Voir le profil

Desk Russie n°19 – Édition spéciale : La guerre de Poutine en Ukraine

Desk Russie
Desk Russie n°19 – Édition spéciale : La guerre de Poutine en Ukraine
Par Desk Russie • Numéro #19 • Consulter en ligne
Chères abonnées, chers abonnés,
Face à la tragédie de la guerre en Ukraine, nous publions une édition spéciale de Desk Russie. Nous allons essayer, dans la période qui s’ouvre, de passer à un rythme hebdomadaire en faisant paraître la newsletter chaque vendredi. N'hésitez pas à nous dire ce que vous en pensez. N’hésitez pas non plus, si vous le pouvez, à nous proposer votre aide : nous cherchons des volontaires qui puissent traduire (russe, français, anglais) et faire un travail de secrétaire de rédaction.

Jeunes manifestants face à la police à Ekaterinbourg le jour de l'invasion. Photo : Evguénia Joulanova.
Jeunes manifestants face à la police à Ekaterinbourg le jour de l'invasion. Photo : Evguénia Joulanova.
UNE NUIT NOIRE S’ABAT SUR LA RUSSIE
Par Desk Russie
Nous vivons des moments graves, tragiques, qui brisent notre image d’une Europe paisible. L’agression russe contre l’Ukraine s’accompagne d’un durcissement sans précédent à l’intérieur de la Russie. Un projet de loi est débattu à la Douma, qui prévoit 15­ ans de prison pour des « fake news » concernant les militaires russes. Cela signifie en clair que quiconque ose mentionner les bombardements russes sur le centre-ville de Kharkiv, par exemple, pourra être envoyé en prison. En effet, selon le discours officiel à Moscou, ce sont les Ukrainiens eux-mêmes qui bombardent leurs propres villes. ••• Lire la suite.
DR
DR
POUTINE OU LA PASSION DE LA MALFAISANCE
Par Françoise Thom
L’agression de Poutine contre l’Ukraine a été perçue comme un coup de tonnerre par les Occidentaux, parce qu’il est toujours difficile de croire au pire. Pourtant les signaux d’alarme ne manquaient pas, et ne remontent pas seulement aux dernières semaines. Le régime de Poutine révélait des tendances inquiétantes dès les premiers mois de son arrivée au pouvoir. ••• Lire l’article.
Immeuble à Kyïv (rue Oleksandr Koshyts) bombardé par les Russes le 25 février. Photo : kyivcity.gov.ua
Immeuble à Kyïv (rue Oleksandr Koshyts) bombardé par les Russes le 25 février. Photo : kyivcity.gov.ua
DÉCLARATION DE KYÏV
Une centaine de leaders d'opinion en Ukraine s’adressent au monde. Ils formulent six demandes urgentes dans ce texte bouleversant. Nous vous remercions de bien vouloir le lire jusqu’au bout pour savoir comment aider les Ukrainiens grâce à vos dons. ••• Lire la suite.
L’administration régionale de Kharkiv après les bombardements russes. //  Ministère ukrainien des Situations d’urgence
L’administration régionale de Kharkiv après les bombardements russes. // Ministère ukrainien des Situations d’urgence
LA RUSSIE DÉTRUIT DES VILLES UKRAINIENNES
Par Vitaly Portnikov
Dans ce texte, le journaliste ukrainien Vitaly Portnikov constate le basculement de la Russie dans une criminalité d’État déployant toute sa violence. Les Russes, estime-t-il, n’ont qu’une possibilité pour changer le cours des choses : se débarrasser d’un régime qui les transforme en parias miséreux. ••• Lire l’article.
Explosion à Kyïv en septembre 1941. Photo : Bundesarchiv
Explosion à Kyïv en septembre 1941. Photo : Bundesarchiv
L’ASSAUT CONTRE KYÏV : URBICIDE ET FRATRICIDE
Par Johanna Möhring
Dans son discours du 21 février, Vladimir Poutine niait l’existence même de l'Ukraine comme entité politique souveraine et culturelle distincte de la Russie. L’invasion russe est officiellement appelée « opération spéciale » visant la « démilitarisation » et la « dénazification » du pays, pour amorcer le retour de l’Ukraine au bercail russe. Dans ce projet, la capitale de l'Ukraine prend une importance toute particulière, sur les plans symbolique, politique et historique. ••• Lire l’article.
Kherson, le 2 mars 2022. Photo : Херсон и окрестности
Kherson, le 2 mars 2022. Photo : Херсон и окрестности
UNE HABITANTE DE KHERSON : « NOUS AVONS PEUR »
Propos recueillis par Natalia Kanevsky
Lioudmila et ses deux petits-fils âgés de 13 et 5 ans sont tapis depuis plusieurs jours chez elle, à Kherson, ville ukrainienne portuaire de 300 000 habitants, sur la mer Noire, près de la Crimée. Après des combats acharnés, Kherson est tombée aux mains de l’armée russe le 3 mars. Cela ne signifie en rien que le calvaire de ses habitants a pris fin. Cet entretien a été réalisé le 1ᵉʳ mars 2022. ••• Lire l’entretien.
Vladimir Poutine dans le parc Patriote, à Koubinka, en 2018. Photo : kremlin.ru
Vladimir Poutine dans le parc Patriote, à Koubinka, en 2018. Photo : kremlin.ru
IL EST URGENT DE PRIVER D’ARGENT LA MACHINE DE GUERRE RUSSE
Par Garry Kasparov
La machine de guerre de Poutine a besoin de l’argent qu’il a amassé. Ces centaines de milliards de dollars, il faut les dévaluer. Cet argent doit cesser d’alimenter les forces armées de Poutine, la police qui réprime les manifestants, les juges et les procureurs qui jettent les gens en prison, et la machine de propagande qui ment à la société russe. ••• Lire l’article.
Manifestation à Moscou en 2015. Photo : Iouri Timofeev
Manifestation à Moscou en 2015. Photo : Iouri Timofeev
C’EST FINI
Par Vitaly Portnikov 
Dans ce texte, le célèbre journaliste ukrainien Vitaly Portnikov décrit un peuple russe qui se laisse gouverner par un fou sanguinaire, une population qui n'est pas consciente de la profondeur de l’abîme dans lequel son dirigeant la plonge. Le mur qui se dresse entre les Russes et le reste du monde n’a, dans ses conditions, rien d'étonnant. V. Portnikov nous livre ses réflexions depuis l’Ukraine où il se trouve. ••• Lire l’article.
Garry Kasparov. // Sa page Facebook
Garry Kasparov. // Sa page Facebook
CESSEZ D’APPELER POUTINE « PRÉSIDENT » !
Par Garry Kasparov
La guerre de Poutine contre l’Ukraine est entrée dans sa deuxième phase, celle de la destruction et du massacre de civils. Cette guerre est aussi celle de Poutine contre le monde du droit international, de la démocratie, contre toute menace à son pouvoir — une guerre qu'il a déclarée il y a longtemps. Nous publions un « fil » Twitter de Garry Kasparov, l’un des leaders intellectuels de l’opposition russe en exil, fil qu’il a publié le 3 mars 2022. ••• Lire l’article.
Asher Cherkasskiy et son fils David, engagés dans la défense de Dnipro, prient pendant une pause dans les combats. // Compte Instagram de David Cherkasskiy
Asher Cherkasskiy et son fils David, engagés dans la défense de Dnipro, prient pendant une pause dans les combats. // Compte Instagram de David Cherkasskiy
APPEL AUX AMIS ISRAÉLIENS
Par Ioulia Smilianskaïa
Les roquettes russes tirées sur le site de Babi Yar et l’apparition instantanée, dans les médias russes, d’informations décrivant un « crime ukrainien » sont révélatrices d’une propagande du Kremlin qui semble avoir été préparée spécifiquement pour l’opinion en Israël et en direction des communautés juives à travers le monde. Dans ce texte, Ioulia Smilianskaïa, directrice de l’Institut d’études juives à Kyïv, lance un appel à résister contre la déformation totale des faits. ••• Lire l’appel.
L’émission « 60 minout ». // Rossiya 1, capture d’écran
L’émission « 60 minout ». // Rossiya 1, capture d’écran
PLONGÉE DANS CE QUE LES RUSSES LISENT ET ÉCOUTENT DANS LES MÉDIAS SOUS CONTRÔLE
Sélection de Desk Russie
Pour les Russes ordinaires dépourvus d’accès à des sources d’information fiables et qui continuent de regarder la télévision d’État et de consulter des médias en ligne ou imprimés entièrement alignés sur la propagande officielle, il est quasiment impossible de se faire une idée de la réalité de la guerre menée par Vladimir Poutine en leur nom. Depuis des années, les Russes sont nourris d’une propagande ouvertement impérialiste et revancharde qui concentre sa haine sur l’Ukraine. Nous vous proposons une sélection de textes relevant de cette propagande, pour mieux comprendre ce qui s’apparente à une guerre de civilisation : une force brute rétrograde déployée contre la démocratie et la liberté. ••• Lire la sélection.
Rassemblement à Moscou en soutien au Donbass, 2014. Photo : Iouri Timofeev
Rassemblement à Moscou en soutien au Donbass, 2014. Photo : Iouri Timofeev
UN TEXTE DE PROPAGANDE RUSSE : « L’AVÈNEMENT DE LA RUSSIE ET D’UN MONDE NOUVEAU »
Desk Russie publie une tribune dont l’auteur, Piotr Akopov, est un commentateur nationaliste en vue à Moscou. Il y expose les visées profondes de l’État russe dans la guerre lancée contre l’Ukraine, et exprime l’essence de l’idéologie poutinienne. Longtemps considérées comme marginales, ces idées sont désormais brandies au sein du pouvoir. Alors que l’offensive contre l’Ukraine n’en était qu’à ses débuts, ce texte a été mis en ligne le 26 février par l’agence de presse russe Ria Novosti : pour crier victoire et annoncer l’avènement d’un nouvel ordre mondial. Mais comme la guerre éclair n’a pas brisé la résistance du peuple ukrainien, le texte a été promptement retiré du site de l’agence. Traduite par notre lectrice Nastasia Dahuron, cette tribune titrée « L’avènement de la Russie et d’un monde nouveau » reste accessible dans les archives d’Internet. ••• Lire l’article.
  • Campagne de dons pour aider les médias ukrainiens. La présence en Ukraine d’envoyés spéciaux des médias internationaux est très importante, mais n’oublions pas les journalistes locaux qui font un travail essentiel alors que leurs médias sont mis en péril par la guerre.
  • L’éditorial de la revue Esprit : « Pour une Ukraine libre ! ». Et, dans la même revue, un article de Jean-François Bouthors, intitulé « La vraie nature de l’humiliation russe ».
  • Alexeï Navalny appelle à manifester devant les ambassades russes à travers le monde ce week-end. « Ne soyons pas “contre la guerre”. Luttons contre la guerre », a-t-il lancé de sa prison, dans une série de messages sur les réseaux sociaux. 
  • Vous pouvez retrouver la chaîne YouTube (en russe) de la télévision russe d’opposition Dojd, dont le site a été bloqué par les autorités russes. Il en va de même pour la radio Écho de Moscou (Ekho Moskvy), que vous pouvez désormais retrouver sur YouTube (en russe).
  • « Pourquoi Poutine a déjà perdu la guerre », article de Jean-Baptiste Jeangène Vilmer dans Le Grand Continent
  • « Le clash entre la réalité et le délire impérial de Poutine », un texte (en anglais) de l’auteur et analyste politique ukrainien Mykola Riabtchouk, publié par un site ami de Desk Russie aux Pays-Bas, Raam op Rusland (Fenêtre sur la Russie), dont nous saluons le travail. 
  • « Zemmour-Poutine, une longue idylle », décryptage par l’universitaire Cécile Alduy, dans L’Obs
  • Holodomor, le génocide oublié : dimanche 6 mars à 15 heures, le film documentaire de Bénédicte Banet sera projeté à l’Espace En Cours, au 56, rue de la Réunion, Paris 20ᵉ. Il sera suivi d’un débat. 
  • « Memorial et la portée universelle de l’histoire du stalinisme : mémoires européennes et histoires nationales », une conférence organisée par Mémorial France, le jeudi 10 mars, de 13 heures à 19 heures, au Campus Condorcet, Aubervilliers, Métro (12) Front-Populaire. Parmi les intervenants :  Štěpán Černoušek, Catherine Gousseff, Luba Jurgenson, Emilia Koustova, Niccolò Pianciola, Andrij Portnov, Karl Schlögel. Entrée libre. Inscription souhaitée. 
  • Ukraine – Vingt livres à lire pour comprendre. Liste proposée par Le Grand Continent.  
  • Serviteur du peuple. Nous reproduisons un tweet de Tatiana Jean : « Si vous avez un peu de temps, regardez le feuilleton Serviteur du peuple avec V. Zelenski sous-titré en français sur Arte. Série culte, très drôle, sens de l’autodérision notoire des Ukrainiens. Quel destin, quel chemin parcouru par cet acteur-président. »

Avez-vous aimé ce numéro ?
Desk Russie

Toute l'info sur la Russie dans votre boîte e-mail, tous les vendredis.

Pour vous désabonner, cliquez ici.
Si on vous a fait suivre cette lettre d'information et que vous l'aimez, vous pouvez vous y abonner ici.
Propulsé par Revue
Assocation À l'Est de Brest-Litovsk • Tour Essor • 14 rue Scandicci • 93500 Pantin • France