Voir le profil

Curioos #7

Revue
 
Temps de lecture : 1 minute 30 secs. (et plus si affinités...) En 1994, le Parlement de Bretagne avai
 

Curioos

19 avril · Numéro #7 · Consulter en ligne
Partage de curiosité(s) par Caroline Abolivier. Because not all mind expanding substances are illegal.

Temps de lecture : 1 minute 30 secs. (et plus si affinités…)
En 1994, le Parlement de Bretagne avait succombé aux flammes une nuit de février. Mon petit coeur de Bretonne presque rennaise s'en souvient encore. Il y a 10 jours, je racontais l'événement à mes enfants, qui m'ont demandé “Tu étais triste ?”. J'ai essayé de leur expliquer pourquoi et comment, oui, en un sens, j'avais été triste, mais qu'en même temps, l'Histoire est faite de nuits comme celle-là.
Bonne lecture.

Curioosities de la semaine ...
Une controverse : vous avez deviné ? La flèche de Notre-Dame de Paris, bien sûr, mais juste pour partager avec vous cette approche : “La flèche détruite lundi était le résultat d'un concours de rénovation de la cathédrale – exactement comme celui annoncé par Edouard Philippe hier – remporté par Viollet-le-Duc en 1844. Etait-elle une copie "à l'identique” de l'originale (bâtie en 1250 et démontée sous Louis XVI) ? Pas du tout, cette dernière était en réalité un clocher assez massif (il compta jusqu'à 5 cloches). La flèche que nous connaissions : “un geste architectural contemporain” (achevé vers 1860)“. "Restaurer un monument, ce n'est pas l'entretenir, le réparer ou le refaire, c'est le rétablir dans un état qui peut n'avoir jamais existé”. Viollet-le-Duc Source : TTSO du 18/04/19 et plus de détails ici.
Daguerréotype de Louis Daguerre, 1838 (... cherchez la flèche ;)
Une révolution : en 1967, le tout Paris se presse aux portes d'une exposition qualifiée d’“exposition du siècle” par la presse. Le Petit Palais accueille alors 45 objets et monuments de l'antiquité égyptienne, des merveilles qui n'avaient jamais quitté le territoire égyptien. L'exposition révolutionne la scénographie de la muséographie : pour la première fois les objets sont contextualisés, on abandonne un parcours chronologique au profit d'un parcours thématique. Une révolution ! Affaires sensibles nous replonge au coeur de cette effervescence et de la malédiction qui entoure Toutânkhamon.
Inauguration de l'exposition de 1967
Une notion : coût d'investissement / coût d'opportunité. Il n'est pas là question de finances mais de prise de conscience. Presque toutes vos décisions impliquent ces deux types de coûts. D'une part le coût d'investissement : le temps, l'énergie et toute autre ressource que vous dépensez. Et d'autre part, le coût d'opportunité : toutes les opportunités auxquelles vous renoncez en faisant cet investissement. D'où l'importance, concernant le coût d'investissement, de le clarifier d'emblée et de savoir comment cette dépense vous rapprochera du résultat ou de l'objectif que vous vous êtes fixé. A méditer devant le rayon chocolats ce week-end, entre autres….
Et pour la suite ...
Ne partez pas sans me laisser un commentaire avec les pouces ci-dessous.
Si vous aimez, faites suivre Curioos à vos amis et partagez autour de vous. Plus on est de fous….
Enfin, si vous arrivez et souhaitez lire les Curioos précédents, c'est par ici.
Et pour m'écrire : caroline@icanfly.eu
Belle semaine !
Caroline
Avez-vous aimé ce numéro ?
Si vous ne voulez plus recevoir les prochaines mises à jour, vous pouvez vous désabonner ici.
Si on vous a fait suivre cette lettre d'information et que vous l'aimez, vous pouvez vous y abonner ici.
Propulsé par Revue