Voir le profil

Desk Russie n°23 – Les pourparlers russo-ukrainiens : rideau de fumée ou amorce d'un dialogue ?

Desk Russie
Desk Russie n°23 – Les pourparlers russo-ukrainiens : rideau de fumée ou amorce d'un dialogue ?
Par Desk Russie • Numéro #23 • Consulter en ligne
Chères abonnées, chers abonnés,
Nous vivons un moment terrible. La guerre continue et nos cœurs se brisent tous les jours en voyant les images de villes détruites, de cadavres jonchant les rues, de personnes déplacées, de mères éplorées. Cette tragédie aux dimensions antiques semble laisser indifférents beaucoup de Russes, nourris d’une propagande mensongère et haineuse. À quoi doit-on cette indifférence ? Le célèbre écrivain russe Sergueï Lébédev essaie de répondre à cette question.
Cependant, une partie de la société russe ne reste pas indifférente. Ce sont essentiellement des Russes cultivés qui parviennent à utiliser VPN, contournant ainsi le blocage des réseaux sociaux et des sites d’hébergement, comme YouTube ou Instagram. Pour eux, la question de l’émigration se pose avec insistance. Il leur est de plus en plus difficile de protester contre la guerre menée par leur propre pays, en raison des poursuites pénales, et ils suffoquent dans cette atmosphère d’hystérie nationaliste, dans ce climat de mensonge et de peur. Cette peur est instillée depuis un moment déjà, et les menaces vont crescendo. C’est pour cela que nous avons jugé utile de parler du procès du journaliste Ivan Safronov, accusé de haute trahison. 
Sur le théâtre de la guerre, l’armée russe semble reculer du nord et du centre du pays, en fortifiant ses positions dans le sud-est de l’Ukraine. Les pourparlers russo-ukrainiens patinent, et on ignore si la tenue même de ces négociations n’est pas qu’un rideau de fumée destiné à démobiliser la solidarité des pays occidentaux avec le peuple ukrainien. Dans ce nouveau numéro de Desk Russie, nous avons rassemblé des analyses qui étudient divers développements possibles. 
Enfin, nous sommes heureux de constater que nous sommes de plus en plus lus et repris par de grands médias, français et étrangers. En témoigne cette publication dans Ouest-France : POINT DE VUE. Guerre en Ukraine : le SOS de Marioupol, ville martyre ou dans l’hebdomadaire britannique The New European.
N’hésitez pas à abonner vos amis. Votre soutien compte !
Bonne lecture.

Les pourparlers à Istanbul le 29 mars dernier. Photo : présidence de la République de Turquie
Les pourparlers à Istanbul le 29 mars dernier. Photo : présidence de la République de Turquie
Les pourparlers d’Istanbul : que veut la Russie ?
Par Françoise Thom
L’annonce des négociations russo-ukrainiennes a suscité l’espoir en Occident, les Bourses sont reparties à la hausse. Cet enthousiasme est-il fondé ? Un compromis est-il possible ? ••• Lire l’article
Concours de dessin « La Crimée c'est l'Ukraine », 2017.  Photo : musée des arts de Poltava
Concours de dessin « La Crimée c'est l'Ukraine », 2017. Photo : musée des arts de Poltava
Sous les négociations, une longue guerre
Par Philippe de Lara
L’ouverture timide dans les négociations entre l’Ukraine et la Russie le 29 mars à Istanbul est-elle un « signal positif », comme l’a déclaré le président Zelensky ? Si les Européens cèdent à l’illusion d’une paix en trompe-l’œil et lèvent, ou simplement diminuent, les sanctions et l’aide militaire, ce sera une tragédie, pour l’Ukraine et pour le monde. ••• Lire l’article
Licence Adobe Stock
Licence Adobe Stock
Sur les buts de guerre russes et la perspective d’une neutralité de l’Ukraine
Par Jean-Sylvestre Mongrenier
Par la voix du porte-parole du ministère de la Défense, la direction politique russe a fait savoir qu’elle redéfinissait à la baisse ses objectifs militaires, ce qui bien entendu n’est pas présenté en ces termes. L’« opération spéciale » censée décapiter l’État ukrainien, pour livrer le pays à la concupiscence du Kremlin, serait désormais centrée sur le Donbass et ses prolongements méridionaux. ••• Lire l’article
Le discours de Joe Biden à Varsovie. // Compte Twitter @POTUS, capture d'écran
Le discours de Joe Biden à Varsovie. // Compte Twitter @POTUS, capture d'écran
Joe Biden et le « boucher » : la vérité à l’épreuve de l’action
Par Nicolas Tenzer
La phrase du président Joe Biden qualifiant Vladimir Poutine de « boucher » et son exhortation, sinon sa prière : « Pour l’amour de Dieu, cet homme ne doit pas rester au pouvoir » ont suscité de nombreuses réactions. En fait, ces propos n'expriment que la vérité.  ••• Lire l’article
Image : page Facebook de Dorzho Dugarov
Image : page Facebook de Dorzho Dugarov
Les mots de la guerre : « рашисты / rachisty »
Par Denis Eckert 
Le néologisme « rachisty » permet aux Ukrainiens de désigner les agresseurs en les définissant politiquement et collectivement, et sans les ethniciser. Un citoyen russe opposé à la guerre ne fait donc pas partie des rangs des rachisty. ••• Lire le billet
Le ministre Sergueï Lavrov, fraîchement nommé, et ses collègues fêtent l’anniversaire de son prédécesseur, Igor Ivanov (au centre). Moscou, 2005. Photo : Edouard Pessov, mid.ru
Le ministre Sergueï Lavrov, fraîchement nommé, et ses collègues fêtent l’anniversaire de son prédécesseur, Igor Ivanov (au centre). Moscou, 2005. Photo : Edouard Pessov, mid.ru
Diplomates russes, démissionnez !
Par Alexandre Melnik
Major de promotion du MGIMO (Institut d’État des relations diplomatiques à Moscou) en 1981, Alexandre Melnik a travaillé, quinze ans durant, comme diplomate, en occupant notamment des postes de chef de protocole et d’attaché de presse à l’ambassade d’URSS puis de Russie à Paris. En 1995, il a démissionné de ses fonctions et s’est installé en France. ••• Lire l’appel
Page Facebook des forces armées de l'Ukraine, capture d'écran
Page Facebook des forces armées de l'Ukraine, capture d'écran
L’Ukraine, premier front du combat pour la démocratie
Par Jean-François Bouthors 
La guerre qui a commencé avec l’invasion russe de la Crimée vise bien davantage qu’un gain territorial. Poutine rêve de dominer un monde déterminé par les seuls rapports de force. ••• Lire l'article
Sergueï Lébédev. // Chaîne de télévision Dojd, capture d'écran
Sergueï Lébédev. // Chaîne de télévision Dojd, capture d'écran
Sergueï Lébédev : un écrivain russe contre « l’aveuglement et la surdité éthiques » de sa société
Par Cécile Vaissié
Nous présentons ici la pensée et l’œuvre de l’écrivain russe Sergueï Lébédev qui pose, dans un article sous forme de court essai que nous publions, la question essentielle de « l’aveuglement et la surdité éthiques » de la société russe. ••• Lire l’article
Le vote lors du référendum constitutionnel en pleine pandémie, à Krasnodar, en juin 2020.  // Compte instagram @andreyorliv1967
Le vote lors du référendum constitutionnel en pleine pandémie, à Krasnodar, en juin 2020. // Compte instagram @andreyorliv1967
La Russie sans masque
Par Sergueï Lébédev
De l’épidémie de Covid considérée comme le révélateur des problèmes moraux de la société russe : le manque de solidarité et le peu de valeur de la vie humaine. ••• Lire l’article
Ivan Safronov. Photo : Ivan Zhdanov, « Kommersant »
Ivan Safronov. Photo : Ivan Zhdanov, « Kommersant »
Comment le pouvoir russe fait taire les journalistes pendant qu’il prépare la guerre
Par Nadine Citrine
Le 4 avril, un procès sans précédent s’ouvrira au tribunal de la ville de Moscou. Le journaliste Ivan Safronov, ancien chroniqueur des journaux Kommersant et Vedomosti et conseiller du directeur de la société d’État Roscosmos, sera jugé en vertu d’un article sur la trahison d'État. ••• Lire l’article
Jules Michelet, photographie de Nadar, vers 1855-1856. // Domaine public
Jules Michelet, photographie de Nadar, vers 1855-1856. // Domaine public
Les intuitions de Jules Michelet
Dans les Légendes démocratiques du Nord (1854), l’historien Jules Michelet relate le martyre de la Pologne après la disparition de l’État polonais. Il évoque l'insurrection polonaise qui commence en novembre 1830 et se termine par la chute de Varsovie en septembre 1831, après une guerre de huit mois ayant opposé l’armée russe à l’armée polonaise. La défaite des Polonais est suivie d’une sévère répression et d’une réduction drastique de l’autonomie du royaume de Pologne. Plusieurs milliers de Polonais sont alors poussés à l’exil ; cet exode massif est connu sous le nom de « Grande Émigration ». En France, les comités en faveur du soutien à l’insurrection se transforment en comités de soutien aux réfugiés : une allocation journalière est versée à tous les réfugiés polonais et leur hébergement est organisé. Il ne reste qu’à remplacer « Pologne » par « Ukraine » et la Russie de Nicolas Iᵉʳ par celle de Poutine, en admirant la prodigieuse intuition de l’historien, qui traverse les siècles. ••• Lire les morceaux choisis
Un entretien avec Dmitri Mouratov
Une enquête de l’équipe de Bellingcat et du service d’investigation de la BBC sur l’escouade du FSB qui avait suivi de près Boris Nemtsov avant son assassinat
L’appel de Jonathan Littell à ses amis russes : « Mes chers amis russes, c’est l’heure de votre Maïdan. »
Avez-vous aimé ce numéro ?
Desk Russie

Toute l'info sur la Russie dans votre boîte e-mail, tous les vendredis.

Pour vous désabonner, cliquez ici.
Si on vous a fait suivre cette lettre d'information et que vous l'aimez, vous pouvez vous y abonner ici.
Propulsé par Revue
Assocation À l'Est de Brest-Litovsk • Tour Essor • 14 rue Scandicci • 93500 Pantin • France