Voir le profil

Desk Russie n°18 – L'actualité russe décryptée rien que pour vous

Desk Russie
Desk Russie n°18 – L'actualité russe décryptée rien que pour vous
Par Desk Russie • Numéro #18 • Consulter en ligne
Chères abonnées, chers abonnés,
Nous avons bouclé cette lettre quelques heures après que Vladimir Poutine a lancé son armée à l’assaut de l’Ukraine. Nous avions auparavant, au début de cette semaine, écouté avec sidération le président russe débiter une leçon de fake history à ses concitoyens et au monde entier. Pour justifier son intention d’en finir avec l’État ukrainien, il affirmait que ce pays n’était qu’une invention des bolcheviks et qu’il n’avait aucun droit à l’existence. La reconnaissance des deux républiques autoproclamées du Donbass ne représentait alors plus qu’un détail dans un projet bien plus vaste, désormais en marche,  qui vise à changer durablement le visage de notre continent, en paix depuis 1945. 
Dans ce numéro exceptionnellement dense, vous trouverez des réactions et des analyses relatives à ces événements et à ce qu’ils impliquent. Heureusement, nos dirigeants ne s’y trompent pas, mais auront-ils le courage et les moyens de conduire une politique prenant pleinement la mesure de ce désastre, et capable d’infléchir le comportement de Poutine, maintenant que les armes se sont mises à parler ? Auront-ils le courage d’appeler un chat un chat et d’agir en conséquence, même si certaines décisions à prendre risquent de faire du tort à nos économies 
Ces événements dramatiques rendent d’autant plus nécessaire un suivi de la campagne électorale en France sur le thème de la Russie, à l’heure où l’agression russe au centre de l’Europe occupe désormais le devant de la scène. Aussi publions-nous notre première « Veille électorale » consacrée aux prises de position des candidats.
Enfin, nous n’oublions ni le sort d’Alexeï Navalny, qui subit un nouveau procès visant à prolonger sa peine de plusieurs années, ni les thèmes culturels. 
Merci de votre fidélité à notre newsletter !

Photo : Повернись живим (« Rentre vivant »), ONG ukrainienne de soutien à l’armée.
Photo : Повернись живим (« Rentre vivant »), ONG ukrainienne de soutien à l’armée.
LE TEMPS DU COURAGE
Par Desk Russie
Face à la guerre désormais massive lancée par Poutine contre l’Ukraine, il serait désastreux de donner aujourd’hui au chef du Kremlin le spectacle de notre irrésolution et de notre faiblesse. La crise où nous sommes maintenant s’est construite sur nos démissions successives. Aujourd’hui les Occidentaux doivent retrouver deux vertus perdues depuis longtemps : le courage et la lucidité. ••• Lire l'éditorial.
« La Russie est le pays agresseur » : manifestation à Marioupol, ville de la région de Donetsk sous contrôle ukrainien, le 22 février dernier. Photo : 0629.com.ua
« La Russie est le pays agresseur » : manifestation à Marioupol, ville de la région de Donetsk sous contrôle ukrainien, le 22 février dernier. Photo : 0629.com.ua
LA PROPHÉTIE ET LA COLÈRE : LA « CONNAISSANCE INUTILE »
Par Nicolas Tenzer
Dans un ouvrage annonciateur de 1988, La Connaissance inutile, Jean-François Revel analysait un paradoxe classique : jamais nous, les décideurs en particulier, n’avons disposé de tant d’informations, mais celles-ci ne fécondent parfois guère la décision publique. Tout se passe comme si elle était mise de côté et comme si, en ce lieu déserté par la connaissance, la désinformation au sens strict avait tout loisir de prospérer. Il semble bien que cela se soit vérifié dans l’appréhension très approximative de bien des gouvernements du régime russe. ••• Lire l’article.
Soirée du 21 février sur BFMTV, capture d’écran
Soirée du 21 février sur BFMTV, capture d’écran
UNE SIDÉRANTE SOIRÉE SUR LES CHAÎNES DE TÉLÉVISION FRANÇAISES
Par Jean-François Bouthors
C’est à une sidérante soirée que nous avons assisté, le 21 février, sur les chaînes de télévision françaises, consacrée au long discours de Vladimir Poutine, lors duquel le président russe livrait sa vision de l’Ukraine et de ce qu’il estimait nécessaire de faire. ••• Lire l’article.
Manifestation devant l’ambassade de Russie à Tokyo. Photo : Ambassade d’Ukraine au Japon
Manifestation devant l’ambassade de Russie à Tokyo. Photo : Ambassade d’Ukraine au Japon
APPELER UN CHAT UN CHAT : L’ESSENCE CRIMINELLE DU RÉGIME RUSSE
Par Mykola Riabtchouk
Comment combattre les mensonges du régime de Poutine sur l’Ukraine ? Face à un pouvoir qui ne jure que par la force, il faut commencer par désigner les choses par leur nom, conseille l’un des meilleurs politologues ukrainiens. ••• Lire l’article.
Les décombres d’une salle dans un jardin d’enfants à Stanytsia Luhanska, dans le Donbass, après un tir d’artillerie russe. Photo : Andriy Gristchouk
Les décombres d’une salle dans un jardin d’enfants à Stanytsia Luhanska, dans le Donbass, après un tir d’artillerie russe. Photo : Andriy Gristchouk
UNE NOSTALGIE POLITISÉE
Par Sergueï Medvedev
Structurellement incapables d’assurer la croissance économique, la prospérité et la modernisation du pays, les autorités russes, ainsi que la propagande et la culture populaire, ont construit un récit nostalgique dans lequel le romantisme soviétique et le ressentiment impérial deviennent des outils pour légitimer le régime au pouvoir et unifier la société. ••• Lire l’article.
La migration ordonnée par Moscou a commencé le 18 février par le déplacement forcé des orphelins de Donetsk. // Chaîne russe NTV, capture d’écran
La migration ordonnée par Moscou a commencé le 18 février par le déplacement forcé des orphelins de Donetsk. // Chaîne russe NTV, capture d’écran
LA FABRICATION DE L'HYSTÉRIE COMME MÉTHODE DE GOUVERNEMENT
Par Alexandre Podrabinek
L’auteur, un ex-dissident et prisonnier politique soviétique, dénonce la propagande mensongère assourdissante des médias russes contrôlés par l’État au sujet de l’Ukraine et montre les mécanismes de cette propagande. Les voix dissidentes ont été réduites au silence et l'opinion publique, bien préparée à la reconnaissance par la Russie des deux républiques séparatistes, ce qui n’est peut-être qu’un prélude à la guerre contre l’Ukraine. ••• Lire l’article
Sergueï Lavrov, le ministre des Affaires étrangères russe, rencontre le secrétaire général de l’OTAN Anders Fogh Rasmussen en janvier 2014, peu avant l’annexion de la Crimée. // Site officiel de l’OTAN
Sergueï Lavrov, le ministre des Affaires étrangères russe, rencontre le secrétaire général de l’OTAN Anders Fogh Rasmussen en janvier 2014, peu avant l’annexion de la Crimée. // Site officiel de l’OTAN
L’OTAN ET LA RUSSIE : LA LÉGENDE MOSCOVITE DE LA TRAHISON
Par Jean-Sylvestre Mongrenier
Les menaces russes sur la sécurité et le devenir de l’Ukraine — déjà amputée de la presqu’île ukrainienne et d’une partie du Donbass, voire de la mer d’Azov — ont à nouveau mis la question de l’OTAN sur le devant de la scène. Le Kremlin et les hommes qui dirigent la Russie traitent cette alliance à la manière d’une entité démoniaque animée de néfastes intentions à l’encontre de la Russie. ••• Lire l’article.
Des civils ukrainiens s’entraînent pour défendre leur pays. // Reportage de France24, capture d’écran
Des civils ukrainiens s’entraînent pour défendre leur pays. // Reportage de France24, capture d’écran
COMMENT SE PRÉPARER AU PIRE
Par Elena Finberg
La tension monte depuis plusieurs jours en Ukraine. Comment les gens la vivent-ils ? Les réseaux sociaux abondent en réactions et en récits. Nous avons choisi celui d’Elena Finberg, médecin à Kyïv, grand-mère de six enfants, qui avait soigné les blessés pendant l’Euromaïdan de 2013-2014. Ce texte est un bel exemple de la grande résilience du peuple ukrainien. ••• Lire l’article.
Ruptly (agence de presse appartenant à RT) diffuse des images d’un rassemblement à Donetsk le jour de la reconnaissance de la « République » par la Russie. // RT, capture d’écran
Ruptly (agence de presse appartenant à RT) diffuse des images d’un rassemblement à Donetsk le jour de la reconnaissance de la « République » par la Russie. // RT, capture d’écran
UN HABITANT DE DONETSK : « ON A DU MAL À IMAGINER QU’AVANT C'ÉTAIT L’UKRAINE »
Propos recueillis par Natalia Kanevsky
Anton, étudiant de deuxième année de la faculté de journalisme à l’université de Donetsk, a demandé de ne pas révéler son nom car, dit-il, « la situation est extrêmement tendue en ce moment ». Né dans une petite ville minière, il a passé 8 de ses 18 ans dans le Donbass en guerre, témoin impuissant de la transformation de cette région de l’Ukraine en une enclave russe privée de toute identité ukrainienne. Autrement dit, le terrain était bien préparé pour la dernière et ultime étape — la reconnaissance des entités séparatistes par la Russie. ••• Lire l’entretien.
Galia Ackerman et Nicolas Tenzer avec Sviatlana Tsikhanouskaya, pour Desk Russie (en anglais).
Galia Ackerman et Nicolas Tenzer avec Sviatlana Tsikhanouskaya, pour Desk Russie (en anglais).
SVIATLANA TSIKHANOUSKAYA : « NOUS VOULONS VIVRE DANS UN PAYS INDEPENDANT ET LIBRE. L’EPOQUE DES « ZONES D’INFLUENCE » EST REVOLUE »
Propos recueillis par Nicolas Tenzer et Galia Ackerman
Le 23 février au soir, quelques heures avant l’invasion russe de l’Ukraine, Nicolas Tenzer et Galia Ackerman ont interviewé Sviatlana Tsikhanouskaya, leader démocratique du Belarus, lors de son passage à Paris. L’interview s’étant déroulé en anglais, nous allons prochainement diffuser la traduction française.
Alexeï et Ioulia Navalny lors de l’audience dans la colonie pénitentiaire le 15 février 2022. // Compte Instagram d’Alexeï Navalny
Alexeï et Ioulia Navalny lors de l’audience dans la colonie pénitentiaire le 15 février 2022. // Compte Instagram d’Alexeï Navalny
NAVALNY, JOURNAL DE PRISON (SUITE)
Alors que l’attention internationale est accaparée par les actions extérieures belliqueuses du Kremlin, sur le terrain intérieur russe on sonne aussi un peu plus la charge contre l’opposant n° 1. Alexeï Navalny, incarcéré depuis sa condamnation pour violation de son contrôle judiciaire dans l’affaire « Yves Rocher », est à présent accusé, sans preuves, de détournement de fonds (plus de 356 millions de roubles de dons versés à la FBK, sa fondation de lutte contre la corruption) et d’outrage à magistrat. Les deux affaires, jugées en même temps, ont été transmises au tribunal Lefortovo à Moscou ; cependant Navalny comparaît hors du palais, en prison. Dans ses dernières publications, il s’indigne de ne pas avoir été transféré vers la capitale et du simulacre de justice que lui réserve le régime. ••• Lire le journal.
Manifestation devant l’ambassade de Russie à Paris le 22 février dernier. // Vidéo de RFI, capture d’écran
Manifestation devant l’ambassade de Russie à Paris le 22 février dernier. // Vidéo de RFI, capture d’écran
PRÉSIDENTIELLE FRANÇAISE 2022
Par Desk Russie
Desk Russie consacre désormais une rubrique au suivi des déclarations faites sur la Russie par des candidats officiellement déclarés à l'élection présidentielle française. En essayant de recenser régulièrement des citations, des prises de position et des analyses avancées par les candidats, nous voulons offrir à nos lecteurs des repères et des éléments de comparaison, ainsi que du contexte. Nous ne cherchons pas l'exhaustivité dans notre recension, mais la clarté et la précision, sans perdre de vue l’essentiel. ••• Lire l’article.
Le Centre spirituel et culturel orthodoxe russe, quai Branly, à Paris. // Bouygues Bâtiment
Le Centre spirituel et culturel orthodoxe russe, quai Branly, à Paris. // Bouygues Bâtiment
LA KREMLINOPHILIE FRANÇAISE : UN MAL INCURABLE ?
Par Françoise Thom 
La kremlinophilie française à droite et à gauche se fonde sur un substrat complexe mais extrêmement solide, ce que nous pouvons constater aujourd’hui. Les poutinolâtres français semblent aussi imperméables à la réalité que leur idole dont ils épousent toutes les obsessions et à laquelle ils trouvent toutes les excuses. Ils avalent et régurgitent les plus énormes bobards de la propagande du Kremlin, sont prêts à croire que la Russie est menacée par l’OTAN, que l’Ukraine agresse la Russie, que « la Crimée a toujours été russe », que « Poutine est démonisé », que « la Russie est un partenaire incontournable ». C’est une croyance qui ressemble à celle qui cimente une secte autour de son gourou. ••• Lire l’article.
Iouri Skouratov (deuxième à droite), le 17 mars 1999, jour du vote en faveur de sa démission au Sénat. Photo : Vitali Saveliev. / Archives de RIA Novosti
Iouri Skouratov (deuxième à droite), le 17 mars 1999, jour du vote en faveur de sa démission au Sénat. Photo : Vitali Saveliev. / Archives de RIA Novosti
POUTINE, « KOMPROMAT » ET CHANTAGES SEXUELS
Par Stéphane Courtois
Dans cet essai, l’éminent historien du communisme dévoile les techniques très particulières utilisées par le patron du Kremlin à l’encontre des opposants et des personnes gênantes pour son régime. Une plongée à la fois dans la personnalité de Vladimir Poutine et dans ses méthodes héritées du KGB. ••• Lire l’article
« Kombinat », image tirée du film.
« Kombinat », image tirée du film.
LE RÉALISATEUR GABRIEL TEJEDOR : À LA RENCONTRE DES HABITANTS DE MAGNITOGORSK, AU CŒUR DE LA SIBÉRIE INDUSTRIELLE
Propos recueillis par Galia Ackerman
Le nouveau film de Gabriel Tejedor, Kombinat, raconte la vie à Magnitogorsk, une ville dominée par une gigantesque aciérie, dans la région de Tcheliabinsk. À l’occasion de sa sortie en salle en France, le 2 mars, Desk Russie vous propose un grand entretien avec le réalisateur suisse. ••• Lire l’entretien.
Mémorial « exige l'arrêt immédiat de l’agression ».Déclaration de l’association, le 24 février.
Poutine et ses relais oligarchiques en Ukraine. Un article (en anglais), publié début février par le magazine américain Time, enquête sur les raisons de la montée des périls militaires autour de l’Ukraine en 2021 en évoquant un possible rapport avec les pressions que le président ukrainien a faites sur des oligarques étroitement liés à la Russie et à Poutine.
Wagner, l'armée de l’ombre de Poutine. Film documentaire réalisé par Alexandra Jousset et Ksenia Bolchakova sur la société militaire privée russe qui opère au plus près des intérêts du Kremlin sur de multiples théâtres d'opérations étrangers, dans l’opacité, le crime et l’impunité. À voir en replay sur FranceTV.
Ukraine : l’histoire au service de l’expansion. Tandis que plane la menace d'une invasion de l’Ukraine par la Russie, Vladimir Poutine multiplie les références à l’histoire pour justifier l’existence d’un lien historique unissant le peuple ukrainien et le peuple russe. Quel rôle joue l’histoire dans les relations russo-ukrainiennes ?
L'URSS s'est-elle effondrée par la faute des États-Unis ? Un mythe américain triomphaliste et un mythe russe victimaire aussi dangereux l’un que l'autre. Explications :
Les relations entre les États-Unis et la Russie : retour sur les trois dernières décennies
Dans quelle mesure l’Europe est-elle dépendante du gaz russe ? Et que se passerait-il si la Russie fermait réellement ses vannes ? Des éclairages sur la « sécurité énergétique européenne » et le conflit ukrainien dans un rapport de l’Assemblée nationale et un article de The Economist (en anglais) :
Au cinéma
Sortie en salle des Poings desserrés, le deuxième long-métrage de la réalisatrice russe Kira Kovalenko, sur le destin d’une jeune femme assoiffée de liberté en Ossétie du Nord. Le film a reçu le prix Un certain regard au dernier Festival de Cannes et son actrice, Milana Aguzarova, le prix d’interprétation féminine au festival Premiers Plans d’Angers. 
Kombinat, film documentaire helvético-russe, en salle le 2 mars. Voir l’entretien avec le réalisateur, dans ce numéro.
En librairie
Benoît Vitkine, Les Loups. La nouvelle présidente de l'Ukraine, Olena Hapko, prépare son investiture. Femme d’affaires au passé violent, celle que l’on surnomme la Princesse de l’acier savoure sa victoire. La voilà au sommet. À ses pieds, l'Ukraine et sa steppe immense. Mais la Russie ne l’entend pas ainsi. Face à la future présidente, les services secrets russes et les oligarques locaux attisent les révoltes populaires. Aux éditions des Arènes.
Les Loups - les arènes
Josef Winkler, L’Ukrainienne. Le destin douloureux d’une jeune paysanne dont la famille fut éprouvée par les expropriations massives, puis par le Holodomor, l’« extermination par la faim » infligée à l’Ukraine par le pouvoir soviétique. Aux éditions Verdier.
L’Ukrainienne
Alexander Ilichevsky, Les Anarchistes. Un portrait poétique, érudit et violent de la Russie d’aujourd’hui. Aux éditions Gallimard.
Alexandra Chreiteh, Ali et sa mère russe. Ce premier roman confronte la société libanaise aux tabous qui la divisent à travers le regard d’une narratrice d’origine russe. Aux éditions Perspective cavalière.
Alexandre Jevakhoff, De Gaulle et la Russie. La relation particulière entre de Gaulle et la Russie ressemble à un miroir dans lequel se découvrent la personnalité du Général, son rapport à l’Histoire, ses réussites et ses échecs. Aux éditions Perrin.
De Gaulle et la Russie | Lisez!
Jean Lopez, Kharkov 1942. L'ouvrage décrit, analyse et explique en détail cet énorme affrontement dont l'issue était en vérité imprévisible. Aux éditions Perrin.
Kharkov 1942 | Lisez!
Palmarès du prix Russophonie : les traducteurs Yves Gauthier et André Vieru récompensés.
Yves Gauthier et André Vieru, Prix Russophonie 2021-2022 • Journées du livre russe et prix Russophonie
© Desk Russie 2022. • ISSN 2822-8987
Avez-vous aimé ce numéro ?
Desk Russie

Toute l'info sur la Russie dans votre boîte e-mail, tous les vendredis.

Pour vous désabonner, cliquez ici.
Si on vous a fait suivre cette lettre d'information et que vous l'aimez, vous pouvez vous y abonner ici.
Propulsé par Revue
Assocation À l'Est de Brest-Litovsk • Tour Essor • 14 rue Scandicci • 93500 Pantin • France