Desk Russie n°16 – L'actualité russe décryptée rien que pour vous

#16・
4.57K

abonnés

36

éditions

Abonnez-vous à ma lettre

By subscribing, you agree with Revue’s Conditions d'utilisation and Politique de confidentialité and understand that Desk Russie will receive your email address.

Desk Russie
Desk Russie n°16 – L'actualité russe décryptée rien que pour vous
Par Desk Russie • Numéro #16 • Consulter en ligne
Chers abonnés, chères abonnées,
L’actualité internationale est extrêmement lourde. La Russie continue de menacer l’Ukraine et d’exprimer une hostilité accrue envers les pays occidentaux et l’OTAN, qui commencent à croire à l’éventualité d’une nouvelle guerre qui pourrait bouleverser l’ordre mondial. Dans ce numéro, nous vous proposons plusieurs réactions et analyses de cette situation venant d’auteurs de pays et d’horizons différents. Nous publions également deux analyses des récents événements tragiques au Kazakhstan. D’autres articles complètent cet ensemble riche et varié : la situation explosive dans les Balkans où la Russie joue un rôle actif ; l’exil massif des activistes de la société civile et des journalistes russes ; un entretien passionnant sur Varlam Chalamov ou encore l’histoire très spéciale de la construction de l’ambassade de Russie à Paris. Enfin, la rubrique Zakouski qui clôt ce numéro vous donne un excellent aperçu des événements culturels liés à la Russie ou à d’autres pays issus de l’ex-URSS. 
Nos soirées au théâtre du Nord-Ouest vont bon train. Le 17 février, à 18 h 45, nous y accueillerons l’historienne et romancière Luba Jurgenson — qui vient de publier un livre absolument remarquable sur l’un des grands écrivains russes du XXᵉ siècle, Varlam Chalamov — et l’historien du Goulag et du stalinisme Nicolas Werth. Ils nous parleront de Chalamov et du Goulag, ainsi que de la réécriture de l’histoire opérée par le régime de Poutine et du destin de Mémorial, désormais interdit en Russie. Nous vous proposons également de noter la date suivante : le 17 mars, à 20 h 30. À l’occasion de cette soirée, nous vous réservons une énorme surprise…
Enfin, nous vous proposons de vous abonner, si vous ne l’avez pas déjà fait, à notre chaîne YouTube, où vous pourrez visionner nos rencontres au théâtre du Nord-Ouest, mais pas seulement.
Bonne lecture !

Un missile balistique hypersonique Topol-M dans la rue Tverskaïa à Moscou pendant la répétition du défilé militaire sur la place Rouge. Photo : Wikipedia
Un missile balistique hypersonique Topol-M dans la rue Tverskaïa à Moscou pendant la répétition du défilé militaire sur la place Rouge. Photo : Wikipedia
POUTINE : LE FLIRT AVEC L’APOCALYPSE
Par Françoise Thom
Après avoir opposé une fin de non-recevoir à l’ultimatum russe du 17 décembre, les Occidentaux prennent lentement conscience que le risque de guerre avec la Russie est peut-être réel, qu’il ne s’agit pas seulement de l’Ukraine, et que Poutine, cet « extrémiste latent », pour reprendre la formule du politologue Gleb Pavlovski, ne se contente peut-être pas de bluffer. Tous les yeux sont tournés vers Moscou, guettant fiévreusement les indices qui pourraient fournir la clé du comportement russe. ••• Lire l’article en entier
Petits voyous russes // Domaine public
Petits voyous russes // Domaine public
COMMENT L'OCCIDENT DEVRAIT SE COMPORTER FACE À UN « VILAIN GARÇON » ?
Par Alexandre Podrabinek
Les relations russo-américaines ressemblent de plus en plus à une rivalité de lycée entre une brute stupide et un gentil garçon de bonne famille qui n'aime pas se battre. Le chef de la racaille locale se rend compte qu'il est incapable de plaire à ses camarades de classe et tente donc de les maintenir dans la peur en brandissant ses poings et en proférant des menaces. ••• Lire l’article en entier
Angela Merkel et Vladimir Poutine lors du sommet du G20 au Japon en 2019. Photo : kremlin.ru
Angela Merkel et Vladimir Poutine lors du sommet du G20 au Japon en 2019. Photo : kremlin.ru
ATTAQUE DE LA RUSSIE CONTRE L'ORDRE DE SÉCURITÉ EUROPÉEN : L'ALLEMAGNE DOIT AGIR
Desk Russie publie la lettre ouverte de 73 spécialistes allemands de l’Europe orientale et de la sécurité internationale, diffusée par Zeit Online le 14 janvier 2022. Des universitaires de renom s’adressent au gouvernement et aux partis politiques de leur pays. Mettant en évidence une politique russe destructrice et agressive, ce document important pourrait enfin inciter le gouvernement et les milieux d’affaires allemands à réévaluer la menace que le Kremlin représente pour l’ensemble du monde occidental. ••• Lire la tribune
Avant la signature des accords de Minsk, le 11 février 2015. Photo : kremlin.ru
Avant la signature des accords de Minsk, le 11 février 2015. Photo : kremlin.ru
GARE AUX SIRÈNES DE MINSK
Par Jaba Devdariani
Le Kremlin a obtenu l’attention qu’il recherchait : le monde occidental se demande s’il va lâcher une centaine de milliers de soldats russes supplémentaires sur l’Ukraine, ce qui entraînerait une conflagration militaire d’une ampleur sans précédent en Europe depuis la fin de la Seconde Guerre mondiale. Mais un dicton militaire russe traditionnel (dont on omettra l’obscénité) dit : « La guerre n'est rien, ce sont les manœuvres qui comptent. » L’objectif déclaré de la campagne actuelle de la Russie est d’affaiblir l’alliance militaire stratégique occidentale — et l’Ukraine n’est qu’un pion dans ce jeu. Jusqu’à présent, les capitales européennes semblent tomber dans le piège en pensant à désamorcer la crise tactiquement, plutôt qu’à assurer stratégiquement l’avenir de l’Europe libre. ••• Lire l’article en entier
Les « Loups de la nuit » participent au défilé à Banja Luka le 9 janvier 2022. Photo : Gojko Vaselinovitch, RFE/RL
Les « Loups de la nuit » participent au défilé à Banja Luka le 9 janvier 2022. Photo : Gojko Vaselinovitch, RFE/RL
CRISE EN BOSNIE-HERZÉGOVINE : POUTINE VA-T-IL CHERCHER UNE « REVANCHE » AUSSI DANS LES BALKANS ?
Par Jean-Sylvestre Mongrenier
La menace militaire russe qui pèse sur l’Ukraine et, par extension, sur la Mitteleuropa (l’Europe centrale et orientale, parfois appelée « médiane ») focalise l’attention des diplomates et stratèges sur l’isthme Baltique-mer Noire et le bassin Pontique. Encore ne faut-il pas oublier que ladite Mitteleuropa recouvre tout l’espace entre la Baltique, la mer Noire et l’Adriatique. Les Balkans (le Sud-Est européen) recoupent en partie cet espace. ••• Lire l’article en entier
Almaty, le 5 janvier 2022. // Chaîne Telegram de sputnikKZ, capture d’écran
Almaty, le 5 janvier 2022. // Chaîne Telegram de sputnikKZ, capture d’écran
COMMENT LE KAZAKHSTAN A ÉTÉ SECOUÉ PAR UN CONFLIT AU SEIN DE SON ÉLITE DIRIGEANTE
Par Dosym Satpayev
Malgré les déclarations officielles des autorités kazakhes selon lesquelles les manifestations qui ont eu lieu début janvier 2022 auraient déstabilisé le pays, plusieurs éléments indiquent que ce sont bien plutôt des règlements de comptes au sein de l’élite gouvernante qui ont été le principal déclencheur des remous au Kazakhstan. On peut désormais tenter d’en tirer quelques conclusions. ••• Lire l’article en entier
Moukhtar Abliazov. // Sa chaîne YouTube, capture d’écran
Moukhtar Abliazov. // Sa chaîne YouTube, capture d’écran
L’OPPOSANT KAZAKH MOUKHTAR ABLIAZOV : « LA SITUATION AU KAZAKHSTAN EST IDÉALE POUR POUTINE. C’EST LUI LE PATRON »
Propos recueillis par Galia Ackerman
Moukhtar Abliazov est un opposant politique kazakh de 58 ans, qui a traversé une série d’épreuves. Il a participé aux protestations de masse au Kazakhstan en 1986, a été entrepreneur, puis ministre de l’Énergie, de l’Industrie et du Commerce (1988-1999). Après sa démission motivée par l’impossibilité de mener des réformes, il cofonde en 2001 un parti politique d’opposition, le Choix démocratique du Kazakhstan. En 2002, il est condamné à 6 ans de prison pour « abus de pouvoir » et ses entreprises sont saisies. Libéré en 2003 à condition de ne plus faire de politique, il dirige une grande banque, BTA, laquelle est nationalisée en 2009, et Abliazov, accusé par le régime d’en avoir détourné des fonds. Il émigre en Europe, mais le Kazakhstan, de même que la Russie, exige son extradition. À la suite d’une notice rouge d’Interpol, la police l’arrête en France en 2013. Après une longue bataille judiciaire et un séjour de près de 3 ans dans des prisons françaises, le Conseil d’État annule le décret d’extradition. En 2020, il obtient l’asile politique en France. Dans cet entretien, il revient sur les récents événements au Kazakhstan. ••• Lire l’entretien
À l’aéroport Cheremetievo. // Chaîne YouTube de Roman Postoronny, capture d’écran
À l’aéroport Cheremetievo. // Chaîne YouTube de Roman Postoronny, capture d’écran
LES RUSSES FUIENT À NOUVEAU LA RUSSIE : CRAIGNANT LA PRISON, ILS CHOISISSENT LA LIBERTÉ
Par Zoïa Svetova
Cet article analyse les raisons qui poussent de nombreux opposants russes à choisir le chemin de l’exil. Il s’agit non seulement d’opposants actifs, mais de tous ceux qui désapprouvent la politique actuelle de l’État russe et se sentent en insécurité. Actuellement, près de 11 millions de Russes vivent à l’étranger. Avec ce nombre de ressortissants disséminés dans le monde entier, la Russie devient le troisième pays d’émigration, après l’Inde et le Mexique. ••• Lire l’article en entier
Zoïa Svetova décorée par l’ambassadeur Pierre Lévy. // Ambassade de France à Moscou
Zoïa Svetova décorée par l’ambassadeur Pierre Lévy. // Ambassade de France à Moscou
ZOÏA SVETOVA : « NOUS TENTONS DE CHANGER LA SITUATION. NOUS CHERCHONS À CHANGER LE MONDE »
La rédaction de Desk Russie félicite son auteure, Zoïa Svetova, journaliste, essayiste et défenseuse des droits de l’Homme dans la Russie de Poutine, qui vient d’être nommée chevalier de la Légion d’honneur. En plus de ses écrits, la courageuse Zoïa a toujours aidé les innocents broyés par le système judiciaire russe, comme une autre de nos auteures, Zara Mourtazalieva, qui a purgé huit ans et demi dans une colonie pénitentiaire, et tant d’autres. Nous reproduisons ici le discours que Zoïa a prononcé à l’ambassade de France à Moscou, le 18 janvier 2022. ••• Lire le discours
Luba Jurgenson. // Chaîne YouTube Banquetdelagrasse, capture d’écran
Luba Jurgenson. // Chaîne YouTube Banquetdelagrasse, capture d’écran
LUBA JURGENSON : « ON ASSISTE À UNE “RÉCUPÉRATION” DE CHALAMOV, ON FAIT DE LUI UN “PATRIOTE” RUSSE ET SOVIÉTIQUE QUE L’ON OPPOSE À SOLJENITSYNE LE “RENÉGAT” »
Propos recueillis par Galia Ackerman
Historienne et romancière, Luba Jurgenson, née à Moscou et arrivée en France à l’âge de 17 ans, semble hantée par Varlam Chalamov, écrivain majeur du XXᵉ siècle et témoin de sa face terrifiante, le Goulag. Dans son grand essai sur Chalamov qui vient de paraître, Le Semeur d’yeux, elle fournit aux lecteurs des clés pour la lecture d’une œuvre singulière et amère, inoubliable. ••• Lire l’entretien
Couverture du livre
Couverture du livre
La rédaction de Desk Russie est heureuse de proposer à ses lecteurs un extrait du remarquable livre de Luba Jurgenson, Le Semeur d’yeux. Sentiers de Varlam Chalamov (Verdier, 2022). Luba Jurgenson le présentera, avec Nicolas Werth, au théâtre du Nord-Ouest, le 17 février 2022, à 18 h 45. À cette occasion, nos invités parleront également des Souvenirs de la Kolyma de Chalamov, publiés simultanément chez le même éditeur. ••• Lire l’extrait
L’ambassade de Russie à Paris. Photo : Wikipedia
L’ambassade de Russie à Paris. Photo : Wikipedia
L’AMBASSADE DE RUSSIE À PARIS, HISTOIRE ET HISTOIRES
Par Vincent Laloy
Le monumental, le considérable, le démesuré bâtiment qu’on ne peut ne pas voir, boulevard Lannes (16ᵉ), autrement dit l’ambassade de Russie, ressemblerait presque à un blockhaus allemand de la dernière guerre, tant sa masse est écrasante et invite à emprunter le trottoir d’en face aux fins de mieux se protéger de sa présence impériale. ••• Lire l’article en entier
Livres
Stéphane Courtois, Marc Lazar, Histoire du Parti communiste français, 3ᵉ édition revue, augmentée et mise à jour, PUF, 2022.
Ce livre reconstitue plus d’un siècle de communisme en France, sans jamais perdre de vue la dimension internationale qui lui est consubstantielle. Fondé sur d’importants fonds d’archives et de documentation accessibles aussi bien à Moscou qu’en France, il présente une synthèse complète qui s’efforce de comprendre l’importance du PCF comme son effondrement spectaculaire et qui contribue à dissiper l’énigme communiste.
Sergueï Guindilis, Les Voisins, traduit du russe par Boris Czerny, préface de Benoît Vitkine, L’Espace d’un instant, 2022.
La pièce Les Voisins parle de la répression violente qui a suivi la réélection frauduleuse d’Alexandre Loukachenko. L’auteur y reproduit les témoignages d’hommes et de femmes emprisonnés, violentés ou contraints à l’exil par les forces de l’ordre biélorusses. Ils racontent ce qu’ils ont vécu et qui fait qu’ils ne seront plus jamais les mêmes qu’avant. En mai 2021, la première de la pièce au Teatr.doc de Moscou a été interrompue par la police.
Iouri Bouïda, Les Aventures d’un sous-locataire, traduit du russe par Véronique Patte, Gallimard, coll. « Du monde entier », 2021.
Rythmé par mille rebondissements et mené par une voix irrésistible pleine d’humour, ce roman picaresque se lit tout à la fois comme la déclaration d’un amour éternel et une réflexion sur ce qu’est la vie d’un écrivain. Mais il brosse également un formidable tableau de la Russie de la seconde moitié du XXᵉ siècle, dans sa violence et ses excès, qui résonne particulièrement aujourd’hui.
Céline Gailleurd et al., Sergueï Loznitsa. Un cinéma à l’épreuve du monde, Presses universitaires du Septentrion, 2022.
Mondialement reconnue, l’œuvre du réalisateur ukrainien Sergueï Loznitsa s’impose comme l’une des plus singulières et des plus novatrices du champ cinématographique contemporain. Cet ouvrage collectif en propose une première étude globale et approfondie articulant divers points de vue et approches (historique, esthétique, critique, analytique) à travers les textes des quinze contributeurs. L’ouvrage inclut également la transcription d’une masterclass et d’une rencontre avec le cinéaste.
Olga Medvedkova, Réveillon chez les Boulgakov, TriArtis, 2021.
Ce texte est un « récit véridique », une fiction où tout est vrai. Les mots sont exhumés des archives : leur diablerie dépasse même les inventions de l’auteur du Maître et Marguerite. Ce récit drôle, émouvant, effrayant, qui rappelle des faits que certains sont peut-être soucieux d’oublier aujourd’hui, parle du courage du vrai créateur, de l’intransigeance de la création et, plus largement, de la liberté de l’homme face à son temps et son destin.
Rencontres
Journées du livre russe et des littératures russophones et 15ᵉ prix Russophonie, les 12 et 13 février 2002, à la mairie du 5ᵉ arrondissement de Paris.
En écho à la publication du catalogue Les Frères Henkin. Photographes à Leningrad et à Berlin (Noir sur Blanc, 2019), une rencontre aura lieu au musée d’Art et d’Histoire du judaïsme, à Paris, le 1ᵉʳ février 2022, de 19 à 21 heures.
Cinéma
Archives du cinéma muet ukrainien
Il s’agit de la première ressource en ligne contenant une collection unique de films documentaires produits en Ukraine entre 1922 et 1930. Ces archives permettent d’accéder gratuitement aux multiples documents cinématographiques inclus dans le fonds d’archives nationales de l’Ukraine. La collection en ligne sera mise à jour chaque semaine avec de nouveaux documents filmés numérisés. Actuellement, 179 vidéos sont accessibles.
Conférence en ligne
« Parlons cinéma avec… » Serge Bozon, à propos de C’était le mois de mai de Marlen Khoutsiev (1925-2019).
Série
Sur Arte.tv, Serviteur du peuple, la série ukrainienne de 2015, avec Volodymyr Zelensky dans le rôle principal, celui d’un professeur d’histoire devenu président.
Théâtre
Le Nez de Nicolas Gogol, mise en scène de Ronan Rivière, du 5 janvier au 20 février 2022 au Lucernaire (53, rue Notre-Dame-des-Champs 75006 Paris). Du mardi au samedi à 19 h et le dimanche à 16 h. Relâche les lundis et exceptionnellement les 26 et 27 janvier, et 17 février 2022. 
« Une farce absurde teintée de mélancolie jouée par six comédiens enthousiastes et complices, qui expriment tout leur talent dans cette extraordinaire aventure. Et un musicien tout aussi talentueux, Olivier Mazal, qui interprète sur scène, à l’orgue et au clavecin, la musique de Léon Bailly, et ponctue, tantôt doucement, tantôt allègrement, les soubresauts du récit. […] Ronan Rivière, en entremêlant humour et fantastique, mélancolie et folie, a su habilement rendre toute la fantaisie de ce conte destiné autant aux enfants (à partir de 8 ans) qu’aux plus grands » (Laurence Pean, La Croix, 17 septembre 2020).
Avez-vous aimé ce numéro ?
Desk Russie

Toute l'info sur la Russie dans votre boîte e-mail, tous les vendredis.

Pour vous désabonner, cliquez ici.
Si on vous a fait suivre cette lettre d'information et que vous l'aimez, vous pouvez vous y abonner ici.
Propulsé par Revue
Assocation À l'Est de Brest-Litovsk • Tour Essor • 14 rue Scandicci • 93500 Pantin • France