Voir le profil

Lire FIERE pour s'inspirer : IA, IH, fausses nouvelles et transformation

Revue
 
Bonjour Un peu d'inspiration cette semaine avec de l’Intelligence Artificielle, de l'Intelligence Hum
 

FIERE

25 février · Numéro #65 · Consulter en ligne
Quelques sources d'inspiration pour développer nos conversations humaines.

Bonjour
Un peu d'inspiration cette semaine avec de l’Intelligence Artificielle, de l'Intelligence Humaine, du traitement de fake news et de la transformation.
Je te souhaite une bonne lecture de FIERE.

1- Flippant
Un drone et un projecteur et paf la Tesla dans le décor. Simple et efficace de manipuler une Intelligence Artificielle !
Il y a même encore plus simple : simuler une ligne blanche ! Et l'autopilot pré-programmé “comme un cerveau humain” va bêtement suivre cette ligne. Et repaf la Tesla dans le décor.
Je suis assez fan de ce que réalise Elon Musk avec Tesla. Pourtant, ça reste un brin #Flippant de voir comment cette IA est si facilement influençable.
Et bientôt des avions sans pilote avec une IA dans le cockpit ! #Flippant je te dis.
L'Autopilot de Tesla piraté avec un simple drone et un projecteur
2- Inspirant
Oui, deux informations sur Twitter dans l'édition du jour. Et deux informations qui redonnent un peu de baume au coeur face au raz de marée des fakes news sur les réseaux sociaux. Twitter, le média de l'actualité, de l'immédiateté, de l'instantanéité que (presque) tous les politiques et personnalités (j'ai failli écrire influenceurs) utilisent va nettoyer nos fils d'actualité.
“Avec cette nouvelle option, les fausses informations diffusées seront vérifiées et corrigées directement sous le tweet par des journalistes ayant un compte Twitter vérifié. Mais aussi par d’autres utilisateurs qui seraient invités à participer à la vérification sur un modèle participatif semblable à celui de Wikipedia.”
Je trouve que Twitter redevient un outil majeur dans la panoplie des réseaux sociaux. Il va aussi s'attaquer aux fausses videos et photos.
“Le réseau social vient en effet d’annoncer qu’il allait lancer un label en mars 2020 afin d’identifier des médias « falsifiés ou trompeurs ». Derrière cette appellation un brin généraliste, la plateforme entend s’attaquer aux vidéos deepfakes qui permettent de remplacer la tête d’une personne par une autre, mais aussi aux montages vidéo malhonnêtes ou bien encore aux photos retouchées numériquement.”
Cette volonté affichée de Twitter de rendre plus sain le réseau est réellement prometteur et ça, c'est #Inspirant !
Tu utilises l'oiseau bleu comme outil pour ton influence professionnelle ?
Twitter va détecter les deepfakes mais pas forcément les interdire Twitter va détecter les deepfakes mais pas forcément les interdire
Twitter affichera les tweets qui diffusent de fausses informations en orange
3- Enthousiasmant
Je commence par une remarque sur le titre de l'article très mal rédigé. Et cette approche m'énerve parce qu'elle fausse notre perception de ce que peut apporter l’Intelligence Artificielle. Ce n'est pas une IA qui a conçu un antibiotique. Ce sont des IH, des Intelligences Humaines, des Humains qui ont su mettre à leur service les capacités techniques que permet la technologie aujourd'hui.
C'est pourtant clairement écris dans ce passage : “Un algorithme de machine learning fonctionne par apprentissage. Les chercheurs du MIT ont donc d’abord « entrainé » leur IA à identifier toutes les molécules capables de tuer des bactéries. Lorsqu’elle fut prête, ils l’ont programmé pour qu’elle passe en revue un catalogue de plus de 6 000 molécules dont on présuppose qu’elles pourraient avoir une utilité médicamenteuse. Ils lui ont plus précisément demandé de porter le focus sur des structures moléculaires qui n’avaient le plus possible rien à voir avec les antibiotiques existants, afin que l’antibiotique éventuellement trouvé ne puisse pas faire face au problème de la résistance bactérienne.”
L’Intelligence Artificielle a cette capacité de calcul que nous n'avons pas, nous humains. En revanche, sans réflexion de l'humain, sans initiation de sa part, l'IA est inutile.
Ce que les chercheurs de MIT ont réalisé est hyper prometteur pour l'avenir. Les nouveaux médicaments qu'ils ont trouvé ouvrent un champs des possibles fabuleux pour soigner des maladies aujourd'hui incurables. L’Intelligence Artificielle au service de l'Intelligence Humaine, ça c'est #Enthousiasmant !
Une intelligence artificielle a conçu un antibiotique surpuissant : c'est une première - Sciences - Numerama Une intelligence artificielle a conçu un antibiotique surpuissant : c'est une première - Sciences - Numerama
4- Pour Réfléchir Ensemble
Cet article est une pépite sur la transformation impérative de notre modèle d'entreprise, ou plutôt du type de management des entreprises.
La transformation d'une entreprise est avant tout humaine. Et est par définition à chaque fois un cas particulier (une entreprise = une culture + un collectif + une organisation).
C'est exactement ce que j'ai écris dans la bannière de mon profil LinkedIn : Ce n'est pas une transformation digitale, c'est une transformation par le digital. C'est l'humain qui transforme, pas le digital !
Cette transformation ne peut pas se décréter. Elle est initiée par le corps social (l'individu), amplifiée par la culture de l'entreprise, pour s'appliquer à la structure de l'entreprise, à son organisation.
“Les ingrédients de départ étant uniques, aucune recette ne peut aboutir au même résultat. Or qu’y a-t-il de plus difficile à faire « pivoter » que la complexité humaine elle-même ?”
S'il n'y pas de recette miracle, il y a deux points communs pour arriver à pivoter un modèle social, dans sa culture et dans son organisation :
  • un lâcher prise de la part de la direction générale
  • une prise de responsabilité du corps social.
Comme le dit l'auteur de l'article : “Le curseur se déplace au profit de la base.”
Et tout l'enjeu pour les dirigeants est d'accepter ce lâcher prise. “Il est le résultat d’un long processus de maturation personnel et professionnel qui fait qu’à un moment donné, on accepte de laisser conduire l’essentiel de la transformation interne par le capital humain.”
Tout est une question de confiance “pas simplement pour conduire le changement, mais surtout pour le penser.”
Il y a deux profils qui peuvent prendre le changement en main : les grandes gueules et les introvertis. Pas toujours évident à gérer et selon l'auteur, ils sont à peine 5% des collaborateurs. Les identifier, les embarquer, les motiver, leurs partager les clefs … Voilà le programme.
PS : J'appartiens à la première catégorie
Je te l'ai dit, cet article est une pépite. Il donne à #ReflechirEnsemble sur les moyens de se transformer et c'est bien le sens de cette rubrique.
Transformation d'entreprise : comment identifier ceux qui vont (vraiment) faire bouger les lignes - HBR Transformation d'entreprise : comment identifier ceux qui vont (vraiment) faire bouger les lignes - HBR
[pour la planète] Une page pour tous au lieu d'un même message stocké par tous
Pour le bien de la planète, ne conserve pas ce message dans ta boite mail une fois que tu auras lu les 4 informations partagées. Supprime le définitivement, ça évitera de dépenser de l'énergie de stockage pour rien. Merci beaucoup.
Si tu as besoin de retrouver un article, ils sont accessibles à tout le monde sur cette page et scindés en articles sur consonaute.fr mon blog.
Micro-publicités
Si tu souhaites mieux “Maitriser LinkedIn”, rejoins la communauté de cette autre newsletter 100% stratégie et conseils sur LinkedIn.
Si tu souhaites te mettre à commenter sur ton profil LinkedIn, c'est à dire à utiliser ta veille pour développer ton Influence Professionnelle, tu as 4 ateliers “Commentaire” pour t'y mettre avec plaisir et méthode.
Avez-vous aimé ce numéro ?
Si vous ne voulez plus recevoir les prochaines mises à jour, vous pouvez vous désabonner ici.
Si on vous a fait suivre cette lettre d'information et que vous l'aimez, vous pouvez vous y abonner ici.
Propulsé par Revue
16 rue Aristide Briand, 92130 Issy les Moulineaux