Voir le profil

#Pimmelgate : un tweet crée la polémique - Un dimanche à Hambourg #28

Arthur Devriendt
Arthur Devriendt
Moin Moin!
Après une (longue) pause estivale, me voici de retour dans votre boîte de réception ! J'espère que vous avez pu profiter comme il se doit de votre été, que mes bons plans vous ont été utiles 🇫🇷 et que la reprise n'a pas été trop dure…
De mon côté, ces derniers jours m'ont emmené loin du nord de l'Allemagne. Depuis Paris j'ai rejoint Munich où j'ai couvert, pour le quotidien écologique Reporterre, les nombreuses manifestations qui ont accompagné le dernier salon automobile. Un article à retrouver ici 🇫🇷.
Dans les actualités, une personnalité de Hambourg fait la Une ces dernières semaines : Olaf Scholz. Alors que son parti remonte dans les sondages à la veille des élections, Hélène Kohl lui a consacré un épisode de son «Podkast». Un épisode en compagnie de votre serviteur 🇫🇷.
Enfin, pour mieux connaître vos habitudes de lecture, vos attentes ou ce que vous n'aimez pas de cette newsletter, j'ai créé un petit sondage en ligne. Promis, ça ne dure pas longtemps. Vous pouvez rejoindre ce sondage dès maintenant 🇫🇷 ou plus bas dans le corps de la newsletter.
Viel Spaß beim Lesen, merci pour vos réponses et à dimanche prochain !
Arthur - twitter : @aboketabak / facebook : @undimancheahambourg

#Pimmelgate : quand un tweet crée la polémique
« Tu es vraiment une bite. » Avec une telle phrase, difficile de gagner un concours d'élégance. Lancée sur Twitter, la réplique ne méritait cependant peut-être pas non plus la venue de six policiers au petit matin pour une perquisition à domicile – d'autant plus quand les autorités réagissent encore trop lentement pour des insultes bien plus graves.
C'est pourtant ce qui s'est passé dans une affaire opposant un internaute à Andy Grote, sénateur de Hambourg en charge des affaires intérieures. Le 30 mai, suite à un article de presse qui faisait état de milliers de personnes faisant la fête en ville en dépit des règles sanitaires, Andy Grote dénonçait sur le réseau social une « fête de l'ignorance » 🇩🇪. Ce à quoi le compte @pauli_zoo répliquait avec la phrase déjà citée.
Le minitre de l'intérieur de Hambourg, Andy Grote (photo : Daniel Reinhardt)
Le minitre de l'intérieur de Hambourg, Andy Grote (photo : Daniel Reinhardt)
Un commentaire pas au goût de l'homme politique qui décidait, dans la foulée, de porter plainte. Placée hiérarchiquement sous ses ordres, la police procédait à une perquisition le 8 septembre. Si Andy Grote se défend d'être à l'origine de cette perquisition, de nombreux observateurs et journalistes y ont vu une réaction démesurée.
Dans les colonnes du Zeit 🇩🇪, l'internaute à l'origine de ce qui aura été vite baptisé l'« affaire du zizi » (« Pimmelgate »), engagé à gauche et actif dans la scène alternative hambourgeoise, s'est exprimé sur la tournure prise par les événements :
Je ne sais pas [qui est derrière la perquisition], mais il y a toujours un juge qui doit signer une telle ordonnance. Je trouve cela effrayant. […] Je pense qu'une démocratie doit être capable de supporter cela.
Si le tweet mis en cause n'est plus accessible, les messages associant Andy Grote au mot honni se sont multipliés ces derniers jours. En ville, c'est le célèbre squat Rote Flora qui a affiché un pénis sur sa façade… Toujours pas élégant mais encore une illustration de l'effet Streisand 🇩🇪.
Sur la toile · De Saint-Pétersbourg à Hambourg
Initiative Sternbrücke, le documentaire
Des sans-abris derrière l'objectif
Reeperbahn Festival : mode hybride
Votre avis m'intéresse !
🇫🇷🇩🇪🇬🇧 Avez-vous remarqué ces petits drapeaux ? Ils indiquent la langue des pages web mises en lien. Un ajout effectué après des échanges avec plusieurs d'entre vous. C'est pour des modifications comme celle-ci ou pour de plus grandes évolutions que j'ai créé un questionnaire. Cela ne vous prendra, promis, que quelques minutes. Ça se passe par ici 🇫🇷.
Le coin des idées · Un nouveau visage pour Eimsbüttel ?
« Comme c'est souvent le cas dans la vie, des personnes très différentes peuvent avoir la même idée presque au même moment. » Il est cependant rare que ces personnes se trouvent au même endroit. C'est le cas dans le quartier d'Eimsbüttel, où deux initiatives prônent un nouvel aménagement.
Moins de place pour les voitures, davantage de place pour les piétons, les cyclistes et la nature. C'est l'objectif de « Superbüttel » 🇩🇪, projet porté par l'initiative Kurs Fahrradstadt, et de « Quartiere für Menschen » 🇩🇪, porté par l'antenne locale de la puissance association cycliste ADFC.
Vision d'architecte du projet « Superbüttel » (source : Kurs Fahrradstadt)
Vision d'architecte du projet « Superbüttel » (source : Kurs Fahrradstadt)
Inspirée des « superblocks » barcelonais 🇫🇷, « Superbüttel » veut réfléchir à l'échelle d'ilôts dans lesquels le trafic automobile serait interdit ou drastiquement freîné (à 10 km/h), les places de parking transformées et où les piétons et cyclistes auraient la priorité. Dans un interview accordé au Zeit 🇩🇪🔒, les personnes derrière le projet rappellent leur constat initial :
Les voitures, les places de stationnement et les routes occupent dix fois plus d'espace que les espaces verts et de loisirs dont disposent les habitants. Pourtant, la grande majorité des habitants de ce quartier n'ont pas de voiture et habitent de petits appartements.
Si la réflexion est dans un premier temps limitée à la Rellinger Straße et ses abords 🇩🇪, l'initiative « Quartiere für Menschen » vise, quant à elle, le quartier tout entier. Mais là où « Superbüttel » se veut être une opération d'urbanisme globale, ici les aménagements visent surtout la sécurité des cyclistes. Deux initiatives au final complémentaires qui, comme le souligne leurs promoteurs, peuvent être mises en place rapidement.
Exemples d'aménagements prônés par l'initiative « Quartiere für Menschen » (ADFC)
Exemples d'aménagements prônés par l'initiative « Quartiere für Menschen » (ADFC)
Le reste de l'actualité à Hambourg
Une situation « catastrophique »
Harbour Front Literaturfestival
L'archevêque reprend du service
Échec à la table des négociations
Le son du dimanche · Comment c'était avant ?
TRÜMMER - Weißt du noch
TRÜMMER - Weißt du noch
Après cinq années d'absence, TRÜMMER, groupe poprock originaire de Hambourg, a fait vendredi son retour dans les bacs avec «Früher war gestern» dont est extrait le single «Weißt du noch». J'aime la voix douce du chanteur et l'esthétique soignée du clip.
Le groupe jouera le vendredi 24 septembre dans le cadre du Reeperbahn Festival avant de partir en tournée à l'automne, avec une date finale le 27 novembre au Molotow. Retrouvez TRÜMMER dans la playlist Spotify ⤵️
Le son allemand (du dimanche) - La playlist Spotify
Vous avez aimé ce numéro ? N'hésitez pas à le faire savoir ! Vous pouvez transférer la lettre à vos amis et proches, la soutenir financièrement ou en parler sur les réseaux. Merci et encore une fois, bonne rentrée !
Ne manquez pas les autres publications de Arthur Devriendt
Avez-vous aimé ce numéro ? Oui Non
Arthur Devriendt
Arthur Devriendt @aboketabak

Chaque dimanche dans votre boîte mail, partez à la découverte de la ville de Hambourg, de ceux qui la font vivre et des idées qui l'agitent!

Vous pouvez gérer votre abonnement ici
Pour vous désabonner, cliquez ici.
Si on vous a fait suivre cette lettre d'information et que vous l'aimez, vous pouvez vous y abonner ici.
Created with Revue by Twitter.