement pivot de notre époque. Il aura des répercussions énormes dans tous les domaines (militaire, politique, énergétique, budgétaire, diplomatique, etc.), et donc directement sur nos vies pour les années à venir.
Pour essayer d’anticiper et de comprendre ses conséquences à venir, je passe beaucoup de temps à chercher des informations et des analyses pertinentes, tout en suivant au jour le jour les événements sur le terrain. C’est ma manière de me rassurer, mais dans un premier temps c’est très angoissant. C’est ce qu’on appelle en anglais le “doomscrolling”: une pratique anxiogène qui consiste à passer un temps excessif devant son écran à absorber des informations négatives.
Je ne vous le recommande pas ! Mais en ce qui me concerne, quitte à le faire de toute façon, je propose de le faire pour vous et je vous présenterai chaque vendredi une sélection réduite d’articles et de nouvelles qui m’auront semblé pertinents cette semaine-là dans l’analyse de l’événement et de ses conséquences.
Qui vous parle ? 
Un ancien journaliste, qui n’a aucune compétence particulière en géopolitique ou en affaire militaire, juste une assez longue expérience professionnelle dans le filtrage de l’information. Je dirige Presse Non Stop, une toute petite entreprise de presse spécialisée dans les jeux vidéo et les nouvelles technologies.
D'où je vous parle ? (mes présupposés)
Quelque soit mes efforts d’objectivité, je ne vais pas tenter ici de rendre compte de tous les points de vue, alors autant que mes présupposés de départ soit clairement établis:
  • La Russie est l’agresseur. Rien ne la menaçait directement, absolument rien ne l’obligeait à déclencher cette guerre meurtrière.
  • Lorsque j’écris “la Russie” dans ce cas, je désigne ses dirigeants, Vladimir Poutine en particulier, je n’englobe pas ses citoyens.
  • Parce que la Russie est actuellement une dictature. Ses élections sont faussées, les opposants sont emprisonnés et les libertés d’expression et d’information systématiquement limitées. 
Pour cette première édition du Doomscrolleur, qui n’est qu’une introduction, je vous propose simplement quelques sources et références intéressantes. Rendez-vous pour le premier numéro vendredi 11 mars.

Ressources
Guerre en Ukraine, le podcast quotidien de France Culture
Documents
La vision politique de la Russie de Poutine sur l'Ukraine
La guerre sainte de Poutine validée par l'église orthodoxe russe
Perspectives
5 scénarios après l'invasion de l'Ukraine
Que signifie une candidature de l'Ukraine à l'Union européenne ?
Georgina Wright
I've seen people talk about Ukraine joining the #EU. EU cd declare Ukraine a candidate country (strong pol. message) but accession wd take time. Short thread on what it would take :
La crise des réfugiés ukrainiens sera immense
France Inter
.@FilippoGrandi : "En quarante ans de carrière, je n'ai pratiquement jamais vu une telle prépondérance de femmes, d'enfants, de personnes âgées, de personnes avec des handicaps" parmi les réfugiés ukrainiens#le79inter https://t.co/qLIYVykVvE
C'est tout pour aujourd'hui.
Vous pouvez reprendre une activité normale.
N'hésitez pas à faire circuler et connaitre cette petite newsletter à ceux que cela pourrait intéresser.
Rendez-vous vendredi 11 mars pour le vrai démarrage.
Avez-vous aimé ce numéro ? Oui Non
Ivan Gaudé
Ivan Gaudé @IvanLeFou

Je doomscrolle pour vous l'actualité de la guerre en Ukraine. J'en fais un résumé une fois par semaine (parfois moins) en sélectionnant les informations (des autres) qui m'ont semblé éclairantes sur son déroulement ou ses conséquences géopolitiques.
Tout ça parce que je dors mieux quand j'arrive à comprendre ce qui se passe.

Pour vous désabonner, cliquez ici.
Si on vous a fait suivre cette lettre d'information et que vous l'aimez, vous pouvez vous y abonner ici.
Created with Revue by Twitter.
Réalisé à Paris depuis mon canapé.