View profile

Déséquilibres créatifs (#5)

Revue
 
 

Anael Verdier

November 25 · Issue #5 · View online

Les trouvailles bimensuelles d'Anaël – présentées par ecrire.tv


Cette semaine est placée sous le signe de la connaissance de soi. On n'est pas créatif bien longtemps sans un profond regard réflexif. Qu'est-ce qui vous motive ? Quelles sont vos priorités ? Comment pouvez-vous aller au-delà de vos limites perçues ?
Je vous propose des terrains d'expérimentation et des invitations à penser hors de clous. J'invoque Steinbeck, je me planque derrière de vieux bouquins, et après, disons-le, je pars en vrille (des chansons qui sentent la pluie, sérieux ?)
Bonne lecture!!

La citation de la semaine
“La première partie de la journée doit désormais être consacrée au livre. C'est une sorte d'égoïsme nécessaire – sans cela, aucun livre ne peut être écrit” (John Steinbeck)
On n'écrit pas un livre par hasard, il faut choisir de lui donner du temps, tous les jours, de préférence avant toute autre chose. (cliquez pour tweeter). C'est ce que je dis à tous mes clients. C'est aussi ce que je m'impose (jamais de rendez-vous avant 14h). C'est, pour paraphraser Steinbeck, la condition nécessaire pour écrire un livre.
Votre boost créatif
Ecrivez 12 minutes à partir de la photo et de sa légende…
L'un de ces livres n'est pas comme les autres. Lequel ? Pourquoi ? Que contient-il ? Ouvre-t-il sur une autre dimension ? Sur un passage secret ? Sur un nouveau champ de connaissances ? Des souvenirs ? Un secret de famille ?
Devenez synesthète
La synesthésie, c'est entendre les couleurs, sentir les sons, voir les parfums… En mélangeant délibérément vos sens, vous décalez votre regard sur le monde (= vous êtes créatif).
L'idée même de synesthésie est hautement poétique et artistique. Si vous réussissez à percevoir au-delà de vos sens, vous accèderez à de nouvelles dimensions créatives.
Des chansons qui sentent la pluie...
Pratiquez le déséquilibre
L'équilibre s'associe mal avec la créativité. Être créatif, c'est être sur la corniche, là où les autres n'osent pas aller. C'est pratiquer le vertige et le lâcher-prise pour secouer les couches sédimentaires de notre esprit. Lorsque vous êtes trop, vous faites vibrer les cordes de votre âme.
A l'inverse, soyez équilibré et vous l'endormirez.
Être créatif demande un certain goût (un goût certain) de l'excès: excès de joie, excès d'être soi, excès de vie, qui n'est pas fait pour tout le monde.
Pour vous aider à aller plus loin dans votre réflexion autour de cette notion, j'ai choisi deux articles (il semble que le logiciel s'amuse parfois à renvoyer les liens à la fin de la lettre, comme une sorte de PS chaotique):
Équilibre ?
Les deux plateaux de la balance de l’art
L'outil de la semaine
Tenez un journal d'écriture. Pour réfléchir sur le livre que vous êtes en train d'écrire, pour tenir des statistiques, pour mieux connaître votre processus créatif et votre projet. La citation de cette semaine vient du journal quotidien que Steinbeck a tenu pendant l'écriture de A l'Est d'Eden.
Tous les mois, j'écris une étude de cas qui raconte comment j'ai écrit un projet. C'est un témoignage d'auteur destiné à ce que d'autres auteurs s'en emparent et nourrissent leur écriture. Ces études de cas naissent de mes journaux.
Sans conscience réflexive, vous progresserez dans le flou. Vous avancerez à pas de fourmis. Un journal d'écriture, c'est un outil simple et puissant. Ecrivez-le comme il vous vient, il n'y a pas de règle formelle. L'important, c'est qu'il vous en apprenne davantage sur votre créativité.
Conseil aux bloggers
La moyenne des billets de blog tourne autour de 450 mots. Faites plus court, faites plus long. Testez. N'écoutez pas les moyennes. Elles vous enferment dans l'inverse de la créativité: la norme.
C'est tout pour cette semaine
Merci d'avoir lu cette lettre. Prenez les outils qui vous inspirent mais ne négligez pas de donner leur chance aux autres. La meilleure recette pour étouffer votre créativité, c'est de continuer faire exactement ce que vous avez toujours fait.
Si vous aimez cette lettre, partagez-la sur vos blogs, sur les réseaux sociaux ou simplement dans vos conversations. Plus nous serons nombreux à exercer votre créativité meilleur sera le monde.
A la semaine prochaine,
Anaël
Did you enjoy this issue?
In order to unsubscribe, click here.
If you were forwarded this newsletter and you like it, you can subscribe here.
Powered by Revue