Voir le profil

FIERE, pour s'inspirer ensemble au présent.

Revue
 
Bonsoir si tu lis FIERE ce soir. Bonjour si tu la découvres ce matin (c'est à dire demain pour toi qu
 

FIERE

3 décembre · Numéro #72 · Consulter en ligne
Quelques sources d'inspiration pour développer nos conversations humaines.

Bonsoir si tu lis FIERE ce soir. Bonjour si tu la découvres ce matin (c'est à dire demain pour toi qui la lit ce soir. Faut suivre la pendule 🕰 )
J'espère que cet épisode de confinement ne te pèse pas trop. Vivement la trêve hivernale pour changer un peu d'air et vivre un moment d'intense liberté … dans la journée. Oui, c'est pas fini. Et il ne faut pas se décourager pour autant. C'est un présent que nous pouvons accepter, intégrer et il ne dépend que de nous de le rendre positif du mieux possible. On essaye ensemble avec cette nouvelle édition de FIERE ?
Bonne lecture.

1- Flippant
Comme me l'ont souvent répété mes CTO, le problème se situe toujours entre la chaise et le clavier. Suivez mon regard.
C'est quand même #Flippant de voir la simplicité des mots de passe utilisés à une époque où le numérique (tu as vu, je n'ai pas écris digital) est un moyen d'accès à … tout.
Tu peux aller vite changer tes mots de passe dès que tu as fini de lire cette édition de FIERE.
Les pires mots de passe utilisés en France
2- Inspirant
Article très long et passionnant à lire. Attention, le raisonnement est très vrai pour les US, à adapter pour la France (l'auteur en parle à la fin).
Son approche et sa méthodologie lui permettent d'avoir une vrai vision du “système médiatique”. J'ose dire une vision systémique (oui j'aime ce terme).
L'avantage de notre approche est donc que nous sommes, contrairement à toutes les équipes que je connais, systématiquement multi-plateformes, combinant constamment des recherches qualitatives et quantitatives pour pouvoir examiner les médias traditionnels, les médias en ligne et les médias sociaux sur le web. Tout cela en une seule analyse.
Les réseaux sociaux ne sont pas les responsables de la désinformation. La vérité est ailleurs pour reprendre Scully et Mulder. La démonstration de Yochai Benkler qui étudie la désinformation dans la politique américaine depuis 2016 remet en perspective cette supposition.
Quand on pense aux campagnes de désinformation des médias sociaux, pour que ceux-ci fassent leur travail, il faut que quelqu'un les lance et n'ait pas directement accès aux médias de masse. Cette personne peut alors, de manière organique ou non, par le biais d'une campagne coordonnée, attirer l'attention sur ce sujet, jusqu'à ce qu'il soit transmis à des personnes d'influence plus importantes ainsi qu’aux médias. Ce n'est pas du tout ce qui s'est passé ici.
Il remet en cause à juste titre la demande faites aux réseaux sociaux de censurer certains contenus.
Se réjouir plus généralement du fait que ces plateformes deviennent les arbitres de la vérité, c'est oublier qu'elles n'ont qu'une seule véritable loyauté, et c’est envers leurs résultats. Il n'y a aucune raison de penser que cela correspondra à ce dont la démocratie a besoin, et il y a toutes les raisons de penser que ce ne sera pas le cas.
Je vous invite à prendre le temps de déguster cette tribune. C'est #Inspirant pour prendre du recul sur notre monde. C'est bien le but de FIERE !
Aux États-Unis, les médias complices malgré eux de la désinformation ?
3- Enthousiasmant
Vous connaissiez cette distinction sur la réprésentativité ?
  • La représentation descriptive (qui sont les représentants)
  • La représentation substantielle (ce que font les représentants)
  • La représentation symbolique (la manière dont sont perçus et évalués les représentants)
Je vais t'avouer le fond de ma pensée. Si les femmes étaient au pouvoir (entreprise et politique), je suis persuadé que nous vivriions dans un monde bien différent. L'actuel est dirigé par une hormone, la testostérone, et c'est pas une réussite.
Tu connais le “double bind” ? Jamais on ne se poserait cette question pour un homme. “Un des phénomènes centraux dans les analyses de la perception des femmes politiques dans l’espace public et les médias est celui du « double bind », principe désignant la double contrainte auxquelles elles font face : trop en décalage avec un monde politique masculin si elles adoptent la féminité, mais ramenées à cette féminité si elles tentent de se conformer à la masculinité de leur environnement.” L'effet pervers de la testostérone, toujours.
Ce qui est #Enthousiasmant dans la période que nous vivons, c'est que des études scientifiques abondamment relayées sur la toile avancent l’idée que les femmes géreraient mieux la crise du coronavirus, notamment grâce un nouveau style de leadership basé sur des qualités traditionnellement associées à la féminité (compassion, humilité, caring). Vite, un nouveau monde !
Femmes politiques : des leaders pas comme les autres ?
4- Pour Réfléchir Ensemble
Voilà une bonne question sur un modèle économique. Et sur … moi même. Effectivement, en ce moment, je vois beaucoup de services, offres, produits qui sont proposés gratuitement pour cause de situation économique bousculée par le Covid (oui, je dis le Covid). Moi, je comprends que si c'est gratuit, c'est que ça n'a pas la valeur du prix habituellement proposé.
Je sais ce que tu vas me dire. T'es gentil Bruno, tu fais la même chose avec tes newsletters gratuites, tes rendez-vous en visio gratuits pour maitriser LinkedIn, tes publications sur LinkedIn également gratuite. Oui, tu as raison, ce n'est pas payant. Et ça ne l'a jamais été. Donc je ne rends pas gratuit ce qui était payant. Et j'y vois une grosse différence dont j'ai d'ailleurs parlé dans cette publication.
Ce paragraphe m'interpelle dans l'article. Je pensais que c'était vrai pour un produit. Cela s'applique aussi à de la prestation intellectuelle ?
Le gratuit est une forme de vente à perte : l’accès à une expertise, des heures de travail et des frais engagés ne sont ni payés ni remboursés. Rappelons que la vente à perte est considérée comme une pratique illégale et une concurrence déloyale passible de sanctions dans le domaine du commerce.
Mon coeur d'activité, c'est d'accompagner les entreprises et leurs dirigeants dans leur influence professionnelle et leadership digital. C'est ce que je facture. Cette tribune a le mérite d'alimenter ma réflexion, que j'ai depuis quelques mois, sur la création d'une offre pour aller plus loin avec ma communauté, dans un format payant, avec une volonté d'être dans la pratique.
Une expertise sur un sujet donné s’acquiert sur un temps long, grâce à une capacité à traiter les informations : trier, combiner, interroger, confronter, prendre de la hauteur… Et cette expertise est nécessaire pour donner un éclairage juste.
A #ReflechirEnsemble pour construire l'offre qui te convient.
Quand le gratuit de l'un devient la valeur de l'autre
[Un geste pour la planète] Une page pour tous au lieu d'un même message stocké par tous
Pour le bien de la planète, ne conserve pas ce message dans ta boite mail une fois que tu auras lu les 4 informations partagées. Supprime le définitivement, ça évitera de dépenser de l'énergie de stockage pour rien. Merci beaucoup.
Si tu as besoin de retrouver un article, ils sont accessibles à tout le monde sur cette page et scindés en articles sur consonaute.fr mon blog (avec un temps de décalage).
Micro-publicités pour "Maitriser LinkedIn"
Si tu souhaites mieux “Maitriser LinkedIn”, rejoins la communauté de cette autre newsletter 100% stratégie et conseils sur LinkedIn. et vient tous les jours à 14h pour un conseil pour “Maitriser LinkedIn” et une séance de conversations sous forme de questions/réponses.
Avez-vous aimé ce numéro ?
Si vous ne voulez plus recevoir les prochaines mises à jour, vous pouvez vous désabonner ici.
Si on vous a fait suivre cette lettre d'information et que vous l'aimez, vous pouvez vous y abonner ici.
Propulsé par Revue
16 rue Aristide Briand, 92130 Issy les Moulineaux