Voir le profil

Desk Russie n°13 – L'actualité russe décryptée rien que pour vous

Desk Russie
Desk Russie n°13 – L'actualité russe décryptée rien que pour vous
Par Desk Russie • Numéro #13 • Consulter en ligne
Chères abonnées, chers abonnés,
Dans cette actualité dense, nous avons sélectionné pour vous quelques grands thèmes, comme la menace de fermeture de Mémorial, qui montre à quel point le régime poutinien, fondé sur un amas de mensonges, a peur de la vérité historique ; mais aussi les tensions à la frontière polono-bélarusse et la concentration de troupes russes le long d’une partie considérable de la frontière ukrainienne, qui risquent de déboucher sur des crises majeures. Nous sommes fiers de publier les bonnes feuilles du témoignage effroyable de l’écrivain et blogueur ukrainien Stanislav Asseyev, qui a passé près de trois ans dans une geôle secrète de Donetsk, contrôlée par le FSB. L’entretien avec l’entrepreneur ukrainien Malkho Bisoultanov, victime de tortures dans les prisons russes, complète le sujet : les matons russes et les tortionnaires séparatistes de Donetsk sont allés à la même « école ». Nous commémorons le 15e anniversaire de l’assassinat d’Alexandre Litvinenko et rendons hommage à une grande figure intellectuelle russe, Marietta Tchoudakova. Enfin, nous vous conseillons d’aller jusqu’au bout de la newsletter pour prendre connaissance des actualités culturelles répertoriées sous la rubrique « Zakouski ». 
Nous avons déjà écrit sur Catherine Belton, auteure du remarquable Putin’s People, poursuivie en justice par des oligarques à la solde de Vladimir Poutine. Elle vient de perdre le premier round d’une âpre bataille judiciaire contre le milliardaire russe Roman Abramovitch. Nous nous réjouissons d’autant plus qu’elle ait été récompensée par le Magnitsky Award for Outstanding Investigative Journalist de 2021, et la félicitons pour son travail et son courage. 
Last but not least, nous vous convions à la soirée consacrée à l'ONG Mémorial, « Préserver la mémoire des répressions soviétiques, défendre les droits humains en Russie », le 8 décembre, de 17 h 30 à 20 h 30, à l'auditorium de la Ville de Paris. Ici, le programme de la soirée.
Bonne lecture à toutes et à tous !

Manifestation à Paris en soutien à Mémorial. Photo : Sacha Koulaeva
Manifestation à Paris en soutien à Mémorial. Photo : Sacha Koulaeva
« LIQUIDER » MÉMORIAL ET LA MÉMOIRE DES RÉPRESSIONS SOVIÉTIQUES ?
Par Cécile Vaissié
Le 11 novembre 2021, Mémorial a appris que le parquet général demandait à la Cour suprême de Russie la « liquidation » – le même terme que pour la « liquidation » des koulaks… – d’une partie de l’association, Mémorial International, sous prétexte que celle-ci n’apposerait pas la mention « agent de l’étranger » sur tous ses supports, comme une loi récente l’y oblige. Ce qui pourrait sembler être une énième attaque contre une ONG indépendante marque, en fait, un tournant abrupt. ••• Lire l’article en entier.
Photo : Nasha gazeta
Photo : Nasha gazeta
DE L’IMPORTANCE DES ARCHIVES DE MÉMORIAL
Par Desk Russie
Le 23 novembre, le prix Jan Michalski de littérature 2021 a été décerné à Mémorial International, ainsi qu’à quatre auteurs, Alena Kozlova, Nikolaï Mikhaïlov, Irina Ostrovskaïa et Irina Chtcherbakova, pour l’ouvrage collectif OST: Letters, Memoirs and Stories from Ostarbeiter in Nazi Germany, publié en russe en 2016 et traduit en anglais (Granta, 2021). ••• Lire l’article en entier.
Peter Stano // ec.europa.eu
Peter Stano // ec.europa.eu
PETER STANO, PORTE-PAROLE DE LA COMMISSION EUROPÉENNE : « NOUS ALLONS DONNER UN TOUR DE VIS AU RÉGIME DE LOUKACHENKO »
Propos recueillis par Natalia Kanevsky
L'Union européenne a décidé de durcir les sanctions contre le Bélarus à la lumière de la crise survenue à la frontière polono-bélarusse. Le 15 novembre, le haut représentant de l'UE Josep Borrell a déclaré, à l'issue d'une réunion des ministres des Affaires étrangères des États membres, que le cinquième paquet de sanctions viserait les compagnies aériennes, les agences de voyages et les individus impliqués dans le transfert illégal de migrants vers le Bélarus. Peter Stano, porte-parole principal de la Commission européenne pour les affaires étrangères et la politique de sécurité, répond aux questions de Desk Russie. ••• Lire l’entretien.
Loukachenko et Poutine à Sotchi en mai 2021 // kremlin.ru
Loukachenko et Poutine à Sotchi en mai 2021 // kremlin.ru
BÉLARUS, UKRAINE : ATTAQUES HYBRIDES CONTRE L’EUROPE
Par Françoise Thom
C’est en mai 2021, alors que Vladimir Poutine commence à mettre en œuvre sa stratégie d’étranglement gazier de l’Europe, qu’au Bélarus Alexandre Loukachenko lance une autre bombe à retardement. Le 26 mai, il annonce que Minsk ne retiendra plus les migrants tentant de se rendre sur le territoire de l’Union européenne via le Bélarus : « Nous arrêtions la drogue et les migrants — maintenant c’est à vous de les déguster et de les attraper vous-mêmes. » Le 2 juin, il ajoute : « J'ai dit honnêtement que nous ne garderons plus ceux dont vous avez pourri la vie en Afghanistan, en Iran, en Irak. Nous n’avons ni l’argent ni l’énergie pour cela à cause de vos sanctions. » ••• Lire l’article en entier.
Andreï Zoubov // Sa page Facebook
Andreï Zoubov // Sa page Facebook
Y AURA-T-IL UNE NOUVELLE GUERRE ?
Par Andreï Zoubov
Au sein de la communauté internationale, on évoque de plus en plus la possibilité d’une nouvelle attaque venant de Russie et du Bélarus contre l'Ukraine. À ce jour, au moins 92 000 soldats russes sont massés aux frontières ukrainiennes. On parle même de janvier ou de début février, lorsque les marais de Polésie seront couverts de glace. C'est la route la plus courte vers Kyïv depuis le nord. ••• Lire l’article en entier.
Militaires ukrainiens. Photo : ministère de la Défense
Militaires ukrainiens. Photo : ministère de la Défense
GUERRES HYBRIDES : L’UKRAINE, AVANT-POSTE DE L’EUROPE
Par Jean-Sylvestre Mongrenier
La situation actuelle aux frontières de la Pologne et de la Lettonie, voisine du Bélarus de Loukachenko, souligne l’actualité des guerres et menaces dites « hybrides ». Pour sa part, l’Ukraine est de longue date exposée aux coups et manœuvres du Kremlin, le « parrain » du despote qui sévit au Bélarus. En vérité, la Russie mène une guerre froide conduite dans différents champs, dont celui de l’économie et de la finance. Aujourd’hui, la pression militaire russe s’accroît sur l’Ukraine. Aux Occidentaux de rompre avec l’illusion d’une « multipolarité heureuse » et de soutenir vigoureusement ce pays, avant-poste de l’Europe. ••• Lire l’article en entier.
Photo : @like_the_grand_canyon
Photo : @like_the_grand_canyon
SEMER LE CHAOS
Par Sergueï Medvedev
Le président russe est connu pour son habitude professionnelle de déguiser la vérité, mais il est parfois d'une franchise surprenante. Le 18 novembre, lors d'une réunion élargie du collège du ministère des Affaires étrangères, il a déclaré que les actions de la Russie suscitaient « une certaine tension » en Occident et que l’objectif de la politique russe était de « le maintenir dans cet état aussi longtemps que possible ». ••• Lire l’article en entier.
Stanislav Asseyev avec Ann Linde, ministre suédoise des Affaires étrangères et présidente de l'OSCE // La page Facebook de Stanislav Asseyev
Stanislav Asseyev avec Ann Linde, ministre suédoise des Affaires étrangères et présidente de l'OSCE // La page Facebook de Stanislav Asseyev
DONBASS : UN JOURNALISTE EN CAMP RACONTE
Tel est le titre du témoignage de Stanislav Asseyev, journaliste et blogueur ukrainien, qui a vécu un enfer dans une prison secrète de Donetsk. Le livre sortira aux Éditions Atlande le 9 décembre 2021. Nous publions ici la préface signée par Galia Ackerman et le début du récit haletant d’Asseyev, qui plonge le lecteur au cœur du mal tout en lui donnant un espoir : même les pires épreuves peuvent être surmontées. Asseyev viendra prochainement à Paris pour la promotion de son livre. ••• Lire les bonnes feuilles.
Malkho Bisoultanov. Photo : Mémorial
Malkho Bisoultanov. Photo : Mémorial
MALKHO BISOULTANOV, SUR LA TORTURE EN PRISON : « C’EST COMME UN HACHOIR À VIANDE ÉLECTRIQUE — ON T’Y INTRODUIT ET TU EN SORS EN VIANDE HACHÉE »
Propos recueillis par Zara Mourtazalieva
Né en 1971, Malkho Bisoultanov est un entrepreneur ukrainien, père de quatre enfants. En novembre 2011, il a été attiré à Moscou par des agents du ministère de l’Intérieur russe qui voulaient le forcer à fournir un faux témoignage. Devant son refus, il a été accusé de trafic de drogue et condamné à huit ans et demi de prison, malgré les protestations de plusieurs ONG russes, dont Mémorial. Malkho a été torturé en 2015 dans la tristement célèbre colonie pénitentiaire IK-7 d’Omsk, d’où il a réussi à envoyer une plainte à l’ONG Rous sidiachtchaïa (Russie emprisonnée), qui l’a rendue publique, provoquant un scandale. Actuellement, après avoir purgé intégralement sa peine, il a réussi à retourner en Ukraine. Il souffre de séquelles de mauvais traitements, mais essaie de reprendre ses activités. Notre auteure Zara Mourtazalieva, qui a recueilli cet entretien, a elle-même connu un sort similaire : elle aussi a été condamnée, début 2005, à huit ans et demi de camp dans une affaire entièrement orchestrée. Elle a purgé intégralement sa peine et vit actuellement en France où elle a obtenu le statut de réfugiée politique. ••• Lire l’entretien.
Photo : David Kislik
Photo : David Kislik
MARIETTA TCHOUDAKOVA, IDÉALISTE DE LA PLUS HAUTE VOLÉE
Par Desk Russie
Marietta Tchoudakova était une femme légendaire — critique littéraire, historienne de la littérature, écrivaine, mémorialiste, personnalité publique. À 85 ans, elle a été fauchée par le Covid. Nous partageons le deuil de nos amis russes et souhaitons que la terre lui soit légère. Espérons que certaines de ses œuvres seront traduites en français. Parmi de nombreuses nécrologies, nous avons choisi celle d’Irina Sourat, publiée dans Novaïa Gazeta. ••• Lire l’article en entier.
Adrian Dwyer dans l'opéra « The Life & Death of Alexander Litvinenko » // Photo : Marc Brenner, Grange Park Opera
Adrian Dwyer dans l'opéra « The Life & Death of Alexander Litvinenko » // Photo : Marc Brenner, Grange Park Opera
ALEXANDRE LITVINENKO, VICTIME D’UN EMPOISONNEMENT D’ÉTAT
Par Galia Ackerman
Il y a quinze ans, le 23 novembre 2006, Alexandre Litvinenko, ancien agent du KGB-FSB réfugié à Londres, mourait dans d’atroces souffrances. Après son installation en Grande-Bretagne, lui qui connaissait bien les arcanes des services secrets russes avait travaillé pour le MI6 tout en étant un critique public impitoyable du régime poutinien. ••• Lire l’article en entier.
La première d’un chef-d’œuvre perdu de Dziga Vertov a eu lieu à Amsterdam
Cette première mondiale a eu lieu dans le cadre du Festival international du film documentaire d’Amsterdam, le plus grand rendez-vous planétaire pour les amateurs et professionnels du cinéma documentaire.
En 1921, Vertov a terminé le montage de L'Histoire de la guerre civile (94 min) qui raconte les années de lutte des bolcheviks pour vaincre l'opposition intérieure à la révolution. Il a filmé des combats de rue, a assisté à des procès militaires et s’est couché dans des tranchées. Partout où il est allé, il a constaté la dévastation, les infrastructures endommagées et les corps massés dans les rues. Il s'agit d'un témoignage sans fard d'un pays en plein chaos, marqué par des alliances instables et une violence brutale. L'Histoire de la guerre civile n'avait jusqu’alors été projetée qu'une seule fois, en 1921, le film ayant ensuite été interdit par le pouvoir bolchevique pour des raisons idéologiques.
La projection de cette version restaurée qui raconte la guerre entre les bolcheviks et l’armée contre-révolutionnaire blanche a fait événement. Cent ans après sa première et unique projection, elle était présentée par l'historien du cinéma et directeur de la restauration Nikolaï Izvolov, qui a utilisé des documents historiques pour reconstituer le film muet original à partir de matériel d’archives et a commandé une nouvelle bande-son.
Ressusciter tous les morts, dont Jésus, et conquérir l’espace
Vient de paraître aux Éditions des Syrtes la traduction de Philosophie de l’œuvre commune et de la Correspondance de Nikolaï Fiodorov, penseur russe de la fin du XIXᵉ siècle, culte en Russie, quoique méconnu du grand public occidental. Quel était le projet de Fiodorov, qui a passionné Tolstoï et Dostoïevski ? Utiliser les sciences, non pour fabriquer des armes mais pour trouver un moyen de ressusciter nos ancêtres. Aujourd'hui, Fiodorov est considéré comme le précurseur d'un mouvement philosophique ou paraphilosophique propre à la Russie : le cosmisme. C'est en effet à partir de son projet d’« œuvre commune » que furent théorisés pour la première fois les principes du cosmisme russe, qui prit une tournure plus scientifique dès le début du XXᵉ siècle, avec des savants tels que Constantin Tsiolkovski, le père de l'astronautique, ou Vladimir Vernadski, qui forgea la notion de biosphère.
Teffi, une écrivaine tirée de l’oubli par France Culture
Nadejda Aleksandrovna Lokhvitskaïa, dite Teffi, est née en 1872 à Saint-Pétersbourg et morte à Paris en 1952. Journaliste, écrivaine humoristique, elle était l'auteure la plus lue et la plus commentée parmi les Russes en exil à Paris. Son regard lucide et drôle nous apprend beaucoup sur la Russie et les Russes, mais aussi sur la France. Cette série de 2018 en 28 épisodes, à écouter en podcast, mérite l’écoute !
Teffi, dans les filets de la vie - Ép. 12/28
Un excellent aperçu du cinéma russe contemporain à lire sur le site Kinoglaz
KINOGLAZ : Interview Joël Chapron
Avez-vous aimé ce numéro ?
Desk Russie

Toute l'info sur la Russie dans votre boîte e-mail, tous les vendredis.

Pour vous désabonner, cliquez ici.
Si on vous a fait suivre cette lettre d'information et que vous l'aimez, vous pouvez vous y abonner ici.
Propulsé par Revue
Assocation À l'Est de Brest-Litovsk • Tour Essor • 14 rue Scandicci • 93500 Pantin • France