Voir le profil

Desk Russie n°14 – L'actualité russe décryptée rien que pour vous

Desk Russie
Desk Russie n°14 – L'actualité russe décryptée rien que pour vous
Par Desk Russie • Numéro #14 • Consulter en ligne
Chères abonnées, chers abonnés,
Ce numéro est particulièrement riche et varié pour que vous ayez des lectures jusqu’au prochain, qui ne sortira que le deuxième vendredi de janvier 2022. Naturellement, nous allons publier quelques papiers et de brèves nouvelles directement sur le site Desk Russie | L’actualité russe décryptée rien que pour vous (desk-russie.eu), en fonction de l’actualité. Comme il s’agit du dernier numéro de la newsletter de Desk Russie en 2021, nous vous proposons de dresser le bilan de nos progrès, avant d’entrer dans la nouvelle année. 
Nous sommes plutôt fiers de nos réalisations. Le site est désormais bilingue, anglais-français, et il est lu (Google le confirme) dans 157 pays. Depuis septembre, nous organisons des rencontres-débats à un rythme mensuel, autour de nos auteurs, au théâtre du Nord-Ouest, notre partenaire à Paris. La prochaine rencontre aura lieu le 16 décembre, à 20 h 30, et nous y discuterons, avec Nicolas Tenzer et Jean-Sylvestre Mongrenier, de la notion et de la réalité des guerres hybrides, une grande spécialité du régime de Poutine. Voici le lien pour vous inscrire. Enfin, nous avons créé une chaîne sur YouTube où vous trouverez les enregistrements de nos interventions, mais pas seulement : Desk Russie - YouTube
Nous sommes également fiers du cercle de nos auteurs. Aujourd’hui, ils sont 37, ils sont français, russes, ukrainiens, allemands, britanniques, américains. Et, pour le présent numéro, nous saluons tout particulièrement Loutfié Zoudieva, une Tatare de Crimée qui écrit pour nous depuis la Crimée annexée. 
Enfin, nous nous réjouissons d’avoir créé une rédaction dynamique et sérieuse, qui travaille avec dévouement pour enrichir vos connaissances et votre compréhension de l’actualité.
Merci de votre fidélité. Bonne année 2022 ! 
Desk Russie

Marion Maréchal et Maria Katasonova en 2017 // Compte Instagram de Katasonova
Marion Maréchal et Maria Katasonova en 2017 // Compte Instagram de Katasonova
MARINE LE PEN, « LA BONNE AMIE DES ENNEMIS DE LA FRANCE »
Par Vincent Laloy
Le titre est emprunté à Bernard-Henri Lévy, qui nous semble avoir bien saisi les positions de la dirigeante du Rassemblement national en matière de politique étrangère, précisant que « Mme Le Pen ne perd jamais une occasion de préférer à la France les ennemis de la France ». Lire l’article en entier ➔
Le débat entre Kasparov et Khodorkovski // Chaîne YouTube du Forum, capture d'écran
Le débat entre Kasparov et Khodorkovski // Chaîne YouTube du Forum, capture d'écran
LE XIᵉ FORUM DE LA RUSSIE LIBRE, À VILNIUS
Par Cécile Vaissié
Le Forum de la Russie libre, organisé par Garry Kasparov et ses équipes, s’est tenu à Vilnius (Lituanie) pour la onzième fois, les 2 et 3 décembre 2021, soit, à quelques jours près, trente ans après la fin de l’URSS et dix ans après le début des manifestations qui, juste avant le retour de Poutine à la présidence, ont marqué un tournant net dans les relations entre le pouvoir et l’opposition russes. Aujourd’hui, une grande partie de celle-ci est emprisonnée en Russie ou vit en exil. Lire l’article en entier ➔
Photo : page Facebook de Vytautas Landsbergis
Photo : page Facebook de Vytautas Landsbergis
VYTAUTAS LANDSBERGIS : « POUR MOI, LA SOUVERAINETÉ DE L’EUROPE, C’EST L’INDÉPENDANCE VIS-À-VIS DE LA RUSSIE DE POUTINE »
Propos recueillis par Galia Ackerman
Vytautas Landsbergis, musicologue et artiste d'avant-garde, est une personnalité historique lituanienne. En 1988, pendant la perestroïka, il fut l’un des fondateurs d’une organisation politique, Sajudis (« Unité »), qui a mené le combat pour l'indépendance de la Lituanie. C’est lui qui est devenu de facto le premier président de la Lituanie indépendante, en 1990-1992, donnant ainsi l’exemple à d’autres Républiques soviétiques. Alors que le monde entier se souvient du 30ᵉ anniversaire de l’éclatement de l’URSS, survenu officiellement le 26 décembre 1991, nous avons réalisé un entretien avec Landsbergis qui porte à la fois sur ce passé et sur l’actualité brûlante. Lire l'entretien ➔
En juillet 2019, une centaine de Tatars de Crimée sont venus protester à Moscou en tee-shirt avec des portraits des prisonniers politiques. 42 personnes ont été arrêtées. // Crimean Solidarity
En juillet 2019, une centaine de Tatars de Crimée sont venus protester à Moscou en tee-shirt avec des portraits des prisonniers politiques. 42 personnes ont été arrêtées. // Crimean Solidarity
LES TATARS DE CRIMÉE FACE À LA RÉPRESSION
Par Loutfié Zoudieva
Depuis l’annexion par la force de la Crimée en 2014, malgré les résolutions de l’ONU et les déclarations d’autres organisations internationales, la situation des Tatars de la péninsule ne cesse de se dégrader. Pendant que beaucoup lèvent les bras au ciel, c’est la solidarité humaine entre les citoyens de différents pays qui reste le plus grand espoir et la meilleure forme de protestation contre la guerre et l’agression. Lire l’article en entier ➔
Lilia Tchanycheva avec Alexeï  Navalny en 2018 // navalny.com
Lilia Tchanycheva avec Alexeï Navalny en 2018 // navalny.com
NAVALNY, JOURNAL DE PRISON (SUITE)
Alexeï Navalny continue, à travers quelques anecdotes savoureuses, à relater des épisodes de sa vie carcérale, dont il sait rendre la monotonie haute en couleur par sa verve inépuisable. Il exprime surtout son admiration et sa reconnaissance envers Lilia Tchanycheva, cette militante de 39 ans arrêtée en novembre et emprisonnée depuis pour « extrémisme », sept mois après avoir cessé de coordonner la FBK (Fondation de lutte contre la corruption) d’Oufa, en Bachkirie. Lire le journal ➔
Le mémorial à Kemerovo en hommage aux mineurs morts. Créé par Ernst Neïzvestny // redhill-kemerovo.ru
Le mémorial à Kemerovo en hommage aux mineurs morts. Créé par Ernst Neïzvestny // redhill-kemerovo.ru
LE SORT DES MINEURS RUSSES : LA PEUR DE LA VIE EST PLUS FORTE QUE LA PEUR DE LA MORT
Par Alexander Podrabinek
Dans la nuit du 25 novembre, une explosion s'est produite dans la mine de charbon de Listviajnaïa, dans le Kouzbass, au sud de la Sibérie occidentale. Pas moins de 51 personnes sont mortes et 96 ont été blessées. La cause de la catastrophe est une explosion de méthane, un gaz qui est inévitablement rejeté au cours de l’exploitation du charbon. Quels enseignements peut-on en tirer ? Lire l’article en entier ➔
Liïa Akhedjakova dans « Le Premier Pain » // sovremennik.ru
Liïa Akhedjakova dans « Le Premier Pain » // sovremennik.ru
LES RÉALITÉS DU CINÉMA ET DU THÉÂTRE RUSSES : LISTES NOIRES, DÉNONCIATIONS ET CENSURE
Par Zoïa Svetova
En septembre 2021, l'actrice russe de théâtre et de cinéma Liïa Akhedjakova, 83 ans, toujours très populaire, a été interrogée par les enquêteurs du Comité d’enquête russe. Ils sont venus au théâtre Sovremennik, à Moscou, où travaille l'actrice. Akhedjakova et le théâtre ont été dénoncés par les membres de l’organisation patriotique Officiers de la Russie. Ces derniers accusaient l’actrice d’avoir prononcé des gros mots dans le spectacle Le Premier Pain, insultant prétendument la mémoire des vétérans de la guerre. Ils se disaient également scandalisés que la pièce évoque l’amour entre homosexuels. Lire l’article en entier ➔
« La vaccination, l'insertion de micro-puces, le nombre de la bête ». Image tirée d'une chaîne YouTube complotiste
« La vaccination, l'insertion de micro-puces, le nombre de la bête ». Image tirée d'une chaîne YouTube complotiste
LE BOOMERANG DE L’OBSCURANTISME : LE CAS DU COVID
Par Françoise Thom
La crise du Covid a montré le prix que la population russe doit payer pour la politique menée par le Kremlin depuis des années, consistant à favoriser les passions au détriment de la raison, l’obscurantisme au détriment de l’expertise, la répression au détriment du libre débat d’idées. Mais des indices convergents laissent prévoir que cette politique pourrait avoir des retombées sur ses instigateurs mêmes et compromettre nombre d’entreprises qui leur tiennent à cœur. Lire l’article en entier ➔
Image : frontiersin.org
Image : frontiersin.org
INFLUENCE MALIGNE ET CONTRE-INFLUENCE : RÉPONDRE À UNE MENACE ASYMÉTRIQUE
Par Nicolas Tenzer
La stratégie d’influence du Kremlin, comme d’ailleurs de tout État dictatorial et criminel, doit être étudiée de manière rigoureuse et le plus exhaustivement possible. C’est seulement à partir de cette connaissance étendue et systématique qu’il sera possible de prendre les mesures nécessaires avec méthode. Cet article montre aussi que la contre-influence, classique pour affronter les actions d’influence d’autres démocraties, ne marche pas avec de tels régimes. Dès lors, la seule manière de contrer leur influence est de l’empêcher de s’exercer et de la couper à la racine. Ce papier entend proposer un modèle heuristique simple, sur la base duquel les services compétents pourraient et devraient agir. Lire l’article en entier ➔
Les présidents ukrainien et turc, Volodymyr Zelensky et Recep Tayyip Erdoğan, en avril 2021 // president.gov.ua
Les présidents ukrainien et turc, Volodymyr Zelensky et Recep Tayyip Erdoğan, en avril 2021 // president.gov.ua
LA TURQUIE ET L’UKRAINE : TENANTS ET ABOUTISSANTS DE LEUR PARTENARIAT DE DÉFENSE
Par Jean-Sylvestre Mongrenier
Réunis à Riga (Lettonie), le 1ᵉʳ décembre, les représentants des pays membres de l’OTAN ont réaffirmé leur soutien à l’Ukraine. De fait, les tensions montent aux frontières russo-ukrainiennes, l’accroissement des moyens militaires russes laissant redouter un nouveau coup tactique sur une portion du territoire ukrainien, voire une offensive aux objectifs plus larges. Lire l’article en entier ➔
Manifestation en soutien à Polisario à Madrid en août 2021 // electo_mania
Manifestation en soutien à Polisario à Madrid en août 2021 // electo_mania
LA RUSSIE AU SAHEL ET AU MALI
Par Zénon Bekdouche
Avec les soupçons d’intervention du groupe Wagner au Mali depuis le mois d’août, la Russie se positionne comme un acteur présent de l’ouest de l’Afrique jusqu’à la mer Rouge. Ne pouvant compter que sur des moyens limités, elle doit se reposer sur des alliés, parmi lesquels figure en premier lieu l’Algérie, qui lui ouvrent les canaux et les moyens nécessaires à ses ambitions. Avec le regain de tensions au Sahara occidental, dont la mort de trois citoyens algériens lors d’un bombardement marocain constitue un point d’orgue, il paraît difficile de définir clairement la position russe dans cette région. Pour le moment, Moscou s’évertue à afficher un équilibre régional, tout en se rapprochant de l’Algérie. Lire l’article en entier ➔
Image : lesbelleslettresblog.com
Image : lesbelleslettresblog.com
SE SOUVENIR DE SANDORMOKH !
Par Clarisse Herrenschmidt
Irina Flige, Sandormokh. Le livre noir d’un lieu de mémoire, traduit du russe par Nicolas Werth, Paris, Les Belles Lettres, 2021.
Sandormokh est devenu un lieu symbolique du travail de Mémorial. Les membres de cette organisation ont découvert, en Carélie, un site d’inhumation de milliers de victimes des purges staliniennes, y compris la fine fleur de l’intelligentsia créatrice ukrainienne, et ont pu en identifier une grande partie. Un travail remarquable qui empêche la réécriture de l’histoire entreprise par le régime Poutine. Lire l’article en entier ➔
Image : Éditions Noir sur Blanc
Image : Éditions Noir sur Blanc
VIVRE À NEW YORK, DANS LE DONBASS
Par Iryna Dmytrychyn
Niels Ackermann, Sébastien Gobert, New York, Ukraine. Guide d’une ville inattendue, Lausanne, Éditions Noir sur Blanc, 2021.
Un photographe suisse et un journaliste français explorent ensemble une bourgade du Donbass côté ukrainien, en montrant la réalité de la guerre et le désir de changement chez ses habitants. Un livre surprenant ! Lire l’article en entier ➔
Alexandra Goujon, L’Ukraine de l’indépendance à la guerre, Paris, Éditions du Cavalier bleu, coll. « Idées reçues », 2021.
Depuis de nombreuses années, la politiste Alexandra Goujon se consacre à l’étude de l’Ukraine. Ce livre est le fruit de ses recherches. Elle y dresse un portrait précis et documenté de l’Ukraine, terre de contrastes.
L'Ukraine : de l'indépendance à la guerre - Le Cavalier Bleu
Karine Clément, Contestations sociales à bas bruit en Russie. Critiques sociales ordinaires et nationalismes, Vulaines-Sur-Seine, Éditions du Croquant, 2021. 
Fruit d’un solide travail d’enquête dans plusieurs régions, cet ouvrage apporte un éclairage original sur une Russie que l’on n’a pas l’habitude de voir sous cet angle. La démonstration convie les lecteurs à un voyage au plus profond de la Russie, donnant la parole à des personnes évoluant généralement loin des projecteurs, comme des retraités, ouvriers ou petits entrepreneurs. L’auteure montre qu’un certain type de nationalisme « par en bas » peut très bien nourrir un esprit critique envers les dominants et le partage inégal des richesses.
Contestation sociale à bas bruit en Russie
Un article synthétique très utile du philosophe et journaliste ukrainien Volodymyr Yermolenko (en anglais). Ce site est à suivre ! 
Famine And Memory: 10 Things To Know About Holodomor
Un article très complet et lucide de notre auteure Cécile Vaissié
Trente ans après la fin de l’URSS, quelle mémoire de cette période en Russie et en Ukraine ?
Alexeï Ivanov, Le Dernier Afghan, traduit du russe par Raphaëlle Pache, Paris, Rivages Noir, 2021.
Par amour, un soldat russe démobilisé dérobe le contenu d’un fourgon blindé : ainsi s’achève la longue histoire de la puissante Union des vétérans de l’Afghanistan. Un polar politique. 
Le Dernier Afghan | Rivages
Le dernier film de Kirill Serebrennikov, La Fièvre de Petrov, ovationné au Festival de Cannes, est sorti en salle le 1ᵉʳ décembre. 
Ce film est tiré du roman Les Petrov, la grippe, etc., de l’écrivain Alexeï Salnikov, lauréat du National Bestseller Award et du prix littéraire russe Nos (« Le Nez ») en 2019. La fièvre y est à la fois le symptôme de la décrépitude sociale et de l’impulsion créative. Comme le suggère la très belle affiche du film, le fin mot de l’histoire est à chercher dans un esprit agencé comme des poupées russes : plusieurs niveaux de « réalité », autant de niveaux de lecture. Rappelons que Kirill Serebrennikov ne peut plus quitter la Russie, en raison d’une condamnation à une peine de prison avec sursis.
La Fièvre de Petrov - film 2021
Toujours disponible sur Arte, l’excellent documentaire de Madeleine Leroyer et Tim Toidze, 1996, hold-up à Moscou, sur la réélection de Boris Eltsine en 1996. Rappelons que Boris Eltsine, crédité d’à peine quelques pour cent d’intentions de vote au début de la campagne électorale, recueillait à l’issue du second tour de l’élection 53,8 % des suffrages, contre 40,3 % à Guennadi Ziouganov, candidat du parti communiste, majoritaire à la Douma depuis 1995. Le film raconte comment cela est devenu possible. Saisissant !
1996, hold-up à Moscou - Regarder le documentaire complet | ARTE
Exposition « Merci la France. Les Polonais », au 133, rue de l'Université 75007 Paris, du 6 au 17 décembre 2021 (organisateur : Éditions Spotkania)
Le 13 décembre 1981, la loi martiale est proclamée en Pologne par le gouvernement communiste. Des dizaines de milliers de personnes sont arrêtées et envoyées dans des camps d’internement. Les communistes tentent de rétablir brutalement leur autorité par un coup de force face à Solidarność, le mouvement syndical libre qui venait de naître. Aussitôt, la France et son peuple se mobilisent massivement de façon spontanée pour aider la Pologne. Entre 1981 et 1982, dans la majorité des grandes villes et dans les villages de France se créent spontanément et très rapidement des comités de soutien à Solidarność. Ces communautés vont fournir à la Pologne et à Solidarność une aide matérielle et logistique essentielle qui va durer jusqu’à la fin des années 1980.
Exposition "Merci la France. Les Polonais" - La Pologne en France - Portal Gov.pl
Saluons l’excellente initiative de l’Association Montpellier-Russie, qui crée un nouveau festival de cinéma russe. Cette première édition mettra à l’honneur une dizaine de films russes contemporains, des documentaires et des conférences. À Montpellier (centre Rabelais, cinémas Nestor Burma, Utopia, Diagonal) jusqu’au 12 décembre inclus, et en bonus le concert du groupe Odessa le 17.
Le nouveau film de Sergueï Loznitsa, Mr. Landsbergis, primé par le festival international du film documentaire d'Amsterdam (IDFA), n’est pas encore sorti en France, mais il est déjà annoncé sur Allociné. Voici ce qu’écrit le magazine en ligne Variety :
« Quelle que soit l'étendue des connaissances que vous pensez avoir de l'histoire moderne de la Lituanie, il est presque certain que vous repartirez plus instruit après avoir digéré les 248 minutes de Mr. Landsbergis, une étude documentaire exhaustive mais captivante de la lutte pour l'indépendance de la République balte entre 1988 et 1991. Le fait que le film soit à la fois très documenté et riche en archives n'est pas surprenant, puisque le réalisateur n’est autre que Sergueï Loznitsa, un cinéaste ukrainien vif, érudit et incroyablement prolifique, dont le don pour créer de l'art à partir de documents d'archives bruts a déjà été prouvé à plusieurs reprises — et tout récemment dans la dernière sélection cannoise, avec Babi Yar. Contexte. On s'attendait peut-être moins à ce qu'un enregistrement de quatre heures de négociations et d'affrontements politiques denses, entrelacés d'une longue interview de cette personnalité influente, passe si vite. »
À voir dès que possible !
‘Mr. Landsbergis’ Review: Sergei Loznitsa’s Immersive Dive Into Lithuania’s Battle for Independence
Avez-vous aimé ce numéro ?
Desk Russie

Toute l'info sur la Russie dans votre boîte e-mail, tous les vendredis.

Pour vous désabonner, cliquez ici.
Si on vous a fait suivre cette lettre d'information et que vous l'aimez, vous pouvez vous y abonner ici.
Propulsé par Revue
Assocation À l'Est de Brest-Litovsk • Tour Essor • 14 rue Scandicci • 93500 Pantin • France