Voir le profil

Une forêt amazonienne en centre-ville ? - Un dimanche à Hambourg #21

Arthur Devriendt
Arthur Devriendt
Moin Moin,
Sentez-vous ce parfum de « normalité » dans l'air ? Comme annoncé la semaine dernière, la stabilisation du taux d'incidence sous la barre des 100 cas pour 100 000 habitants à Hambourg autorise la réouverture des lieux de culture, musées et expositions à partir de mardi. Sous réserve toutefois d'un test négatif. Autre conseil : réservez dès demain un créneau de visite !
Si vous préférez la carte de la prudence et souhaitez rester dehors, mettez à profit une balade dans les rues de Hambourg pour découvrir une sélection de courts métrages. Lundi et mardi, onze endroits répartis dans la ville ouvrent leur vitrine à de jeunes réalisateurs.
Pour moi, ce ne sera ni l'un ni l'autre : dans le sud de la France pour les 30 ans du petit-frère, c'est toute la famille qui enfile les chaussures de randonnée et escalade les sommets. De passage dans une boulangerie, j'ai surpris la Une de La Dépêche. Airbus annonce la création d'une ligne de construction de l'A321 à Toulouse, en complément de celle de Hambourg. Comme quoi on croit s'en éloigner mais au final, on y revient toujours…
Viel Spaß beim Lesen et à dimanche prochain !
Arthur - twitter : @aboketabak / facebook : @undimancheahambourg

Ce numéro a été concocté depuis les pieds des Pyrénées
Ce numéro a été concocté depuis les pieds des Pyrénées
À quoi ressemblera le centre-ville en 2040 ?
Une scène sur l'eau de l'Alster ? Une forêt amazonienne le long de la Mönckebergstraße ? Un téléphérique pour relier la Speicherstadt à la HafenCity ? Dans un document publié mardi dernier, la Chambre de commerce de Hambourg présente sa vision du centre-ville pour 2040.
De l'Alster à la HafenCity : les différents quartiers du centre-ville de Hambourg (HK)
De l'Alster à la HafenCity : les différents quartiers du centre-ville de Hambourg (HK)
De la Spitalerstraße au Gänsemarkt en passant par Jungfernstieg, le commerce de détail a profondément structuré le centre-ville de Hambourg depuis des décennies. Au-delà des enseignes, c'est toute une organisation de l'espace qui s'est mise en place autour de cette fonction. Que faire alors quand celle-ci est soumise à un « changement structurel radical » ?
Bouleversé par le commerce en ligne et, ces derniers mois, par l'épidémie de COVID-19, le commerce de détail laisse de plus en plus la place à des surfaces de vente vacantes. Les difficultés s'accumulent pour les grands centres commerciaux et les habitants se plaignent d'un « manque de vie » une fois passé 19 heures, quand les commerces et bureaux sont fermés.
Pour la Chambre de commerce de Hambourg, il est donc urgent de contrer ces dynamiques et de retrouver un centre-ville « vivant, multi-fonctionnel et attractif ». Un chantier qu'elle se propose de mener à travers 8 grandes orientations. Passage en revue des défis et des projets :
En matière commerciale, la « Handelskammer » réclame davantage de souplesse pour répondre aux nouvelles exigences des clients. L'ouverture les dimanches et la création de plateformes logistiques de type « micro-dépôts », pour assurer des livraisons le jour même de la commande, sont évoquées. Les surfaces nécessaires à ces aménagements pourraient être prises sur les parkings ou garages. Enfin, la Chambre propose la création d’un « marché du design » sous le pont du métro à Rödingsmarkt.
Rödingsmarkt : un « marché du design » sous le pont de la station de métro ? (MOPO)
Rödingsmarkt : un « marché du design » sous le pont de la station de métro ? (MOPO)
Afin de réinjecter de la vie en centre-ville, la Chambre plaide pour un renforcement de sa dimension résidentielle, encore timide. La construction de nouveaux logements pourrait se faire, selon elle, par une élévation des bâtiments existants. Pour la seule HafenCity, une étude avait estimé à 75 000 le nombre de logements pouvant être créés de la sorte. Si des limites techniques et règlementaires sont à prendre en compte, le potentiel serait quand même non négligeable pour l'ensemble du périmètre du centre.
Autre enjeu : l'accessibilité du centre et des quartiers qui le composent. À côté de l'électro-mobilité ou du développement du vélo, le discours est aux véhicules autonomes et aux « taxis volants ». Pour les connexions vers la Speicherstadt et la HafenCity, qui peuvent toujours être difficiles compte tenu d'importantes coupures routières, la Chambre de commerce se prononce pour une liaison qui fasse « attraction » : l'idée d'un téléphérique urbain est ici évoquée.
Hambourg réalisera-t-elle le projet de téléphérique de Linz (Autriche) ?
Hambourg réalisera-t-elle le projet de téléphérique de Linz (Autriche) ?
En matière culturelle, la Chambre de commerce reprend à son compte l'idée d'une extension, vers l'Alster, du musée des Beaux-Arts. Une idée déjà exprimée par Alexander Klar, directeur de la Kunsthalle, en août dernier. Toujours au rang des extensions, la Chambre imagine un agrandissement de la bibliothèque centrale, en surplomb des chemins de fer qui la jouxtent, à l'aide d'une construction « spectaculaire ».
Pour développer des lieux d'échanges, de rencontres et d'interactions, ce sont deux emblèmes du centre-ville qui sont à leur tour mobilisés : d'un côté l'Alster, où est imaginée la création d'une scène pour la tenue de concerts sur l'eau et en plein air, et de l'autre la Mönckebergstraße, où un cours d'eau et une végétation luxuriante pourraient venir remplacer l'axe routier dédié, il y a encore quelques mois, aux bus et aux taxis.
« Amazonas Mönckebergstraße » : le futur visage de la grande rue commerçante ?
« Amazonas Mönckebergstraße » : le futur visage de la grande rue commerçante ?
Pour les touristes, la Chambre de commerce souhaite voir émerger un véritable lieu d'accueil et d'orientation, qui manque jusqu'à présent. Baptisé « Hamburg Visitor Center », il est envisagé aux abords de la mairie (Rathausmarkt) et pourrait être construit à l'aide de conteneurs, selon les auteurs, pour rappeler « la dimension marine et portuaire de la ville ».
La Chambre affiche également l'objectif d'une métropole « neutre pour le climat » d'ici 2040. Au programme : installation de panneaux solaires sur les bâtiments et verdissement des toits et des façades. Pour sensibiliser la population à ces enjeux, la Chambre souhaite qu'une « maison du climat » (Klimahaus) sorte de terre dans le périmètre du centre-ville.
Pour finir, la Chambre de commerce plaide pour la création d'une entreprise municipale dédiée à la mise en œuvre de cette stratégie. Sur le même modèle que celle dédiée à l'aménagement de la HafenCity et inspirée des différents « Business Improvement Districts » existants déjà en ville. Peu visibles en tant que tels sauf sur l'uniforme d'agents de sécurité - les avez-vous déjà aperçus ? - ces BIDs permettent un rapprochement étroit entre propriétaires, investisseurs et responsables politiques.
Êtes-vous convaincu par ces propositions de la Chambre de commerce ? Si plusieurs idées sont plutôt attrayantes, il est toujours intéressant de s'attarder sur ce qu'une telle stratégie n'aborde pas. On remarquera ainsi que la dimension de participation citoyenne est exclue de la réflexion, alors même que la stratégie prétend s'inscrire dans les principes de la nouvelle charte de Leipzig pour le développement urbain adoptée par l'UE en novembre dernier.
Au contraire, ce sont des structures connues pour leur opacité qui sont prises pour modèle, comme l'entreprise d'aménagement de la HafenCity ou les BIDs. Conçues pour s'intéresser davantage aux intérêts des grands propriétaires et investisseurs qu'à ceux des habitants, ces structures ne portent-elles pas un risque encore accru de privatisation de la ville ?
Sur la toile · L'hommage à Wolfgang Borchert
Quand Hambourg lit Borchert
Les femmes qui font Hambourg
Hamburg Innovation Summit
À la place des caméras de surveillance
Le coin des idées · De la Baltique à la mer Noire
De la Baltique à la mer Noire
Et les nominés sont... ?
Une brève histoire du port de Hambourg
Le reste de l'actualité à Hambourg
Le chantier du S4 a démarré !
Des taxis autonomes dans les rues
Le discours du candidat Olaf Scholz
Le son du dimanche · Double version originale
Les Maries - « Grau ist der Himmel und du bist schön »
Les Maries - « Grau ist der Himmel und du bist schön »
Basé à Hambourg, le duo (sur scène comme en ville) Les Maries propose une chanson pop en français et en allemand, qui puise ses inspirations tout aussi bien chez une Françoiz Breut qu'un Serge Gainsbourg. Découvrez ici leur nouveau titre et surtout restez branchés pour retrouver Les Maries la semaine prochaine en interview !
Le son allemand (du dimanche) - La playlist Spotify
Soutenez « Un dimanche à Hambourg » !
Pour celles et ceux qui le souhaitent, il est possible de soutenir cette newsletter et, à travers cela, mon travail. Chaque numéro représente un investissement temporel et financier non négligeable. Plusieurs d'entre vous ont franchi le pas (merci infiniment à eux), n'hésitez pas à rejoindre l'aventure vous aussi !
Vous avez aimé ce numéro ? N'hésitez pas à le faire savoir ! Vous pouvez transférer la lettre à vos amis et proches, la soutenir financièrement, en parler sur les réseaux ou cliquer sur le bouton « yes » ci-dessous. Merci !
Ne manquez pas les autres publications de Arthur Devriendt
Avez-vous aimé ce numéro ? Oui Non
Arthur Devriendt
Arthur Devriendt @aboketabak

Chaque dimanche dans votre boîte mail, partez à la découverte de la ville de Hambourg, de ceux qui la font vivre et des idées qui l'agitent!

Vous pouvez gérer votre abonnement ici
Pour vous désabonner, cliquez ici.
Si on vous a fait suivre cette lettre d'information et que vous l'aimez, vous pouvez vous y abonner ici.
Created with Revue by Twitter.