Voir le profil

Desk Russie n°25 – La France aidera-t-elle l'Ukraine à réaliser son rêve européen ?

Desk Russie
Desk Russie n°25 – La France aidera-t-elle l'Ukraine à réaliser son rêve européen ?
Par Desk Russie • Numéro #25 • Consulter en ligne
Chers abonnés, chères abonnées,
C’est une date anniversaire pour nous : le numéro 25 de la newsletter est envoyé à nos lecteurs. Entre les deux tours de l’élection présidentielle en France, nous avons choisi de publier d’abord une sélection de textes qui montrent le danger d’une victoire de Marine Le Pen. Dans son discours, son soutien de longue date à Vladimir Poutine est aujourd’hui à peine dissimulé par une « feuille de vigne » : le pouvoir d’achat des Français qui pâtirait des sanctions… alors qu’une guerre atroce sévit en Europe, bafouant les notions de droit international, de morale et de justice.
Les articles suivants sont consacrés à l’Ukraine. Des textes d’analyse rappelant l’identité européenne de l’Ukraine et demandant aux Occidentaux d’intervenir militairement contre Vladimir Poutine, notamment par l’instauration d’une zone d’exclusion aérienne avant qu’il ne soit trop tard. Des reportages sur des villes dévastées près de Kyïv et sur un acteur qui secourt les animaux domestiques qui y sont restés après l’évacuation de leurs maîtres. Enfin, une tribune adressée aux Ukrainiens en les priant de s’interdire toute vengeance : les criminels doivent être jugés !
Les deux derniers articles sont consacrés à la Russie : un appel à libérer Vladimir Kara-Mourza et une nouvelle sélection de textes d’Alexeï Navalny.
Comme d’habitude, nous vous présentons enfin nos recommandations de lecture et quelques zakouski culturels.
Par ailleurs, nous souhaitons vous inviter à une nouvelle rencontre organisée par Desk Russie, le jeudi 21 avril, de 18 h 45 à 20 h 30, au théâtre du Nord-Ouest, sur « La guerre en Ukraine à la lumière de l’Histoire : occupation militaire, terreur et méthodes du KGB ».
Y seront rappelées les méthodes KGBistes d’hier, expliquant les plans du pouvoir russe visant à détruire l’identité et l’État ukrainiens. L’historienne Catherine Gousseff a notamment travaillé sur les déportations des populations et d’autres pratiques communistes dans les territoires annexés par l’URSS. L'essayiste et journaliste Galia Ackerman a étudié le fonctionnement du KGB en Ukraine entre 1970 et 1991, et l’idéologie de la « reconquête » russe. Le débat sera modéré par l’éditorialiste du Guardian Natalie Nougayrède.
Pour vous inscrire : https://forms.gle/DzCE2TQCSThsNPxq9 
Last but not least, nous souhaitons remercier nos nouvelles recrues qui nous aident à traduire et à éditer des textes : Alexandre Braïlovski, Clarisse Brossard, Nastasia Dahuron, Clarisse Herrenschmidt, Rosine Klatzmann, Laetitia Kouzmenkov, Béatrice Murail et Alice Vita-Finzi. C’est grâce aux bénévoles que nous arrivons à tenir, car nous sommes toujours dans une situation financière très délicate, et certains frais sont incompressibles. Soutenez-nous par vos dons et votre aide rédactionnelle. Merci d’avance. Et bonne lecture !

Fresque murale près du Centre Pompidou, à Paris. Œuvre de street art de Nikita Kravtsov. Photo : streetartutopia.com
Fresque murale près du Centre Pompidou, à Paris. Œuvre de street art de Nikita Kravtsov. Photo : streetartutopia.com
Voter avec la tête à l’endroit. Contre l’extrême bord qui met tout à l’envers
Par Marie Mendras
Les résultats du premier tour de la présidentielle française sont un grand choc. Pas seulement parce que 55 % des suffrages exprimés (22 millions de Français) sont allés à des candidats qui ont longtemps applaudi Poutine, mais parce que ce vote s’est tenu en pleine guerre de terreur en Ukraine. Lire la tribune.
Jean-Luc Mélenchon sur France 2. // Chaîne YouTube de J.-L. Mélenchon, capture d’écran
Jean-Luc Mélenchon sur France 2. // Chaîne YouTube de J.-L. Mélenchon, capture d’écran
La poutinophilie bat toujours son plein dans le contexte électoral
Par Vincent Laloy
Au lendemain de l’invasion de l’Ukraine, le 24 février, la presse écrite et audiovisuelle a pu considérer que les « agents de Moscou », selon la définition de la maire de Paris, avaient infléchi voire corrigé leur soutien inconditionnel à Poutine. Il faut reconnaître aux candidats Hidalgo et Jadot d’avoir été parmi les rares à insister sur la compromission des candidats des extrêmes avec le régime poutinien (et celui de Maduro ou le cubain voire le syrien pour Mélenchon). Lire l’article.
Marine Le Pen lance la campagne des européennes en janvier 2019. // France 3 PACA, capture d'écran
Marine Le Pen lance la campagne des européennes en janvier 2019. // France 3 PACA, capture d'écran
Que signifierait la présidence Le Pen pour l’Europe ?
Par Ian Bond et John Springford
Ian Bond et John Springford, chercheurs du Center for European Reform, analysent les très graves conséquences en matière de politique étrangère et de sécurité qu’entraînerait l’élection de Marine Le Pen à la présidence de la République. Au-delà de la complaisance de la candidate d’extrême droite avec le régime de Poutine, cette élection conduirait à une destruction de l’Union européenne et de l’Alliance atlantique qui ferait le jeu du Kremlin. Lire l’article.
Ursula von der Leyen remet à Volodymyr Zelensky les documents relatifs à la candidature de l’Ukraine à l’UE. Kyïv, le 8 avril. Photo : president.gov.ua
Ursula von der Leyen remet à Volodymyr Zelensky les documents relatifs à la candidature de l’Ukraine à l’UE. Kyïv, le 8 avril. Photo : president.gov.ua
Le « rêve européen » de l’Ukraine
Par Mykola Riabtchouk
Le politologue ukrainien Mykola Riabtchouk analyse l’attitude de l’Europe vis-à-vis de l’Ukraine. Malgré la vocation historique de l’Ukraine — faire partie de la famille européenne —, l’Union européenne a toujours été réticente à son adhésion, par crainte de la réaction de la Russie. Après l’agression russe ayant déjà fait plusieurs milliers de victimes civiles et militaires, la Commission européenne donne des premiers signes de sa volonté d’accepter l’Ukraine au sein de l’UE. Lire l’article.
Un chasseur français Rafale se prépare à décoller pour une mission de patrouille aérienne de combat au-dessus de la Pologne, le 4 mars 2022. Photo : nato.int
Un chasseur français Rafale se prépare à décoller pour une mission de patrouille aérienne de combat au-dessus de la Pologne, le 4 mars 2022. Photo : nato.int
Quel est le meilleur moment pour se battre contre la Russie ?
Par Ostap Karmodi
Nous devons combattre Poutine aujourd'hui. Nous devons tout faire pour protéger l’Ukraine, y compris, si nécessaire, entrer dans un conflit militaire direct avec la Russie. Aujourd’hui, Poutine est désorienté. Ses plans de blitzkrieg ont échoué. Son armée est dans un état lamentable. Ses généraux, ses espions et ses ministres lui ont menti pendant tout ce temps. Il ne peut être sûr de rien. Si nous lui laissons le temps de se remettre, dans un an, deux ans ou trois ans, il sera en mesure de nous faire plus de mal qu’aujourd’hui. Lire l’article.
Manifestation à Barcelone en soutien de l’Ukraine. // Compte Twitter de Manfred Weber
Manifestation à Barcelone en soutien de l’Ukraine. // Compte Twitter de Manfred Weber
Jean-Sylvestre Mongrenier : « Le sort de l’Europe se joue dans le bassin du Don et les steppes méridionales de l’Ukraine »
En analysant la guerre qui bat son plein en Ukraine et les positions occidentales, Jean-Sylvestre Mongrenier arrive à la conclusion que l’Europe et les États-Unis doivent accroître l’aide militaire apportée à l’Ukraine, y compris la création de no-fly zones au-dessus de l’Ukraine occidentale et peut-être d’Odessa. Pour garantir à l’avenir la sécurité et l’intégrité territoriale de ce pays, la seule structure adéquate est l’OTAN. Lire l’entretien.
Borodianka après les bombardements russes. Photo : compte Twitter de Lioudmila Iankina
Borodianka après les bombardements russes. Photo : compte Twitter de Lioudmila Iankina
Voyage sur les traces de la terreur à Boutcha et Borodianka
Par Roman Popkov 
Un reportage de notre auteur Roman Popkov, actuellement correspondant de guerre à Kyïv pour le média indépendant Vot Tak, sur les localités proches de Kyïv libérées par l’armée ukrainienne. Lire le reportage.
Photo : page Facebook de Lioudmila Denissova, la représentante ukrainienne pour les droits de l’homme
Photo : page Facebook de Lioudmila Denissova, la représentante ukrainienne pour les droits de l’homme
Le massacre de Boutcha relève d’une stratégie des dirigeants russes
Par Sevgil Musaieva
La célèbre journaliste ukrainienne Sevgil Musaieva, qui appartient à la communauté tatare de Crimée, appelle à ne pas céder à la haine face à la barbarie russe, mais à tout faire pour que les criminels soient retrouvés, jugés et condamnés. Lire la tribune.
Alexeï Sourovtsev. // Sa page Facebook
Alexeï Sourovtsev. // Sa page Facebook
Sauver les animaux
Par Sergueï Loïko
Sergueï Loïko, célèbre reporter de guerre ukrainien, tient, sur sa page Facebook, une rubrique consacrée aux défenseurs de son pays. Qui sont-ils, ces Ukrainiens de tous âges et de tous milieux socio-professionnels, qui se battent pour l’Ukraine ? Dans ce texte, nous suivons les traces d’un acteur de cinéma qui sauve les animaux domestiques abandonnés par leurs propriétaires lors des bombardements et des évacuations précipitées. Une remarquable leçon d’humanité. Lire l’article.
Chaîne YouTube DW на русском, capture d’écran
Chaîne YouTube DW на русском, capture d’écran
Libérer Vladimir Kara-Mourza
Par Desk Russie
Vladimir Kara-Mourza, un ami proche de Boris Nemtsov et l’un des plus importants membres de l’opposition libérale et antinationaliste à Vladimir Poutine, a été arrêté à son domicile à Moscou le 11 avril et condamné à 15 jours de prison — pour l'instant. Lire l’appel.
Photo : compte Instagram d’Alexeï Navalny
Photo : compte Instagram d’Alexeï Navalny
Navalny, journal de prison, suite
Par Desk Russie
Ces dernières semaines, les quelques publications qu’Alexeï Navalny parvient à poster sur les réseaux sociaux par l’intermédiaire de ses avocats nous font tacitement prendre la mesure de son isolement. Il rend un dernier hommage à Oksana Baoulina, sa collaboratrice au sein de la Fondation de lutte contre la corruption et la première journaliste russe victime des bombes de son pays en Ukraine, où elle tournait un reportage pour le média indépendant The Insider. Il se dépeint aussi en téléspectateur russe lambda qui, faute d’accès à d’autres sources, doit se contenter des torrents de propagande éhontée des chaînes fédérales — et porte une condamnation sans appel contre les présentateurs incendiaires du régime. Lire le texte.
Russia’s genocide handbook by Timothy Snyder
« Tant que nous sommes en vie, nous avons le choix à chaque minute »
Putin’s terror playbook: if you want a picture of Ukraine’s future, look to my home, Chechnya | Lana Estemirova | The Guardian
La richesse du patrimoine ukrainien menacée par la guerre
Les peuples punis de Vladimir Poutine | Telos
Affaire DOXA : le verdict | Association Mémorial France
De Pasternak à Vassili Grossman : la liste noire du Kremlin, par Bernard Minier
Soirée spéciale Ukraine | Musée de l'histoire de l'immigration
Kino-Ukraïna. Rencontres autour du cinéma ukrainien contemporain | THALIM UMR CNRS
Grand Gala de charité au profit de l'Ukraine
TCHEKHOV, 137 évanouissements | Théâtre-Studio Alfortville
Rencontre (attention, c’est ce soir !)
Faire un don via Helloasso
Faire un don via Paypal
© 2022 – Desk Russie – Association À l'Est de Brest-Litovsk
Avez-vous aimé ce numéro ?
Desk Russie

Toute l'info sur la Russie dans votre boîte e-mail, tous les vendredis.

Pour vous désabonner, cliquez ici.
Si on vous a fait suivre cette lettre d'information et que vous l'aimez, vous pouvez vous y abonner ici.
Propulsé par Revue
Assocation À l'Est de Brest-Litovsk • Tour Essor • 14 rue Scandicci • 93500 Pantin • France