Voir le profil

Curioos #22 #2010-2019 #japandi #art

Revue
 
Temps de lecture : moins d'1 minute (et plus si affinités...) Cette semaine, je vous offre 58 mots, u
 

Curioos

10 janvier · Numéro #22 · Consulter en ligne
Partage de curiosité(s) par Caroline Abolivier. Because not all mind expanding substances are illegal.

Temps de lecture : moins d'1 minute (et plus si affinités…)
Cette semaine, je vous offre 58 mots, une dose d'art et des lignes épurées.
Bonne lecture et … bon week-end ! Caroline

Curioosities de la semaine
Des mots : une décennie résumée en 58 mots. C'est le pari plutôt réussi de Bloomberg Businessweek à partir de données issues de Google Trends. “Tea Party”, “Arab Spring”, “green washing”, “freemium”, “fake news”, “Me too”, … de 2010 à 2019, une madeleine parfois inattendue et rapide à consommer par ici.
Une newsletter : j'ai un faible - en autres - pour le snack content, l'histoire de l'art (ici, par exemple) et les newsletters (comme ). Si c'est aussi votre cas, je vous invite à découvrir Artips : 3 fois par semaine vous recevrez dans votre boîte mail une anecdote liée au monde de l'art, à lire en moins d'une minute.
Un concept : prenez le minimalisme à la japonaise, mixez-le au hygge scandinave, vous obtiendrez le japandi. Des matériaux naturels, des camaïeux de couleurs neutres ou sourdes, un style épuré et fonctionnel. Peut-être déjà trop vu mais apaisant pour commencer l'année doucement.
Un livre : Curioos est une newsletter perso mais, pour une fois, je partage une news pro. J'ai traduit un livre passionnant de K. Yifrah sur l'UX writing, disponible depuis quelques jours en librairies ou en ligne.
Et pour la suite ...
Partagez Curioos sur les réseaux sociaux si vous aimez, c'est le meilleur moyen de le faire connaître. Pour retrouver les Curioos précédents, c'est par ici.
Curioos est ma newsletter perso, pour découvrir mon versant pro : I can fly conseil et pour m'écrire : caroline@icanfly.eu
Bon week end !
Caroline
Avez-vous aimé ce numéro ?
Si vous ne voulez plus recevoir les prochaines mises à jour, vous pouvez vous désabonner ici.
Si on vous a fait suivre cette lettre d'information et que vous l'aimez, vous pouvez vous y abonner ici.
Propulsé par Revue