Desk Russie n°17 – L'actualité russe décryptée rien que pour vous

#17・
4.57K

abonnés

36

éditions

Abonnez-vous à ma lettre

By subscribing, you agree with Revue’s Conditions d'utilisation and Politique de confidentialité and understand that Desk Russie will receive your email address.

Desk Russie
Desk Russie n°17 – L'actualité russe décryptée rien que pour vous
Par Desk Russie • Numéro #17 • Consulter en ligne
Chères abonnées, chers abonnés,
Nous vivons un moment de grande tension internationale dû aux menaces russes. Pendant des décennies, les Soviétiques puis les Russes ont supporté un quotidien difficile en répétant cette phrase­­­­­ : «­­­­­ Pourvu qu’il n’y ait pas de guerre.­­­­­ » Désormais, après avoir renforcé et modernisé son armée, inventé et produit des armes nouvelles terribles, Vladimir Poutine et son entourage menacent l’Occident sous un faux prétexte, leur crainte pour la sécurité de la Russie. Les propagandistes russes vont jusqu’à crier à qui veut les entendre qu’un holocauste nucléaire est possible. Hystérie collective ou bluff­­­­­ ? Dans ce numéro de notre newsletter, nous publions plusieurs articles consacrés à l’analyse de cette crise majeure, sans oublier les questions de société et les droits de l’homme, l’histoire et la culture. Bonne lecture­­­­­ !

La rencontre du 7 février. Photo : kremlin.ru
La rencontre du 7 février. Photo : kremlin.ru
AVEC LA RUSSIE DE POUTINE, L’IMPOSSIBLE STATU QUO
Par Nicolas Tenzer
Lors de son voyage à Moscou puis à Kyïv, Emmanuel Macron a insisté sur le fait que la souveraineté de l’Ukraine et son intégrité territoriale n’étaient pas négociables. Il a aussi réaffirmé les principes découlant de la Charte de Paris de 1990. À Kyïv, devant le président Volodymyr Zelensky, il a rappelé le tribut tragique que le peuple ukrainien avait payé en raison de l’agression russe.  Il s’est dit résolu à travailler à une désescalade. Mais au-delà de la possibilité d’une nouvelle attaque russe de grande ampleur contre l’Ukraine, c’est aussi le statu quo actuel dont il faut rappeler le caractère inacceptable. ••• Lire l’article en entier.
Soldats ukrainiens dans le Donbass en 2014. // Chaîne YouTube MajorSamm, capture d’écran
Soldats ukrainiens dans le Donbass en 2014. // Chaîne YouTube MajorSamm, capture d’écran
LE DRESSAGE DE L’EUROPE : COMMENT LE KREMLIN EXPLOITE LA CRISE UKRAINIENNE
Par Françoise Thom
Les Occidentaux s’interrogent sur les intentions de Poutine concernant l’Ukraine. Ils prennent en compte les moindres déclarations émanant du Kremlin, les mouvements de troupes, l’évolution de la propagande. Mais le contexte plus large de la crise leur échappe souvent. La destruction de l’État ukrainien indépendant est certes un objectif prioritaire poursuivi par Poutine en raison de ses obsessions historiques. Mais cela doit aussi servir d’instrument à la réalisation d’un but non moins important aux yeux de Moscou : le dressage des élites européennes. ••• Lire l’article en entier
Photo : Sergueï Medvedev
Photo : Sergueï Medvedev
À KYÏV, LE MUR DU SOUVENIR DES HÉROS TUÉS
Par Sergueï Medvedev
La propagande russe n’a pas réussi à priver de conscience tous les citoyens russes. Les meilleurs parmi eux éprouvent un cuisant sentiment de honte face à la guerre menée par la Russie contre l’Ukraine depuis février­­­­­ 2014, et même avant, si l’on compte les victimes de Maïdan. Lors de sa conférence de presse avec Emmanuel Macron, le 7­­­­­ février 2022, cette guerre a de nouveau été faussement décrite par Vladimir Poutine comme une guerre civile où «­­­­­ le peuple du Donbass­­­­­ » se bat contre «­­­­­ le régime ukrainien issu d’un coup d'État­­­­­ ». Nous vous proposons un texte de l’intellectuel russe Sergueï Medvedev décrivant ses sentiments face aux événements. ••• Lire l’article en entier
Dmitri Orechkine. Photo : Ivan Abatourov
Dmitri Orechkine. Photo : Ivan Abatourov
DMITRI ORECHKINE­­­­­ : «­­­­­ POUTINE N’A PAS L'INTENTION DE SE BATTRE POUR UN REDÉCOUPAGE DU MONDE. MAIS IL VEUT EXTORQUER AUTANT QUE POSSIBLE­­­­­ »
Propos recueillis par Alla Chevelkina
Pourquoi cette énorme concentration des troupes russes à la frontière ukrainienne­­­­­ ? Pourquoi un tel acharnement contre l’Ukraine et l’Occident­­­­­ ? Pourquoi une telle répression à l’intérieur ? Dmitri Orechkine, politologue et géographe russe indépendant, propose une plongée vertigineuse dans le monde intérieur de Vladimir Poutine. ••• Lire l’entretien.
Soldats polonais de l’Eurocorps. Photo : ministère de la Défense polonais
Soldats polonais de l’Eurocorps. Photo : ministère de la Défense polonais
FACE À LA RUSSIE­­­­­ : L’ACTEUR GÉOSTRATÉGIQUE POLONAIS ET LES ÉQUILIBRES EURO-ATLANTIQUES
Par Jean-Sylvestre Mongrenier
La crise internationale provoquée par la pression du Kremlin sur l’Ukraine, considérée comme un pseudo-État voué à la destruction, a pour vertu de préciser les lignes de force de la configuration stratégique mondiale. D’une part, l’expression de «­­­­­ nouvelle guerre froide­­­­­ » n’est plus l’objet d’un déni freudien­­­­­ : de l’espace euro-atlantique à l’indo-pacifique, les Occidentaux sont confrontés à une alliance sino-russe. D’autre part, les États-Unis demeurent une « puissance européenne­­­­­ » qui ne saurait se détourner du Vieux Continent sans gravissimes effets et contrecoups. ••• Lire l’article en entier
Bill Browder // Channel 4, capture d’écran
Bill Browder // Channel 4, capture d’écran
BILL BROWDER : «­­­­­ LE ROYAUME-UNI SANCTIONNERA CERTAINEMENT LES OLIGARQUES PROCHES DE POUTINE SI LA RUSSIE ENVAHIT L’UKRAINE­­­­­ »
Propos recueillis par Galia Ackerman
Bill Browder est un homme d'affaires américano-britannique qui a créé le fonds d’investissement Hermitage, le plus gros fonds étranger en Russie jusqu’en 2005, lorsque Moscou lui a interdit l’accès au territoire russe. Browder avait dénoncé un schéma criminel ourdi par des fonctionnaires, visant sa société, et c’est son juriste fiscaliste Sergueï Magnitski qui l’a représenté afin d’obtenir justice. Magnitski, alors âgé de 36­­­­­ ans, a été arrêté. Un an plus tard, en 2009, il est décédé en prison, après que des soins hospitaliers lui ont été refusés. Browder se bat depuis pour dénoncer les violations des droits de l’homme en Russie et pour honorer la mémoire de Sergueï Magnitski. ••• Lire l’entretien
Photo : compte Instagram d’Alexeï Navalny
Photo : compte Instagram d’Alexeï Navalny
NAVALNY, JOURNAL DE PRISON (SUITE)
Alors que le climat de tension entre la Russie et l’Occident se confirme et s’accentue, Alexeï Navalny a eu, le 31­­­­­ janvier, les honneurs de la une du Time Magazine, qui le présente comme « The Man Putin Fears­­­­­ ». Quelques jours plus tôt, Navalny, le long métrage documentaire que lui consacre le Canadien Daniel Roher, a été doublement primé, outre-Atlantique, au festival de Sundance (Documentary Audience Award et Festival Favorite Award). Dans le même temps, Navalny, qui ignore toujours quelle sera la durée de sa détention, se gausse avec une ironie mordante d’un tout autre palmarès­­­­­ : il figure officiellement sur la liste des «­­­­­ terroristes et extrémistes­­­­­ » établie par le service russe des renseignements financiers. ••• Lire le journal
Des proches de Ramzan Kadyrov menacent la famille Iangoulbaïev dans une vidéo postée sur Instagram. // Capture d’écran
Des proches de Ramzan Kadyrov menacent la famille Iangoulbaïev dans une vidéo postée sur Instagram. // Capture d’écran
ZOOS DE LA TERREUR : LA TCHÉTCHÉNIE ET LE BÉLARUS
Par Sergueï Medvedev 
Le 20 janvier, des miliciens tchétchènes ont arrêté à son domicile, dans la ville russe de Nijni Novgorod, Zarema Moussaïeva, l'épouse d’un juge fédéral à la retraite, Saïdi Iangoulbaïev. Lorsqu’elle a été enlevée, Zarema Moussaïeva était habillée de vêtements d'intérieur, ne portait pas de chaussures (des images la montrent conduite pieds nus dans la neige) et s’est trouvée privée de ses médicaments (elle est diabétique). ••• Lire l’article en entier
Vladimir Poutine au cimetière de Piskarevo. Photo : kremlin.ru
Vladimir Poutine au cimetière de Piskarevo. Photo : kremlin.ru
POUTINE, LA NEIGE DÉSINFECTÉE, ET L’HOMMAGE AUX VICTIMES DU BLOCUS DE LENINGRAD
Par André Markowicz
Si quelque chose pouvait unir le peuple russe dans son ensemble et Vladimir Poutine, c’est bien le Blocus de Leningrad. Le Blocus, je le rappelle, a duré 871­­­­­ jours, et a fait environ 1­­­­­ 200­­­­­ 000­­­­­ victimes (peut-être 1,5­­­­­ million), selon les dernières recherches. Poutine leur a récemment rendu hommage, mais dans d'étranges circonstances. ••• Lire le texte en entier
« Nekrassov », mise en scène de Jean-Paul Tribout. Photo : Laurencine Lot
« Nekrassov », mise en scène de Jean-Paul Tribout. Photo : Laurencine Lot
SARTRE COMME «­­­­­ IDIOT UTILE­­­­­ »­­­­­ : RELIRE « NEKRASSOV » AUJOURD’HUI
Par Cécile Vaissié
La pièce de Sartre Nekrassov fut jouée au théâtre Antoine à partir de juin­­­­­­­­­­ 1955, mais fut un échec auprès des critiques comme des spectateurs. Elle mérite toutefois d’être (re)lue aujourd’hui : parce que, si elle reflète un certain contexte historique, elle illustre aussi l’un des rôles d’un «­­­­­ idiot utile­­­­­ » et a recours à des procédés de propagande, dont certains sont de nouveau en vigueur aujourd’hui. ••• Lire l’article en entier
Couverture du livre. // Éditions Hilkari
Couverture du livre. // Éditions Hilkari
POUTINE, UNE CONFONDANTE PASSION FRANÇAISE
Olivier Schmitt, Pourquoi Poutine est notre allié­­­­­ ? Autonomie d’une passion française, Hikari éditions, 2017, 125 p.
Par Vincent Laloy
Il est parfois utile de se tourner vers des livres passés inaperçus à leur parution. L’ouvrage d’Olivier Schmitt demeure d’une brûlante actualité, n’ayant pris aucune ride. Mais pourquoi ce titre­­­­­ ? L’auteur démontre en fait que Poutine est bien notre adversaire, voire notre ennemi. C’est précisément ce discours faisant de lui un allié qu’il s’emploie à déconstruire. Quelques amis du Kremlin auront sûrement acheté ce livre en le prenant au premier degré… ••• Lire l’article en entier
« Les Jeux géopolitiques » : une analyse de Timothy Snyder sur la spectaculaire consolidation de l’alliance Russie-Chine, dont Pékin définit entièrement les termes. C’est ce que montre la déclaration commune publiée à l’occasion de la rencontre Poutine-Xi lors des Jeux olympiques.
The Geopolitical Olympics - by Timothy Snyder
Yaroslav Hrytsak est l’un des plus célèbres historiens ukrainiens. Dans cet article publié il y a dix ans, il essaie de répondre à la question  : qui sont les Ukrainiens ? Qu’est-ce qu’ils veulent ? Il y écrit notamment, bien avant l’Euromaïdan, que « la Russie est le seul pays qui, depuis 1991, dit aux Ukrainiens que l’indépendance ukrainienne est un phénomène temporaire, que l'État ukrainien n’est pas capable de survivre et qu’une division de l’Ukraine est inévitable ». Un article qui n’a pas pris une ride.
Excellent politologue, Mykola Riabtchouk enjoint à l’Occident de tenir bon face à la Russie.
L'Ukraine aurait retiré un projet de loi crucial défendant ses intérêts dans le processus de Minsk, à la demande de la Russie, afin d'obtenir une réunion en Normandie.
De Staline à Poutine, le complotisme en Russie. La crise en Ukraine a relancé la puissante machine russe de désinformation, dont le complotisme est l’un des leviers. Avec Rudy Reichstadt.
Andreï Kortounov, ancien diplomate et politologue russe, propose une approche originale : « Si Moscou estime que la principale menace pour sa sécurité est le rapprochement des infrastructures militaires de l’OTAN des frontières occidentales de la Russie, il serait logique de se concentrer sur les infrastructures elles-mêmes plutôt que sur la possibilité théorique d'une expansion de l’OTAN. »
Un entretien avec le chercheur Maxime Audinet qui analyse la stratégie d’influence de la chaîne Russia Today (RT), au service de l'État russe.
« Podkhoze » : un podcast consacré aux sociétés post-soviétiques, animé par l’universitaire Anna Colin Lebedev.
Le Podkhoze
Navalny, long métrage documentaire consacré au dissident russe Alexeï Navalny dans sa quête politique l’opposant à Vladimir Poutine, a remporté deux prix importants au festival de Sundance. L’œuvre est une réalisation du Canadien Daniel Roher.
Ce « documentaire à suspense » retrace les événements entourant le chef de l’opposition russe Alexeï Navalny, de son empoisonnement à son retour en Russie. Pendant sa convalescence, Alexeï Navalny et son équipe ont collaboré avec le site de journalisme d’investigation Bellingcat et d’autres organisations internationales d'information pour enquêter sur sa tentative d’assassinat et trouver des preuves de l'implication du Kremlin.
Ce dimanche 13 février, à 15 heures, un hommage sera rendu à Alexandre et Arina Ginzburg, célèbre couple de grands dissidents soviétiques, au 25, rue du Sergent-Bobillot, à Montreuil.
À lire :
Arina Ginzburg, une femme héroïque | Desk Russie
« Qu'est-ce qu'un roman russe ? » : un podcast de France Culture, avec Serge Rolet, professeur de littérature russe à l'université de Lille 3.
Qu'est-ce qu'un roman russe ?
Andreï Kourkov, Les Abeilles grises, traduit du russe par Paul Lequesne, Liana Levi, 2022.
Dans un petit village abandonné de la « zone grise », coincé entre armée ukrainienne et séparatistes prorusses, vivent deux laissés-pour-compte : Sergueïtch et Pachka. Désormais seuls habitants de ce no man’s land, ces ennemis d’enfance sont obligés de coopérer pour ne pas sombrer, et cela malgré des points de vue divergents vis-à-vis du conflit. Aux conditions de vie rudimentaires s’ajoute la monotonie des journées d’hiver, animées, pour Sergueïtch, de rêves visionnaires et de souvenirs. Apiculteur dévoué, il croit au pouvoir bénéfique de ses abeilles qui autrefois attirait des clients venus de loin pour dormir sur ses ruches lors de séances d’« apithérapie ». Le printemps venu, Sergueïtch décide de leur chercher un endroit plus calme. Ayant chargé ses six ruches sur la remorque de sa vieille Tchetviorka, le voilà qui part à l’aventure. Mais même au milieu des douces prairies fleuries de l’Ukraine de l’Ouest et du silence des montagnes de Crimée, l’œil de Moscou reste grand ouvert…
Levan Berdzenishvili, Ténèbres sacrées. Les derniers jours du Goulag, traduit du géorgien par Maïa Varsimashvili-Raphael et Isabelle Ribadeau Dumas, Noir sur Blanc, 2022.
Excellent roman documentaire d’un dissident géorgien qui a passé plusieurs années au Goulag (1983-1988) pour avoir fondé en secret le Parti républicain géorgien. L’une des rares œuvres sur le Goulag qui vous fera rire. « Où, sinon au Goulag, aurais-je pu côtoyer tous ces hommes délicieux, si soigneusement rassemblés par le KGB ? » demande-t-il en relatant les destins de ceux qu’il a rencontrés pendant sa détention. 
Chalamov, Goulag, Mémorial
Jeudi 17 février 2022, de 18 h 45 à 20 h 15
Théâtre du Nord-Ouest, 13, rue du Faubourg-Montmartre, Paris
Desk Russie vous invite à la soirée-débat entre l’historienne et romancière Luba Jurgenson et l’historien du Goulag et du stalinisme Nicolas Werth, autour de la figure d’un grand écrivain du XXᵉ siècle, Varlam Chalamov, mais aussi du phénomène du Goulag et de la réécriture de l’histoire par le régime de Poutine, symbolisée par l’interdiction de Mémorial. Le débat sera animé par Galia Ackerman. Inscription :
CHALAMOV, GOULAG, MEMORIAL
Avez-vous aimé ce numéro ?
Desk Russie

Toute l'info sur la Russie dans votre boîte e-mail, tous les vendredis.

Pour vous désabonner, cliquez ici.
Si on vous a fait suivre cette lettre d'information et que vous l'aimez, vous pouvez vous y abonner ici.
Propulsé par Revue
Assocation À l'Est de Brest-Litovsk • Tour Essor • 14 rue Scandicci • 93500 Pantin • France