Voir le profil

Desk Russie n°21 – En détruisant l’Ukraine, la Russie signe son propre arrêt de mort

Desk Russie
Desk Russie n°21 – En détruisant l’Ukraine, la Russie signe son propre arrêt de mort
Par Desk Russie • Numéro #21 • Consulter en ligne
Chères abonnées, chers abonnés,
Merci de votre fidélité et de votre intérêt à un moment charnière de l’histoire mondiale. La guerre qui, en Russie, ne dit pas son nom continue sa marche funeste sur le territoire ukrainien, mais le peuple ukrainien soudé comme jamais résiste héroïquement, en défendant sa liberté, mais aussi la nôtre. Il est du devoir moral de chacun d'entre nous de l’aider — en envoyant de l’argent, en accueillant des réfugiés, en dénonçant les crimes de guerre et les crimes contre l’humanité de l’armée russe, en analysant le sens profond du discours poutinien, en combattant l’influence néfaste de la propagande russe en France et, plus généralement, dans le monde. 
Pendant que les Ukrainiens se battent, de nombreux Russes quittent la Russie parce que l’air imbibé de mensonge et de crime y est irrespirable. Cette porte de sortie risque bientôt de se refermer, et les appels à « épurer » le pays de sa « cinquième colonne » deviennent de plus en plus insistants. Il ne peut en être autrement : un pays qui mène une guerre colonialiste et impérialiste sous de faux prétextes ne peut que se refermer et protéger son espace de toute information extérieure. Nous l'avons déjà dit : une nuit noire est en train de tomber sur la Russie.
Le plus grand drame du XXIᵉ siècle est en train de se jouer devant nos yeux ébahis. Pour mieux l’appréhender, nous proposons à votre attention des témoignages et des analyses d'Ukrainiens, de Russes, de Français. Bonne lecture !

Le siège du gouvernement régional à Kharkiv après les bombardements russes.  Photo : ministère ukrainien des Situations d’urgence
Le siège du gouvernement régional à Kharkiv après les bombardements russes. Photo : ministère ukrainien des Situations d’urgence
CHRONIQUES DE KHARKIV, 16 MARS : « LA VILLE EST DEBOUT »
Par Mykyta Soloviov
Desk Russie continue de publier cette chronique remarquable d’un blogueur local, écrite en russe. Mykyta Soloviov y décrit le quotidien de la vie d’une grande ville industrielle, Kharkiv, bombardée sans relâche, et le courage de ses défenseurs. ••• Lire la chronique
Photo : Chaîne Telegram du Conseil de la ville
Photo : Chaîne Telegram du Conseil de la ville
UN SOS DE MARIOUPOL, VILLE MARTYRE : « POUTINE A L'INTENTION D'ANÉANTIR MARIOUPOL POUR TENTER DE FORCER LE GOUVERNEMENT UKRAINIEN À CAPITULER »
Par Josef Zissels
Josef Zissels, coprésident de l’Union des communautés ukrainiennes (Vaad), a résumé sur WhatsApp, le 15 mars, le récit vibrant de son ami qui se trouve à Marioupol. Ce qui s’y passe défie l’imagination. Il s’agit de réduire à néant une grande ville industrielle, entièrement russophone, et de tuer sa population par des bombardements incessants et la famine. Marioupol s’est héroïquement défendue en 2014, pour ne pas tomber entre les mains des séparatistes appuyés par la Russie. Aujourd’hui, l’armée russe se venge des innocents, en organisant le blocus de la ville. Il ne s’agit plus de la défense de la « langue russe » et des russophones. Les masques sont tombés. ••• Lire l'article
Photo : page Facebook de Vassil Ryabko
Photo : page Facebook de Vassil Ryabko
HOMMAGE À ANTON KHROUSTALEV
Par Desk Russie
Comment ressentir ce que vivent les Ukrainiens ? Qui sont ces jeunes gens qui se battent contre l’invasion, protègent les villes, aident les civils ? Nous publions un post sur Facebook de Vassil Riabko, un musicien de Kharkiv. Ce jeune bénévole chargé des évacuations de la population civile des quartiers particulièrement pilonnés raconte, en quelques mots, la mort tragique d’un autre jeune Ukrainien, Anton Khroustalev. ••• Lire l’hommage
Les habitants de Kherson, ville contrôlée par l’armée russe, manifestent le 17 mars. Il est inscrit sur la pancarte : « Vous n'aurez pas Kherson, allez vous faire foutre. » Photo : la chaîne Telegram @hueviyherson
Les habitants de Kherson, ville contrôlée par l’armée russe, manifestent le 17 mars. Il est inscrit sur la pancarte : « Vous n'aurez pas Kherson, allez vous faire foutre. » Photo : la chaîne Telegram @hueviyherson
LA « SOLUTION FINALE » DE LA « QUESTION UKRAINIENNE » ET CE QUE CELA SIGNIFIE POUR LE MONDE
Par Pavlo Shved
Depuis des années, l’Ukraine a résisté aux diverses tentatives de subversion, à l’annexion de la Crimée, à la création de deux « républiques » séparatistes du Donbass, à une propagande mensongère qui se déversent sur ses habitants par les chaînes de télévision russes ou ouvertement prorusses. Comme elle ne s’est pas détournée de la voie européenne, les canons russes se sont mis à parler. Et parallèlement, des propagandistes fieffés ont dévoilé le sort funeste d’une Ukraine vaincue. L’auteur ukrainien Pavlo Shved nous livre ici son analyse de cette propagande. ••• Lire l’article
Sémion Glouzman. Photo : sa page Facebook
Sémion Glouzman. Photo : sa page Facebook
LETTRE À UN AMI RUSSE : « LA PARTICIPATION PASSIVE AU MEURTRE EST UN PÉCHÉ GRAVE »
Par Sémion Glouzman, suivi d’un commentaire de Cécile Vaissié
L’auteur de ce texte, Sémion Glouzman, est un psychiatre, un intellectuel et un défenseur des droits de l’homme. Ukrainien de Kyïv, il a milité, à l’époque brejnévienne, contre l’usage de la psychiatrie pour « mater » les dissidents, ce qui lui a valu sept ans de camp et trois ans de relégation. Il s’adresse ici à un ami qui, comme lui, purgeait sa peine dans la région de l’Oural. Sémion Glouzman dénonce le silence qui rend possibles les meurtres commis par d’autres. Le silence de ceux qui, pour diverses raisons, refusent de s’engager, ne serait-ce qu’en paroles, alors que d’autres sont tués pour défendre leur terre et leur liberté. ••• Lire l'article et le commentaire
Poutine avec ses chefs militaires Sergueï Choïgou et Valéri Guerassimov le 27 février 2022. Photo : kremlin.ru
Poutine avec ses chefs militaires Sergueï Choïgou et Valéri Guerassimov le 27 février 2022. Photo : kremlin.ru
POUTINE, OU L’HISTOIRE ALTERNATIVE CONTRE L’HISTOIRE TOUT COURT
Par Françoise Thom
Beaucoup d’observateurs occidentaux ont été surpris par l’attaque de Poutine contre l’Ukraine. Chez nombre de nos experts, Poutine a en effet longtemps passé pour un « pragmatique » occupé à gagner de l’argent, ou défendant les intérêts de la Russie. La thèse maintenant à la mode est que Poutine, s’étant isolé pendant le Covid, a perdu le sens des réalités et est devenu paranoïaque, d’où sa décision malencontreuse de lancer une offensive contre l’Ukraine. ••• Lire l’article
Emmanuel Macron au Forum économique de Saint-Pétersbourg, le 25 mai 2018. // elysee.fr, capture d'écran
Emmanuel Macron au Forum économique de Saint-Pétersbourg, le 25 mai 2018. // elysee.fr, capture d'écran
LES CONSÉQUENCES À MOYEN TERME DES TENTATIVES DE RÉENGAGEMENT AVEC LE RÉGIME RUSSE
Par Nicolas Tenzer
Dans mon précédent article pour Desk Russie, j’avais pointé les conséquences funestes de l’absence funeste de compréhension de la nature du régime de Poutine chez certains dirigeants occidentaux. Je tente d’aller ici plus loin : les tentatives de réengagement avec le Kremlin ont eu aussi des effets à long terme sur l’esprit public des démocraties, la myopie, parfois volontaire, devant les agissements de l’État russe et la persistance de sa propagande. ••• Lire l’article
Ludmila Oulitskaïa. Photo : Evguénia Davydova
Ludmila Oulitskaïa. Photo : Evguénia Davydova
LUDMILA OULITSKAÏA : « JE RENTRERAI EN RUSSIE QUAND CETTE GUERRE FOLLE SERA TERMINÉE »
Propos recueillis par Nadine Citrine
Dans cet entretien exclusif accordé à Desk Russie, la célèbre écrivaine russe Ludmila Oulitskaïa explique pourquoi elle a quitté la Russie, pourquoi il n'existe pas de mécanisme de « feed-back » entre la société et les autorités et pourquoi elle ne perd pas l’espoir de revenir un jour à une vie normale. ••• Lire l'entretien
L'INFORMATION, VOILÀ CE QUE VLADIMIR POUTINE CRAINT LE PLUS
Par Ekaterina Kotrikadzé
Vladimir Poutine a déclenché la guerre le 24 février et, d’emblée, il a été clair qu'il s'agissait de la condamnation à mort non seulement de milliers d'Ukrainiens et de Russes, militaires et civils, mais également de la presse libre en Russie. ••• Lire l’article
Photo : page Facebook de Sergueï Medvedev
Photo : page Facebook de Sergueï Medvedev
METTRE LE FEU À CETTE MAISON
Par Sergueï Medvedev
L’intellectuel russe Sergueï Medvedev explique son départ de Russie : « Je suis poussé par une nausée insupportable à l'idée de vivre dans un pays agresseur, par le goût insupportable du sang dans ma bouche et le sentiment d'un crime continu, permanent, dont je suis un témoin involontaire et un complice. » ••• Lire l'article
L'aéroport d'Almaty // La chaîne Khabar24, capture d'écran
L'aéroport d'Almaty // La chaîne Khabar24, capture d'écran
L’IMMIGRATION RUSSE, OU LE FAMEUX « ILS NOUS ENVAHISSENT ! »
Par Aïnash Kerney
Il est question en ce moment au Kazakhstan d’une augmentation possible de l’immigration venue de Russie. De nombreux Russes qui ne sont pas des opposants, mais des représentants de la classe moyenne désireux de ne pas subir les inconvénients des sanctions occidentales, téléphonent à leurs relations ou à leurs collègues kazakhstanais, posent des questions sur les réseaux sociaux, s’enquièrent des possibilités d’installation au Kazakhstan. « Il faut expliquer aux Russes à quel accueil ils doivent s’attendre », écrit l’auteure, une blogueuse kazakhe influente. ••• Lire l’article
Les peuples européens derrière l'Ukraine. La guerre en Ukraine vue de France, d'Allemagne, de Pologne et d'Italie – Fondation Jean-Jaurès
 
Que se passe-t-il avec des entreprises françaises basées en Russie ?
 
Le scénario noir pour la Société Générale
La guerre en Ukraine, un scénario noir pour la Société générale dans son aventure russe
Le premier des cinq papiers consacrés à l’implication des sociétés françaises dans l’économie russe. Déjà parus sur lemonde.fr :
 
Guerre en Ukraine : « Face au tyran enferré dans la logique du mal, la résistance ordinaire des héros de Vassili Grossman »
 
Putin in His Labyrinth: Alexander Gabuev on the View from Moscow
 
Les réactions africaines à la guerre en Ukraine
 
Les enjeux stratégiques des câbles sous-marins
 
Responding to a Russian demonstration of nuclear muscle-flexing
© 2022 Desk Russie – Association À l'Est de Brest-Litovsk
Avez-vous aimé ce numéro ?
Desk Russie

Toute l'info sur la Russie dans votre boîte e-mail, tous les vendredis.

Pour vous désabonner, cliquez ici.
Si on vous a fait suivre cette lettre d'information et que vous l'aimez, vous pouvez vous y abonner ici.
Propulsé par Revue
Assocation À l'Est de Brest-Litovsk • Tour Essor • 14 rue Scandicci • 93500 Pantin • France