Voir le profil

La journolettre n°8 : la fois où le web a fait chanter le ministre de l'intérieur

Revue
 
 
16 mai · Numéro #8 · Consulter en ligne
#journocord : l'actualité des professionnels des médias numériques
Salut à toi LesInternets,
Je pourrais me gausser de moi-même en liminaire de la revue de la semaine…
Débuter une newsletter médias et numérique par un article faisant l'éloge du linéaire.
Et pourtant je pense que le directeur des programmes d’ Arte a raison.
Après avoir longtemps été le parent pauvre des tous les médias, les services de VOD ont désormais le vent de la hype en poupe (tiens ça fait une jolie assonance). C'est tendance, c'est OK, c'est bath, c'est in, comme dirait Boney M.
Je me souviens avoir participé au colloque du sénat il y a deux ans et entendre des sénateurs de l'âge de mes parents, expliquer que l'avenir de la télé se jouera sur l'IP et que les chaînes diffusées en hertzien à l'ancienne c'en sera fini, avec une certitude ultracrépidarienne qui m'amusait un peu, parce qu'elle se gobergeait uniquement du support et non du contenu.
Et pourtant: le cinéma n'a pas tué le théâtre. La radio n'a pas tué les journaux, la télévision n'a pas tué ni le cinéma, ni le théâtre, ni les journaux ni la radio. Mais, les usages se sont transformés.
Je me souviens de mon grand père, qui par habitude, le dimanche soir allait dans la cuisine pour écouter le multiplex et les résultats d'Anderlecht, alors que le zapping (manuel) existait déjà et que Match 1 sur la rtbf donnait les résultat et les meilleures actions des matches du soir… Quand je lui demandais pourquoi, il me répondait que c'était pour l'ambiance du match et les buts en direct. Même s'il ne les voyait pas. Même s'il ne voulait pas nous embêter avec ça, ma grand-mère et moi. On a chacun une habitude avec un médium, vouloir tuer l'une pour passer à l'autre est une aberration. Faire évoluer en connaissant les nouvelles habitudes offertes par chaque support, par contre, est possible. La télévision n'a pas tué la radio de mon grand-père, mais il suffit d'une pandémie qui développe le télétravail, et les audiences matinales chutent. La radio est devenue la meilleure amie des embouteillages.
La télé linéaire, pensée à l'hertzienne continuera d'avoir une place, réduite, plus ciblée. Je ne crois pas à sa transposition en télé OTT ou en IP quand les “têtes blanches” de la génération post 68 seront décédées. La télévision en OTT ou sur IP ne pourra pas être que un nouveau support pour le même produit qu'avant.
Oui mais… Le mauvais exemple de la transition numérique de la presse, laisse des traces dans tous les Comex de France. Après avoir laissé partir toute sa plus-value dans le mirage publicitaire, puis filé sa valeur ajouté d'actu au bénéfice des moteurs de search ou à l'aura de facebook… La voici dépourvue à l'heure de la bise qui s'en vient. Elle a créé l'usage du gratuit et adoubé les réseaux sociaux qui en ont tué la valeur. Il ne reste plus à ces entreprises décadentes qu'à pleurer leur larme d'encre et de sueur. Cet exemple particulier de “ratage de son pivot des usages” laisse des traces sur les décideurs qui en viennent à réaliser la prophétie du sénat.
Comme jadis les maisons de disques laissèrent inventer Spotify, tandis qu'ils se battaient contre Napster; comme la presse rata son passage au web… Forcément, dans l'esprit des chefs digitaux élus ou non, comme le web va flinguer la télévision à la papa, il convient de tout miser désormais sur son passage à de nouveaux supports, sans vraiment réfléchir pour savoir si le consommateur a envie d'une télé linéaire en IP qui a la forme d'avant, sur le même outil où il regarde sa série préférée et Youtube à la demande.
35 millions de spectateurs ont regardé le “nous sommes en guerre”, aujourd'hui oublié, d'Emmanuel Macron. Combien sur l'écran familial, combien sur leur tablette, combien sur le direct d'un site d'info. On S'En Fiche en fait. La question est : combien étions-nous à regarder chaque semaine en famille confinée, au salon, Jérôme Salomon égrainer le nombre de morts, quand 200 décès quotidiens nous semblaient plus important que rouvrir des terrasses ou faire des posts instagram “j'ai la 5G” à l'issue d'une première dose de vaccin - qui ne nous protègera au mieux qu'au début de l'été-? Le support après l'usage.
C'est une erreur d'enterrer le linéaire. Il ne mourra pas. Certains usages nécessitent le partage en famille, le direct, l'échange au PMU ou dans un cercle. C'est une erreur également de penser que l'avenir consiste simplement à la déplacer de support tout en la laissant exister dans sa forme actuelle. Pourtant c'est une des directions que prennnent les chaînes de télévision formées par 50 années de grilles et de recettes.
Le moment actuel qu'on vit en télévision est étrange. La VOD est d'une évidence et d'une praticité indéniable. Elle touche de plus en plus de tranches d'ages et de supports connectés. Enfin le film commence quand le lave-vaisselle est rempli et les enfants couchés. Enfin on peut jeter un oeil à ce qu'on veut exactement à l'heure du repassage ou de la constipation aux toilettes.
A contrario c'est un déni de penser que la VOD va tout supplanter parce qu'elle serait une forme de télé à l'ancienne vendue à la découpe, sans nouveaux contenus, nouveaux formats, nouvelle grammaire, nouvelles pratiques. Appliquer des méthodes d'un autre age au streaming ou à la VOD est voué à faire crasher le service: je connais déjà aujourd'hui des services de VOD où les recommandations faites aux utilisateurs ne sont pas basées sur les consommations réelles de ces derniers, mais décidées en comités issus d'autres temps… genre comme s'il n'y avait que quatre personas de spectateurs, comme avant: le ménager d'avant 50 ans, le jeune, la mère de famille et quatre habitudes de consommation.
Il faudra un jour penser la télévision linéaire en IP des enfants et petits enfants de papa: celle des dessins animés ou des chaînes d'information qu'on peut voir tous les matins dans la France des petits déjeuners et des bars PMU (avec pass sanitaire). Celle des débats de famille et de quelques émissions qui de The Voice à l'Eurovision, se regardent à plusieurs, réunis.
Il va falloir penser son articulation avec l'actu radio presque en temps réel, celle des réseaux sociaux en temps réel et parfois en temps frelaté, celle enfin des usages en replay, ou à la demande, qui n'ont et n'auront pas vocation à supplanter un le linéaire, si tant est que le linéaire trouve sa place entre le temps réel des réseaux sociaux et le temps choisi de la consommation à la demande.
Mais de fait n'aura-t-on plus que des chaînes linéaires qui diffusent les dessins animés à l'heure du corn flakes des gamins et de l'info continue pour le petit serré d'avant chantier? Verra-t-on les grands messes du show progressivement se désargenter par transfert de comptabilité vers les achats VOD? Comme le journal, la radio, le théâtre, le cinéma, le disque, la télévision linéaire n'est pas morte, elle répond à un besoin, qui de masse devient une niche. Elle ne survivra pas en l'état sur de nouveaux support. Elle doit se réinventer.
Allez bonne lecture LesInternets, on se retrouve la semaine prochaine, ou d'ici là sur Discord (Profite, pour le moment il est ouvert à tous les abonnés) .
Si tu aimes cette newsletter, dis-le sur les réseaux et parraine un ami . Mets un pouce bleu, je sais pas moi, démerde-toi tu es grand maintenant.
Mais, Denis c'est gratuit. ” Je t'ai déjà dit non que j'étais plus doué pour scruter les business que pour les monter. ;-)
Accroche toi à ton clic, on est parti:

📰 Actualité
Eloge du linéaire
Le streaming dope les résultats du Groupe RTL
Louis Dreyfus, président du directoire du groupe Le Monde : "On n’abdique pas sur le papier"
Podcasting et radios en ligne : les grandes manœuvres
Décret « TNT » : producteurs audiovisuels et chaînes de télévision échouent à s'entendre
Comment adopter une réelle stratégie digitale face au streaming ?
30 Millions d'euro d'amendes RGPD en Europe au T1 2021
Revigorons le marché publicitaire de nos clics
enthousiastes?
Le marché de la publicité reprend doucement en 2021
Publicité en ligne : Facebook et Google chutent en Bourse après une note d'analyste
M6 Publicité accompagne les annonceurs du secteur cinéma avec une offre spécifique
Une rubrique par semaine pour Facebook
TikTok est-il en train d’écraser Facebook ?
À son tour, Facebook veut vous encourager à lire les articles avant de les partager
Facebook clarifies hate speech policies following Oversight Board recommendations
Instagram’s pronouns feature is fine – but it won’t stop anti-trans abuse
Remous dans l'audio social... New hype
Facebook met ses salons audio, inspirés de Clubhouse, à l'essai
Avec Stage Discovery, Discord accélère sur les événements audio en live
Live Audio Apps Lure Creators With Money and Promises
Trop de VOD et pas assez de journée
… Ou de porte-monnaie
Apple TV+ aurait seulement gagné 6,4 millions d'utilisateurs en un an
Apple TV+ had an estimated 40M subscribers at the end of 2020 | AppleInsider
Disney+ compte 103 millions d'abonnés, la croissance ralentit
Le streaming, pilier plus fragile que prévu de l'empire Disney pendant la crise
Netflix aimerait lancer une nouvelle plateforme du nom de N-Plus
Boomerang étend son offre digitale avec le lancement de sa nouvelle application «Boomerang L’heure des Jeux»
Streaming vidéo : comment optimiser le coût de vos abonnements Netflix, Disney+, Canal+, etc.
Apple embauche un ancien cadre de Facebook pour sa plateforme publicitaire
Google mise aussi sur les labels pour applis collectrices de données
Twitter is Working on New Folders Within Bookmarks to Categorize Your Saved Tweets
Pendant ce temps, en France... Ou pour la France
A Arte, mobilisation d’un groupe de salariées pour une parité pleine et entière
Café du commerce et polémiques en carton : CNews n'est plus du tout une chaîne d'information
Europe 1 : « Des passerelles avec CNews » évoquées pour la première fois par la direction
Values et Media Figaro lancent un programme vidéo sur la beauté éthique avec So’Bio étic
La série "HPI" bat, à nouveau, des records en replay
La diplomatie et le lobbying par news et réseaux sociaux
Who owns the news in the US? New analysis reveals top owners and publishers
Il faudra que je consacre un encart, un jour prochain, à la croissance “grand public” des deepfakes. Popularisé par des applications qui me permettent de me faire passer pour Jack Sparrow, elles démontrent que la technologie est presque mûre pour atteindre le grand public et à fortiori les cabinets de lobbying politique.
Pour le moment, la limite continue d'être cantonnée à des pastiches potaches de film ou des lipdubs améliorés. Néanmoins … Il devient difficile de savoir déjà où se situe le vrai, le faux; l'acceptable, l'atteinte à la personne. Le terreau est posé, les graines sont plantées…
Entre deepfakes bien torchés qui détruiront un candidat, ou images réelles bien torchées aussi, dont les candidats incriminés hurleront à la Fake News, les élections présidentielles à venir vont apporter un boulot de déglingo aux journalistes adeptes du debunking, et leur lot de complotisme de bas étage.
Comment réguler, comment identifier, comment éduquer les gens à ne pas se laisser avoir? Ou comment, pour un média, certifier que son image n'a pas été truquée comme une interview de Fidel Castro par PPDA ?
Autant de questions passionnantes dont les rédactions d'info numériques devraient déjà ce saisir (un identifiant unique comme pour l'art, via la Block chain, le fameux non fongible token , un témoin assermenté?). Mais il me semble que cette préoccupation passe à des niveaux stratosphériques au dessus des desks.
Parce que aujourd'hui déjà, avec une bête appli (le nom est dessus) on peut déjà facilement faire rire avec la politique.
… Et demain?
Le ministre de l'intérieur chantant Billie Eilish dans un deepfake réalisé par une app
Le ministre de l'intérieur chantant Billie Eilish dans un deepfake réalisé par une app
Sur YouTube, redoutable analyse des menaces du deepfake
Facebook retire des dizaines de pages pro-russe et anti-français en République centrafricaine
Ou alors on le fait à l'ancienne… On envoie les peu ragoûtant racoler les jeunes là où ils se trouvent.
Twitch influencera-t-il le vote des jeunes en 2022 ? - Le Point
🔬 Les usages
Entre déni et prise de conscience, comment les médias réagissent face aux départs de leurs journalistes
L'audio, cet indécrottable star du web depuis l'an 2000
Étude Médiamétrie : les usages audio préférés des internautes en 2021
Croissance de +15% de la consommation de podcasts
Podcasts : vers la fin du tout-gratuit ? 
Un cause à effets ?
Le marché vidéo américain poursuit sa croissance au 1er trimestre : + 10%
Les Français s'adonnent au streaming illégal pendant la pandémie selon l'HADOPI
Le marché du replay en baisse pour la 1ère fois en 2020
Nostradamus au pays de la 5G
La 5G changerait déjà le comportement d'utilisation des smartphones
Social médias visuels et engagement
Instagram : chiffres clés et tendances sur l'engagement
Pourquoi TikTok "aspire" les professionnels du marketing
TikTok : le nouveau terrain de jeu du marketing
Et si le cookieless profitait au mobile?
Le smartphone est-il devenu notre nouvelle « maison virtuelle » ?
Google Analytics prepares for life after cookies – TechCrunch
[Tribune] L'avenir de la publicité ciblée est-il " in-App " ?
Gafa: comment échappent-ils aux cookies?
Apple : seuls 12 % des utilisateurs d'iOS 14.5 acceptent le suivi de leurs activités
A moins que Apple balance un peu d'esbrouffe…
ATT : le taux d'opt'in serait de 48% en France
Mon dada ? La chasse à la #mesinformation
Misinformation is just one part of a vaccine trust problem
👌 Les bonnes pratiques
Balise alt : améliorez le SEO de vos images
Twitter : combien de hashtags utiliser pour augmenter les impressions ? | Agorapulse
Spotify update adds podcast timestamp sharing, enables Canvas sharing on Snapchat and more
YouTube has run the numbers to see how vloggers open their videos
25 Edits That Define the Modern Internet Video And create the vocabulary for an absurd, ingenious art form
🔧 Les outils
TinyVid : un outil gratuit pour couper et compresser n'importe quel fichier vidéo !
Google Gboard va vous faciliter la vie pour envoyer une capture d’écran
What’s Google FLoC? And How Does It Affect Your Privacy?
Ce générateur gratuit permet d'obtenir des mockups en quelques clics !
📝 Les tutoriels
Photographier avec un smartphone : les bonnes bases pour débuter en 10 points clés
Lancer votre newsletter en 7 étapes
Guide complet de l'utilisation de TikTok Ads Guide d'utilisation TikTok Ads
🧐 Le Job-nocord
N'hésite pas à me remonter vos offres d'emploi ciblées, je diffuse une fois par semaine… Tu peux aussi les remonter directement dans le discord, si tu es abonné, et donc aussi les regarder en avant première…
Responsable data contenus & services (H/F)
Voilà LesInternets, on y est on va refermer la newsletter cette semaine.
N'oublie pas d'aller jeter un oeil au site https://www.ecranmobile.fr/ , avec le compère Jérôme Bouteiller, l'air de rien ça fait plus de dix ans qu'on continue de scruter l'écosystème du mobile en France.
Tu peux toujours pas “tipper”, mais tu me montrer ta gratitude en allant “taper” un petit follow @ecranmobilefr ou sur mon profil perso @dverloes, pour me passer tes infos secrètes sur la fin du monde, ou des news infos de ton secteur… Echanger, quoi.
Sinon, si tu veux profiter de la veille avant le weekend, expliquer tes problématiques à la petite centaine de membres, venir déposer tes bonnes pratiques ou des exemples concrets d'une thématique développée dans ton média, tu peux rejoindre le discord d'Ecran Mobile . (Sois pas timide, moi aussi en décembre 2019 j'étais noob sur cette plateforme) .
On s'appelle on se fait un twit?
Denis Verloes
Avez-vous aimé ce numéro ?
Pour vous désabonner, cliquez ici.
Si on vous a fait suivre cette lettre d'information et que vous l'aimez, vous pouvez vous y abonner ici.
Propulsé par Revue