Voir le profil

Curioos #20 #dnvb #okboomer #imposteur

Revue
 
Temps de lecture : 30 secondes (et plus si affinités...) Cette semaine, du web, un clash et un sentim
 

Curioos

15 novembre · Numéro #20 · Consulter en ligne
Partage de curiosité(s) par Caroline Abolivier. Because not all mind expanding substances are illegal.

Temps de lecture : 30 secondes (et plus si affinités…)
Cette semaine, du web, un clash et un sentiment.
Bonne lecture, Caroline

Curioosities de la semaine
Une sigle : DNVB. Le Slip Français, Bergamote, Jimmy Fairly, Big Moustache, BonneGueule, Tediber, Ysé, Sézane…voici des digitally native vertical brands”. Ce sont des marques, nées sur Internet, qui par-delà le produit ou service vendu, mettent l'expérience utilisateur et le lien direct avec leurs clients au centre de leurs préoccupations. Elles maîtrisent leur chaîne de A à Z : de la conception à la distribution. Elles cherchent à accompagner les gens à consommer différemment, le tout porté par le bouche-à-oreille via les réseaux sociaux. 
Une expression : “OK Boomer”. Née d'une vidéo sur TikTok (application mobile de partage de vidéos et de réseautage social), l'expression est devenue virale ces dernières semaines. Une façon pour les millenials de dire aux babyboomers « cause toujours, tu m’intéresses », version 2019. Un clash des générations où les jeunes reprochent de façon cinglante aux vieux toutes leurs erreurs (climat, environnement, …) et leur décalage avec la réalité. Une députée néo-zélandaise de 25 ans a fait le buzz en lançant “OK boomer” à un collègue qui la chahutait alors qu'elle dénonçait l'inaction face au changement climatique au Parlement de Wellington. 
Un syndrome : celui de l'imposteur. Le fait de douter constamment de sa propre légitimité, de vivre dans l'anxiété de ne pas se révéler à la hauteur. Bien décrypté dans le podcast Emotions.
Et pour la suite ...
Partagez Curioos sur les réseaux sociaux si vous aimez, c'est le meilleur moyen de le faire connaître. Pour retrouver les Curioos précédents, c'est par ici.
Curioos est ma newsletter perso, pour découvrir mon versant pro : I can fly conseil et pour m'écrire : caroline@icanfly.eu
Bon week end !
Caroline
Avez-vous aimé ce numéro ?
Si vous ne voulez plus recevoir les prochaines mises à jour, vous pouvez vous désabonner ici.
Si on vous a fait suivre cette lettre d'information et que vous l'aimez, vous pouvez vous y abonner ici.
Propulsé par Revue