Voir le profil

Desk Russie n°32 – L’Europe doit reconnaître l’état de guerre

Desk Russie
Desk Russie n°32 – L’Europe doit reconnaître l’état de guerre
Par Desk Russie • Numéro #32 • Consulter en ligne
Chères abonnées, chers abonnés,
Ces derniers jours ont été particulièrement durs pour l’Ukraine. Le président Zelensky lui-même a déclaré que son armée perdait quotidiennement entre 60 et 100 hommes, auxquels s’ajoutent près de 500 blessés. Cette hémorragie terrible ne pourra cesser que si l’aide américaine et européenne en armements plus lourds parvient rapidement en Ukraine. Jusque-là, cette aide est toujours arrivée en décalage par rapport au « rouleau compresseur » de l’armée russe. Or, pour renverser le cours des opérations de conquête de celle-ci, le courage exemplaire des Ukrainiens ne suffit pas, alors que le temps presse : des officiels russes parlent ouvertement d’une annexion prochaine des territoires occupés du Donbass, de la région de Kherson, voire d’une partie de celle de Zaporijia. Il faut tout faire pour que cette annexion n’advienne pas, car, selon la Russie, une attaque contre ces entités serait alors considérée comme une atteinte à l’intégrité territoriale russe, avec toutes les conséquences que cela suppose… 
Dans ce numéro de la newsletter, nous publions plusieurs analyses importantes. Le politologue géorgien Jaba Devdariani appelle l’Europe à reconnaître la réalité de la guerre qui nous est imposée par le régime poutinien. Le journaliste d’investigation russe Roman Anine essaie de répondre à une question épineuse : pourquoi aucun responsable du FSB n’a-t-il dévoilé à Poutine la situation réelle en Ukraine ? Selon le politologue russe Kirill Rogov, la guerre actuelle est profitable au clan des oligarques proches de Poutine, qui contrôlent notamment le complexe militaro-industriel, tout en affaiblissant le clan des oligarques qui ont massivement investi dans des pays occidentaux. La politologue espagnole Carmen Claudín affirme qu’après la défaite en Ukraine la Russie devra passer par une catharsis collective afin de se débarrasser de sa mentalité impérialiste et de son culte d’un État fort. 
Nous vous proposons également le témoignage poignant d’une Ukrainienne âgée ayant survécu à l’enfer de l’occupation à Marioupol ; la tribune du spécialiste du cinéma ukrainien Anthelme Vidaud, qui critique le discours du réalisateur Sergueï Loznitsa au Festival de Cannes ; les réflexions du poète et traducteur littéraire André Markowicz sur la responsabilité européenne, et celles du journaliste indépendant russe Alexandre Podrabinek sur la responsabilité problématique du citoyen russe sous la dictature. De son côté, l’historienne Françoise Thom nous livre une comparaison méthodique entre les discours d’Hitler et de Molotov, en 1939-1941, et celui de Poutine, le 24 février 2022, qui montre à quel point les arguments pour déclencher une guerre impérialiste suivent la même logique et se ressemblent.
Nous avons également le plaisir de continuer notre collaboration avec le dessinateur Epo et de vous présenter, en vidéo, la lecture-spectacle Les Voisins, d’après la pièce de Sergueï Guindilis, qui donne à entendre le verbatim de plusieurs participants à la révolte populaire de 2020 au Bélarus. Enfin, la newsletter serait incomplète sans nos recommandations et les zakouski culturels. 
L’équipe de Desk Russie remercie tous ses traducteurs bénévoles, auxquels s’ajoute, à partir de ce numéro, Bernard Marchadier, et souhaite une bonne lecture à ses abonnés.

Le défilé militaire du 14 juillet 2021 à Paris. // Service de presse de l’Élysée, capture d'écran
Le défilé militaire du 14 juillet 2021 à Paris. // Service de presse de l’Élysée, capture d'écran
L’Europe doit reconnaître l’état de guerre
Par Jaba Devdariani
Habitués au temps de paix de l’après-1945, les politiciens européens refusent de considérer la guerre comme un état appelé à durer, comme un processus doté de sa propre dynamique politique, sociale et économique. Cela engendre une myopie stratégique et une confusion tactique, écrit l’analyste géorgien Jaba Devdariani. Lire l’article.
Vladimir Poutine avec les chefs de ses services spéciaux Alexandre Bortnikov et Sergueï Narychkine. Photo : kremlin.ru
Vladimir Poutine avec les chefs de ses services spéciaux Alexandre Bortnikov et Sergueï Narychkine. Photo : kremlin.ru
Comment Poutine a déclenché la guerre
Par Roman Anine
Pourquoi la guerre était-elle vouée à l’échec dès le début, à quelles sources d’information le président russe s’est-il fié et pourquoi aucun responsable du FSB n’a-t-il dévoilé à Poutine la situation réelle en Ukraine ? Le journaliste d’investigation russe Roman Anine, considéré comme un « agent de l’étranger » par le Kremlin, essaie de répondre à ces questions cruciales dans ce papier publié en russe le 16 mai sur le site d’investigation Vajnyïé istorii. Lire l’article.
Lors du discours annuel de Vladimir Poutine à l’Assemblée fédérale, 2020. // Pervyï kanal, capture d’écran
Lors du discours annuel de Vladimir Poutine à l’Assemblée fédérale, 2020. // Pervyï kanal, capture d’écran
Comment l’oligarchie poutinienne tire avantage de la guerre
Par Kirill Rogov
Dans cet article écrit pour le média russe d’opposition Meduza, le politologue russe Kirill Rogov explique pourquoi les considérations du type « nous sommes tous les otages de la folie d’un seul homme » risquent d’apparaître comme une excuse bien commode. Lire l’article.
Manifestants scandant : « Rusos contra la guerra » le 2 mars 2022, à Barcelone. // Euronews, capture d'écran
Manifestants scandant : « Rusos contra la guerra » le 2 mars 2022, à Barcelone. // Euronews, capture d'écran
Les leçons de la transition démocratique espagnole pour préparer la Russie de l’après-Poutine
Par Carmen Claudín 
Éparpillés à travers l’Europe, les jeunes exilés politiques russes et bélarusses sont à la recherche d’idées et de moyens pour poursuivre leur lutte contre l’autocratie. Lors d’un récent séminaire en Espagne, certains ont pu écouter l’analyse et les conseils de la chercheuse espagnole Carmen Claudín, spécialiste de la Russie. Nous publions le texte de son intervention. Lire le texte.
Photo : service d’urgence de l’État ukrainien
Photo : service d’urgence de l’État ukrainien
Témoignage de Marioupol : « Je n’ai rien à te raconter, ma petite Tania »
Par Tatiana Lokchina
Tatiana Lokchina est une célèbre défenseuse des droits de l’homme en Russie. Ses rapports et articles sur les violations des droits humains, notamment dans le Caucase du Nord, ont été publiés dans de nombreux médias occidentaux. Ce post poignant, publié sur sa page Facebook le 22 mai, est la transcription du récit d’une survivante de Marioupol, âgée de 66 ans, dont le nom n’est pas dévoilé. Lire le témoignage.
Les morts de Marioupol enterrés dans des cours d’immeuble. Photo : chaîne Telegram du Conseil de la ville
Les morts de Marioupol enterrés dans des cours d’immeuble. Photo : chaîne Telegram du Conseil de la ville
Ce qui pue
Par André Markowicz
Le célèbre poète et traducteur littéraire André Markowicz partage sur Facebook ses observations et ses réflexions sur la guerre menée par la Russie, sur la nature du régime russe et sur le comportement des Occidentaux face à Poutine. Lire le texte.
« Nous ne pourrons pas nous laver de ce sang » : action de Natalia Perova et Lioudmila Annenkova devant le ministère des Affaires étrangères russe, le 29 mai 2022. Photo : SOTA
« Nous ne pourrons pas nous laver de ce sang » : action de Natalia Perova et Lioudmila Annenkova devant le ministère des Affaires étrangères russe, le 29 mai 2022. Photo : SOTA
La Russie va devoir encore payer cher pour la guerre en Ukraine. Tel sera son devoir civique et historique
Par Alexandre Podrabinek
La guerre contre l’Ukraine a placé la Russie dans la catégorie des États parias. S’agissant de l’« État » russe, cela ne fait pas de doute. Mais que dire de la responsabilité individuelle, celle de chaque citoyen, dans un pays à régime dictatorial ? Telle est la question posée par le journaliste russe indépendant et ancien dissident soviétique Alexandre Podrabinek. Lire l’article.
Sergueï Loznitsa au Festival de Cannes. // France 24, capture d’écran
Sergueï Loznitsa au Festival de Cannes. // France 24, capture d’écran
Tout le monde a vu Tarkovski, mais qui connaît Illienko, Ossyka, Ivtchenko ?
Par Anthelme Vidaud
Ancien directeur du Festival international du film d’Odessa, Anthelme Vidaud s’insurge contre le discours prononcé à Cannes par le réalisateur ukrainien Sergueï Loznitsa, et appelle à une meilleure connaissance de la culture ukrainienne. Lire la tribune.
Viatcheslav Molotov, Vladimir Poutine, Adolf Hitler : collage
Viatcheslav Molotov, Vladimir Poutine, Adolf Hitler : collage
La rhétorique de l’agresseur
Par Françoise Thom
L’historienne Françoise Thom décortique les discours d’Hitler, de Molotov et de Poutine afin de montrer à quel point les thèmes que ces trois protagonistes soulèvent et les raisonnements qu’ils suivent se ressemblent. Une plongée dans l’univers totalitaire. Lire l’article.
Dessin de l’auteur
Dessin de l’auteur
L’oncle Vova appelle à la guerre
Par Epo
Dans cette nouvelle caricature, le dessinateur Epo fait allusion à une vieille affiche de l’oncle Sam appelant les Américains à s’enrôler dans l’armée. Le titre fait surtout référence à une chanson inculquée aux enfants russes, dans laquelle ils jurent de mourir avec « l’oncle Vova », diminutif de Vladimir [Poutine], « au dernier combat ». La traduction de cette chanson ainsi que des explications sur son contexte sont disponibles en français. Voir le dessin.
Capture d’écran
Capture d’écran
La pièce de Sergueï Guindilis « Les Voisins »
Par Desk Russie
Le 20 mai dernier, Desk Russie organisait, à l’Auditorium de l’Hôtel de ville, à Paris, une lecture-spectacle d’après la pièce de Sergueï Guindilis Les Voisins (l’Espace d’un instant, 2022), traduite en français par Boris Czerny et préfacée par Benoît Vitkine. Voir la vidéo.
Le rôle déplorable d’Eutelsat dans la transmission de la propagande russe
« Nous allons vivre ! » : des témoignages de la vie civile et des défenses civile et militaire en Ukraine depuis le début de la guerre
Dictionnaire des idées reçues poutinophiles
Rencontres et tables rondes
Une guerre de mémoire ou comment sauvegarder un patrimoine menacé – Festival de l'Histoire de l'Art
Ukraine : un cinéma en quête d'indépendance – Festival de l'Histoire de l'Art
« L’Ukraine, l’Europe et le monde : perspectives pour l’après-guerre »
Festival
Étonnants voyageurs. « Que peut la littérature face au chaos ? »
Livres
« Il est 15 h 30 et nous sommes toujours vivants. Journal de guerre »
« La Guerre qui a changé Rondo »
Par Helloasso
© 2022 – Desk Russie – Association À l'Est de Brest-Litovsk
Avez-vous aimé ce numéro ?
Desk Russie

Toute l'info sur la Russie dans votre boîte e-mail, tous les vendredis.

Pour vous désabonner, cliquez ici.
Si on vous a fait suivre cette lettre d'information et que vous l'aimez, vous pouvez vous y abonner ici.
Propulsé par Revue
Assocation À l'Est de Brest-Litovsk • Tour Essor • 14 rue Scandicci • 93500 Pantin • France